Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

quais du polar - Page 3

  • U4 .Stéphane de Vincent Villeminot

    Imprimer

    u4,stéphane,vincent villeminot,quais du polar,syros nathan,fin du monde

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec U4 .Stéphane ?

       "C'est en épluchant la liste des auteurs présents aux Quais du Polar que je suis tombée sur ce roman. L'histoire est tentante mais le procédé encore plus. Quatre auteurs ont raconté dans quatre livres les mêmes évènements mais du point de vue d'un personnage différent."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "En quelques jours, un virus a décimé l'ensemble de la population mondiale, à l'exception des adolescents de 15 à 18 ans. Le père de Stéphane est médecin virologue et a été évacué en urgence. Sans nouvelle de lui, elle veut croire à tout prix qu'il est vivant et l'attend quelque part..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "L'idée de départ est interessante mais pas excessivement originale. Moi qui ne lit pas énormément de livres jeunesse, j'ai pourtant l'impression d'avoir déjà vu ça à plusieurs reprises. Malgré tout, ça fonctionne bien, avec une explication de l'âge des survivants cohérente et que l'on connait assez rapidement. J'ai aimé aussi que cela se passe dans différentes villes de France, ici Lyon, donnant de la réalité aux évènements. Après, je ne peux pas dire que j'ai toujours été passionnée par le récit et plusieurs choses m'ont agacées comme cette haine qui arrive d'un coup, un peu de nul part et monte trop vite. Il y aurait eu beaucoup plus de choses à creuser de ce côté-là à mon goût. De même, apprendre qu'une partie des épreuves vécues par les héros étaient inutiles ne m'a pas forcément donner envie de continuer ma lecture. J'ai quand même aimé l'héroïne, écorchée vive et touchante, dans laquelle je suis sûre que beaucoup d'adolescents se reconnaissent et je l'ai suivi jusqu'au bout de sa quête avec intérêt."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "La fin est pas mal si on décide de s'arrêter à cet opus parce qu'elle ne nous oblige pas justement à lire l'un des trois autres récits. Malgré tout, on sait qu'il manque quelque chose, que nous n'avons pas toutes les réponses, et je trouve que c'est fait intelligemment. Je pense véritablement que le livre prend tout son sens en jouant le jeu de lire au moins l'un des autres romans et même si je ne sais pas si je le ferai, j'applaudis la mise en oeuvre de ce procédé original et sa réussite.

       J'ajoute que j'ai rencontré l'auteur à Lyon donc et qu'il était extrêmement disponible et sympathique. J'ai aussi beaucoup aimé le fait qu'il nous livre sa playlist d'écriture à la fin du roman grâce à laquelle j'ai découvert le collectif Fauve que j'écoute maintenant en boucle..."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Catégories : Lire et Imaginer 0 commentaire
  • Echo d'Ingrid Desjours

    Imprimer

    echo,ingrid desjours,thriller,pocket,quais du polar

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Echo?

       "J'avais déjà rencontré Ingrid Desjours mais sans livre à lui faire signer, j'ai donc décidé d'acheter celui-ci à l'occasion des Quais du Polar, un super salon que je vous conseille vivement, afin qu'elle puisse enfin me griffonner quelques mots."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Les Frères Vaillants, des jumeaux aussi magnifiques que malsains, sont retrouvés assassinés dans leur appartement. Les suspects ne manquent pas, entre leur agent, l'auteur qu'ils ont ridiculisé dans leur émission ou le journaliste concurrent, le commandant Vivier va devoir faire le tri à l'aide de la jolie criminologue Garance Hermosa..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Comme pour Sa Vie dans les Yeux d'une Poupée, que j'ai lu très peu de temps avant, dès les premières pages, l'auteur ne nous épargne pas et nous plonge dans les pages du journal d'un enfant battu et violé par ses frères aînés. Mieux vaut avoir le coeur bien accroché donc et être prêt à éprouver une multitude de sentiments contradictoires tout au long de sa lecture, entre ces victimes peu sympathiques et cet enfant que l'on soupçonne d'être l'assassin mais que l'on ne peut s'empêcher de plaindre. J'ai trouvé cette lecture intéressante, avec toujours ces aspects psychologiques bien analysés chez Ingrid Desjours même si finalement le côté enquête de base en pâti un peu. Et ayant presque enchaîné deux lectures du même auteur, j'ai regretté également que certains ressorts et certains sujets soient un peu trop proches et récurrents."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Difficile de vous parler de cette fin, sans vous spoiler. J'ai aimé mais en même temps, je trouve que le procédé utilisé pour nous détourner de l'identité de l'assassin n'était pas très honnête et personnellement, ne m'a pas empêché de me douter de ce dénouement. Une petite déception donc de ce côté-là même si ça reste un bon thriller."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain... 

    Retrouvez toutes mes chroniques sur Ingrid Desjours ICI

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire
  • Thérapie de Sebastian Fitzek

    Imprimer

    quais du polar,thérapie,sebastian fitzek,polar,thriller,polar allemand,huis clos,allemagne

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Thérapie ?

       "Avant de me rendre aux Quais du Polar à Lyon, j'avais consciencieusement fait mes devoirs et décortiqué la liste des auteurs présents. Sebastian Fitzek est présenté comme LE maître du polar allemand, je ne pouvais pas passer à côté."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Alors qu'elle est atteinte d'une maladie que personne n'arrive à diagnostiquer, la fille du Docteur Larenz disparaît sans laisser de trace. Quatre ans après, alors qu'il essaie toujours de faire son deuil, une étrange patiente va se présenter à sa porte et lui raconter une histoire faisant bizarrement écho à celle du psychiatre et de sa petite fille."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "J'ai demandé à l'auteur de choisir pour moi celui de ses livres par lequel je devais commencer et c'était peut-être un erreur de ma part parce que l'histoire de celui-ci me tentait moyennement. Ayant fait des études de psycho, je me méfie toujours des livres qui tournent autour du sujet parce que généralement soit c'est fait très intelligemment et j'adore (comme Tout pour Plaire d'Ingrid Desjours par exemple), soit les ficelles sont trop faciles à dénouer et je suis déçue. Ici, ce fut malheureusement le cas. Même si j'ai aimé l'originalité du huis clos, la tension, l'écriture et l'ambiance, je n'ai jamais douté de ce qu'il se passait réellement sur cette île. Du coup, forcément, j'ai trouvé ça bateau et mon intérêt s'est émoussé au fil des pages."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "La découverte du meurtrier et le dernier retournement de situation sont intéressants même s'ils ne suffisent pas pour moi à rattraper le reste. Je pense malgré tout jeter un oeil aux résumés des autres livres de Sebastian Fitzek et éventuellement tenter de nouveau l'expérience."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire