Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

charles oscborne

  • Black Coffee d'Agatha Christie (adapté par Charles Osborne)

    Imprimer

    black coffee,agatha christie,hercule poirot,charles oscborne

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Black Coffee?

       "Je continue ma redécouverte complète des aventures du célèbre petit détective belge..."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Un célèbre savant demande à Hercule Poirot de venir le rejoindre pour le weekend, il doit lui confier une information de la plus haute importance. Mais le détective aura beau hâter son départ, il arrivera trop tard et trouvera Sir Amory mort dans une pièce où il était enfermé uniquement en compagnie de sa plus proche famille..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "J'ai hésité à lire cet ouvrage parce qu'il n'a pas été écrit par Agatha Christie elle-même. Il s'agit en fait d'une pièce de théâtre que l'on a demandé à Charles Osborne, un auteur australien (sacrilège) d'adapter. Je n'étais déjà pas convaincue par le procédé avant de lire ce livre et je le suis encore moins après. J'aurais finalement bien plus aimé lire l'original. Le texte ne présente pas de défaut majeur bien sûr mais il manque le petit plus d'Agatha Christie et sans elle Poirot n'est plus tout à fait Poirot."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Même le dénouement, qui est bien d'Agatha pour le coup, n'est pas à la hauteur de ses autres livres et on ne peut s'empêcher de penser que cette histoire n'était destinée qu'au théâtre, et à lui seul."

     

        Mlle Alice, merci, et à mercredi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques sur Agatha Christie ICI

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire