Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Books are my Wonderland

  • Ni Chaud Ni Froid de Minette Walters

    Imprimer

    ni chaud ni froid,minette walters,pocket,policier anglais,village anglais

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Ni Chaud Ni Froid?

       "J'ai découvert Minette Walters l'année dernière et j'avais bien envie de continuer ma découverte. J'ai trouvé celui-ci à l'occasion d'une petite virée parisienne et d'une excursion chez Book Off avec mes copines Emjy et Titine (et j'ajouterais même que Titine m'a menacée pour que j'achète des livres!!!)."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Siobahn vit dans une petite ville d'Angleterre avec son mari et ses enfants. Bien qu'elle soit irlandaise, ses voisins la tolèrent parce qu'elle est riche et éduquée. Mais quand une vieille dame fortunée va se faire assassiner, tous vous accuser la seule autre famille irlandaise du coin, et pauvre de surcroit. Devant cette condamnation sans procès, Siobhan va se sentir obligée de défendre ses compatriotes. A tort ou à raison?"

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Ce livre est très court et se lit en une soirée. L'enquête n'est pas inintéressante mais reste assez superficielle en si peu de pages. Ce qui est extrêmement intéressant en revanche, c'est la vie dans ce petit village anglais et l'extraordinaire racisme de ces anglais envers les irlandais. J'avoue que c'est un sujet plutôt inédit pour moi et que j'en suis restée bouche bée. Ajoutez à ça les préjugés, les mesquineries et les secrets inhérents à la condition humaine et vous avez quand même de quoi occuper votre lecture..."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Bon, une fois encore, ce n'est pas la découverte du siècle pour moi et je n'ai pas encore eu de coup de coeur avec cet auteur. Mais malgré tout, j'aime sa plume et l'ambiance de ses romans et je ne serais pas contre en lire quelques autres."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

     Retrouvez ma chronique de Chambre Froide de Minette Walters ICI

    Catégories : Lire et Enquêter 2 commentaires
  • Le Monde Caché d'Axton House d'Edgar Cantero

    Imprimer

    axton house, edgar cantero, le monde caché d'axton house, fantôme, maison hantée, mystère

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Le Monde Caché d'Axton House ?

       "Je suis une fille complètement futile, j'ai acheté ce livre uniquement à cause de sa sublime couverture et sans même lire de quoi ça pouvait bien parler..."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "A. n'a qu'une vingtaine d'années lorsqu'il hérite d'une maison et d'une fortune d'un cousin qu'il ne savait même pas avoir. Mais devenir un riche oisif n'est pas aussi facile qu'il y parait et Axton House cache bien des secrets qu'il va lui falloir découvrir."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Comme je vous le disais, j'ai choisi ce livre pour sa couverture, à peu près sûre de me retrouver au dix-huitième ou dix-neuvième siècle en Angleterre. En fait, l'histoire se déroule en 1995, aux Etats-Unis, j'étais donc complètement à côté de la plaque. Malgré tout, ces éléments n'ont aucune importance pour la simple et bonne raison que l'histoire vous transporte dans un monde tout à fait à part et fascinant. Je ne sais pas où commencer tellement l'univers de ce roman est riche. Les personnages peut-être... Je les ai adoré. Ils m'ont touchée, ils m'ont fait rire, ils sont loufoques à souhait, décalés et plein de mystères eux-mêmes. Ces qualificatifs s'appliquent d'ailleurs tout aussi bien à la plume de l'auteur, longtemps l'humour m'a plus tenu que le mystère d'ailleurs. Malgré tout, j'avoue que les procédés de narrations employés et les changements incessants m'ont vite fatiguée, c'est l'élément qui est un peu de trop (et quitte à insérer des extraits de journaux et autres, j'ai trouvé que les polaroids manquaient cruellement). Mais j'ai fini par sauter certains passages, surtout les descriptions des rêves je dois dire, et j'ai dévoré tout le reste. Quant à l'histoire, elle devient meilleure à chaque page tournée et personnellement j'ai regretté que les quêtes de la société d'Ambrose n'aient pas fait l'objet d'un roman à part entière et j'ai du mal à vous expliquer pourquoi sans employer de nouveaux les mots univers, riches et fascinant."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "La fin est un peu en décalage avec le reste je trouve, avec une violence brutale à laquelle je ne m'attendais pas mais les dernières pages amènent de nouvelles révélations que l'on commençait à entrevoir et nous mettent l'eau à la bouche. Je trépigne d'impatience de lire la suite, en espérant très fort qu'il y en ait une."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Catégories : Lire et Imaginer 3 commentaires
  • La Famille Corleone d'Ed Falco et Mario Puzo

    Imprimer

    le parrain,marlon brando,francis ford coppola,la famille corleone,ed falco,mario puzo

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec La Famille Corleone ?

       "Fan de la trilogie de Coppola, j'étais curieuse de découvrir ce que cela pouvait donner en livre, tout en découvrant un nouveau pan de l'histoire. Je suis donc ravie d'avoir pu m'immerger dans la vie de la famille Corleone à l'occasion de sa sortie au format poche chez Pavillons."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "L'action se situe avant le Parrain, en 1933, à la fin de la prohibition, époque charnière pour la mafia où certaines familles vont disparaître et d'autres débuter leur ascension."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Je n'ai pas lu l'original, seulement vu les films, je ne comparerai donc pas les styles (celui-ci ayant été écrit par un autre auteur à l'aide des notes de Mario Puzo). Cette histoire peut d'ailleurs se lire indépendamment de sa suite, sans connaître son univers, mais attention, il faudra alors s'accrocher pour retenir les noms, différencier les familles et se souvenir du rang de chacun ! Pour ma part, même si je ne me souvenais pas de tout le monde avec précision, j'ai beaucoup apprécié ma lecture. L'univers des Corleone est toujours aussi fascinant, à n'en pas douter, et l'on imagine très bien Marlon Brando dans cette version rajeunie de Vito, en père protecteur qui tente d'éloigner ses enfants de ses affaires. Le seul bémol, si je puis dire, est que l'histoire se centre principalement sur Sonny. Même si cela reste intéressant, Santino n'est ni son père, ni son frère... Mais un grand nombre d'autres liens secondaires se tissent et se détissent et brossent la toile de fond des évènements qui suivront. D'ailleurs, la plus grande réussite du livre est certainement qu'il nous communique une envie irrépressible de nous replonger dans Le Parrain, films ou livres."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Je dois dire que j'ai quand même terminé ce livre sur un petit bémol. On aime cette famille parce que malgré ses actes, on respecte ses principes. Ici, deux actes m'ont parus impardonnables et ont fait baisser Vito dans mon estime - autant que l'on puisse avoir de l'estime pour un Don bien sûr..."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Catégories : Lire des Romans 2 commentaires