Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Books are my Wonderland

  • Charley Davidson - Au Bord de la Sixième Tombe de Darynda Jones

    Imprimer

    charley davidson,tome six,darynda jones,au bord de la sixième tombe,reyes farrow

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Au Bord de la Sixième Tombe ?

       "Quand je finis un tome de la saga, j'ai toujours envie de me jeter sur le suivant mais je me résonne. Du coup, j'ai finalement beaucoup attendu pour lire celui-ci mais c'est toujours avec autant de plaisir que je me replonge dans cet univers."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Charley Davidson, faucheuse en service sur Terre, et détective privée, presque fiancée de Reyes Farrow, fils du diable, continue à vivre sa vie trépidante..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "J'adore Charley. Rien à faire, je l'adore. Une fois encore je me suis donc régalée avec cette lecture, et surtout j'ai ri. Je me dis à chaque fois d'ailleurs que j'aimerais beaucoup rencontrer l'auteur qui a vraiment un humour impayable. Ce que j'apprécie aussi, ce sont les multiples intrigues qui se croisent et s'entrechoquent parfois et qui font qu'on ne s'ennuie jamais avec Charley, sans parler de se capacité inégalée à se fourrer dans les ennuis. En revanche, je reste très perplexe sur un point de l'histoire (attention spoiler): Charley tue le démon qui est en Reyes mais finalement ça ne change rien du tout?? Étrange..."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Contrairement au reste du livre, et pour une fois, je suis franchement déçue par la fin. D'abord, je n'ai jamais accroché à l'histoire d'amour avec Reyes, gros point faible de cette saga selon moi, donc les évènements ne pouvaient déjà que m'emballer moyennement. Mais en plus, c'est pour moi l'originalité de cette série qui fait tout et là, l'auteur cède vraiment à la banalité la plus totale. Dommage selon moi mais ça ne m'empêchera pas de me jeter sur le suivant."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques sur la saga Charley Davidson ICI.

  • La Petite Boulangerie du Bout du Monde de Jenny Colgan

    Imprimer

    la petite boulangerie du bout du monde, jenny colgan, feelgood book, boulangerie, recette

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec La Petite Boulangerie du Bout du Monde ?

       "Ce livre me tentait bien, repéré sur différents blogs par-ci, par là et j'ai eu la joie et la surprise de le recevoir dans ma boîte aux lettres, offerts par mon adorable copinaute Céline."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Polly a tout perdu. Son entreprise a fait faillite, tous ses biens ont été saisi et son compagnon et elle n'arrivent plus à se regarder en face. Elle n'a même pas assez d'argent pour payer un loyer à Plymouth et déménage alors sur une île à quelques kilomètres de là, qui se retrouve coupée du monde dès que la marée monte. Et en attendant que les choses s'arrangent, elle fait du pain..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Cette lecture commence très bien avec une héroïne dont la vie est en plein naufrage et qui décide de tout recommencer à zéro sur une petit île isolée. Ce n'est pas que je me réjouisse de ses malheurs, mais on comprend tout de suite qu'elle a trouvé un endroit plein de charme et de chaleur humaine dans lequel, nous aussi, nous allons nous sentir bien. Puis, petit à petit, j'ai su que ça ne serait pas un coup de coeur. Si l'histoire reste toujours agréable et Polly très attachante, c'est devenu un peu trop... miraculeux, j'ai envie de dire. Ce genre de livre est là pour nous faire du bien et non faire croire encore, que oui, c'est possible, tout peut s'arranger mais là, c'est trop énorme. Les amis milliardaires, l'amour à tous les coins de rue et surtout, surtout, le fait que Polly change entièrement tout l'avenir de l'île et impacte le destin de chacun de ses habitants ! Je veux bien que ce soit une chouette fille mais quand même."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Malgré les défauts que je viens de citer, j'ai hâte de lire la suite, ça reste donc une réussite ! Et j'ai particulièrement apprécié les petites recettes que l'auteur a glissé à la fin, à tester rapidement (ah oui, en revanche, c'est un livre à ne pas lire quand on a faim ou que l'on essaie de bannir la farine blanche de son alimentation !)."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain... 

    Catégories : Lire en Légèreté 4 commentaires
  • Nymphéas Noirs de Michel

    Imprimer

    nymphéas noirs,michel bussi,roman policier,givrent,peintres impressionnistes,monet

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Nymphéas Noirs ?

       "Michel Bussi m'a été recommandé à plusieurs reprises et j'avais depuis longtemps envie de le découvrir. Suivant en ce moment des cours d'Histoire de l'Art et aimant particulièrement les impressionnistes, une amie a fini de me convaincre qu'il était temps de me lancer dans celui-ci en particulier."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Un corps vient d'être retrouvé dans la rivière de Giverny et il ne fait aucun doute qu'il ne s'agit pas d'un accident. La vieille habitante du moulin, du haut de sa tour, voit tout sans être vue et va nous raconter les différents drames qui vont se dérouler dans le célèbre village de Monet."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Je crois qu'il s'agit de l'exemple typique du livre dont j'attendais trop et qui fut finalement une grande déception. Pour commencer, non seulement je n'ai accroché avec quasiment aucun des personnages mais il y en a même certains qui m'ont fortement agacés dès les premières pages. Difficile donc de s'intéresser à leur destin et les longueurs que j'ai trouvé au roman en sont certainement la conséquence directe. Malgré tout, le procédé utilisé par l'auteur dès les premières pages nous promet une révélation époustouflante qui nous pousse à tourner les pages jusqu'à la fin. En chemin, j'ai quand même pris plaisir à découvrir Giverny et à parler de Monet et de peinture mais une biographie de l'artiste aurait finalement était plus adaptée."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Cette révélation donc, que l'on nous promet, que l'on nous vante, que l'on attend avec impatience est tombée pour moi complètement à plat et je n'en reviens pas que l'auteur ait osé nous faire ça ! S'il a réussi à nous berner jusqu'à la dernière page, c'est tout simplement qu'il nous a menti dans son récit et je n'apprécie vraiment pas le procédé. Une belle déception donc, même si j'hésite tout de même à retenter l'expérience avec Un Avion sans Elle."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain... 

    Catégories : Lire et Enquêter 3 commentaires