Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Books are my Wonderland

  • 1144 Livres de Jean Berthier

    Imprimer

    les passe-murailles,robert laffont,jean berthier,1144 livres

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec 1144 ?

       "J'ai beaucoup aimé les deux premières publications de cette nouvelle collection Passe-Murailles chez Robert Laffont alors je ne risquais pas de résister à la nouvelle qui parle de livres à n'en plus finir."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Né sous X, le héros reçoit en héritage de cette mère qu'il n'a jamais connu, 1144 livres qu'elle a tenu a lui légué sans rien lui révéler d'autre sur elle..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Et bien il s'agit de ma première déception dans cette collection, il fallait bien que cela arrive mais je ne m'y attendais pas avec un titre si prometteur. D'abord, l'histoire parle bien plus d'abandon, de l'héritage, de l'adoption, de ce que nos parents font ou pas de nous que réellement de livres. Je m'attendais à quelque chose d'un petit magique, une plongée corps et âmes dans cette pile de romans et d'essais plus haute que ce que l'on peut imaginer et je suis restée sur ma faim, je n'ai pas été rassasiée. Même si, bien sûr, la littérature est bien là, quelques titres, quelques auteurs, une réflexion sur ce qu'une bibliothèque peut révéler ou non de son propriétaire mais non seulement cela n'a pas été suffisant pour ma part mais surtout, la forme, l'écriture alambiquée, les grandes phrases à tout va ont rendu ma lecture pénible."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "J'ai bien aimé la fin, j'ai bien aimé l'histoire de cet homme mais un style beaucoup plus simple et léger est l'élément essentiel qui m'a cruellement manqué. Un dernier petit bémol : le livre n'a pas le même format que les précédents et que le suivant et pour moi, grande collectionneuse de livres et maniaque au possible, c'est toujours une contrariété."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques de la collection Passe-Murailles ICI.

    Catégories : Lire des Romans 0 commentaire
  • Sous Son Toit de Nicole Neubauer

    Imprimer

    la bête noire,robert laffont,sous son toit,thriller,policier,nicole neubauer

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Sous son Toit ?

       "Un nouveau livre de la Bête Noire, un nouvel auteur à découvrir, une intrigue qui se déroule en Allemagne et semble prometteuse..."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "L'avocate Rose Benninghoff est retrouvée dans son appartement, la gorge tranchée. Arrivés sur les lieux, les inspecteurs découvrent très vite un adolescent caché dans sa cave, couvert de sang. La conclusion est facile mais le père du jeune Oliver n'est pas n'importe qui et tout se complique..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Le livre n'est pas mauvais en soi, les pages ont même défilées plutôt facilement pour tout dire mais il a plusieurs points faibles. On aborde beaucoup de sujets, on s'égare un peu et par le même coup on ne fait qu'effleurer ce qui devrait être au centre du livre. La vie des policiers, les intrigues secondaires, tout ça prend trop de place et entre le titre, le meurtre et l'histoire que l'on suit réellement, on finit par se demander si l'auteur elle-même sait vraiment où elle veut nous emmener. Il y a donc beaucoup d'idées, chacune capable de donner un bon roman à condition d'être mieux exploitée mais à force tout finit par tomber complètement à plat. De plus, je ne sais pas si le système judiciaire allemand est rendu fidèlement en ce qui concerne la protection de l'enfance mais si c'est le cas, je suis choquée !!"

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "J'ai décidément beaucoup de mal à exprimer ce que j'ai ressenti durant ma lecture, surtout sans vous spoiler, mais comme le reste du livre, la fin est décevante sans être mauvaise. Elle est plutôt mal amenée, mal argumentée, mal préparée. Bref, ça ne prend pas."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques de la Bête Noire ICI

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire
  • Le Joueur de Billes de Cecilia Ahern

    Imprimer

    le joueur de billes,chicklit,cecilia ahern,milady

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Le Joueur de Billes ?

       "Je garde un bon souvenir des Jours Meilleurs du même auteur, lu récemment, et j'ai donc eu envie de découvrir ce nouvel opus, que j'ai lu en même temps que  ma copinaute Julie, des petites lectures de Scarlett."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Sabrina tombe sur une collection de billes qui a appartenu à son père et se rend compte qu'elle ne le connait pas si bien que ça. Victime d'un AVC, il ne peut rien lui dire de plus et c'est à elle de reconstruire le puzzle de ses souvenirs..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Nous suivons alternativement deux personnages et dans ce genre d'histoire je trouve qu'il est important qu'il y ait un véritable équilibre entre les différentes parties et les différents protagonistes. Le pari est réussi lorsque nous avons envie de ne quitter ni l'un ni l'autre. Ici, ce ne fut pas le cas. Si j'ai tout de suite eu énormément d'empathie pour le père, dont l'histoire est à la fois triste et extrêmement touchante, je n'ai jamais accroché avec la fille. L'auteur ne nous donne pas véritablement l'occasion de la connaitre, on ne sait pas grand chose d'elle, si ce n'est qu'elle ne va pas bien, mais sans jamais en comprendre véritablement les raisons. Et si on la suit malgré tout avec plaisir c'est parce qu'on veut savoir ce qu'elle va découvrir sur son père et nous révéler de son histoire avec les billes. J'ai malheureusement longtemps espéré un supplément d'âme qui n'est jamais venu."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "La fin est très émouvante, bien sûr, juste comme il faut mais pour moi choisir Sabrina comme héroïne reste une erreur et je ne suis pas sûre de garder un souvenir indélébile de cette lecture."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de Cecilia Ahern ICI

    et celle de Julie LÀ !

    Catégories : Lire en Légèreté 2 commentaires