Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Books are my Wonderland

  • A View of the Harbour d'Elizabeth Taylor

    Imprimer
    • vmc 40th anniversary,virago modern classics,a view of the harbour,elizabeth taylor,littérature anglaise,village anglaisMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec A View of the Harbour ?

       "Pour son quarantième anniversaire, Virago propose une sélection de quelques titres 'modernes classiques', dans une édition que je trouve magnifique. Après avoir beaucoup aimé le premier que j'avais choisi, Heatburn de Nora Ephron, j'ai opté pour la plume d'Elizabeth Taylor, qui m'intrigue depuis longtemps."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Les vies des quelques habitants du front de mer de Newby sont intimement entrelacées les unes aux autres..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Je ne sais pas pourquoi, je m'attendais à quelque chose d'un peu différent, un peu snob, un peu américain... C'est amusant comme on peut parfois avoir des idées préconçues sur un ouvrage, qui se sont avérées ici être complètement fausses, voire à l'opposé de ce qu'est réellement ce roman. En fait, on est plus proche d'Angela Thirkell. Nous sommes les témoins privilégiés du quotidien de quelques familles, dans un petit village, de ces petits riens qui font la vie... Avec des personnages attachants et des dialogues malicieux, un humour bien présent, la comparaison est évidente. En revanche, il y a chez Elizabeth Taylor plus de drames, plus d'amertume et surtout, plus de réalisme. Les personnages sont moins aisés, moins gâtés par la vie et l'auteur ne nous le cache pas et on sent, dès le départ, que tout ne finira pas bien. J'ai plongé avec délice dans cette histoire, j'en ai aimé son ambiguïté, comme cette héroïne qui ne se comporte pas très bien mais qui nous fascine pourtant."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "De manière générale, la fin n'est pas très joyeuse, comme prévu, pour la plupart des personnages et, comme toujours, je le regrette. Ce n'est pas ce que je recherche dans mes lectures, je l'avoue. Mais je dois dire que le tout dernier paragraphe du roman est extrêmement savoureux et souligne l'intelligence et la finesse de l'auteur."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des romans d'Angela Thirkell, par LÀ

     

    Alors, vous craquez pour "A View of the Harbour" ?

  • Le Trône des Sept Îles d'Adalyn Grace

    Imprimer
    • le trône des sept îles, adalyn grace, sirènes, de saxos, littérature jeunesse, littérature adolescenteMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Le Trône des Sept Îles ?

       "Il est indéniablement splendide ! De Saxus est sans aucun doute la maison d'édition actuellement qui fait le plus d'efforts dans le domaine de la littérature jeunesse (au sens large), autant en terme de sélection que de visuel, c'est pourquoi elle me donne envie de m'y replonger."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Amora doit prouver qu'elle est digne d'hériter de la couronne et de gouverner les sept îles. Malheureusement, son pouvoir la submerge et elle échoue. Paniquée, elle s'enfuit et, pour la première fois, au cours de son périple, elle va apprendre à connaître réellement ses sujets et lever le voile sur les mensonges de son père..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Encore un petit mot sur l'éditeur : merci pour les avertissements de contenu bien visibles, qui j'espère deviendront la norme, et merci pour l'indication d'âge sur la quatrième de couverture (même si après l'avoir lu, je trouve que certaines scènes sont un peu limites pour un enfant de douze ans).

       Venons-en enfin au roman en lui-même. Il se lit très agréablement, l'écriture est très simple, voire légèrement simpliste peut-être, parfois maladroite dans la façon d'amener certains éléments. Mais le point fort de l'auteur n'est pas là, son atout majeur est sans conteste son univers, varié, bien construit, original et détaillé. On sent qu'elle a voulu miser là-dessus, et c'est complètement réussi mais cela crée un léger déséquilibre avec les autres éléments. J'ai quand même pris grand plaisir à suivre Amora et sa troupe et à la voir s'étoffer petit à petit de profils variés, même si la sirène reste incontestablement mon coup de coeur."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "J'apprécie plus que tout les auteurs qui offrent une fin digne de ce nom à leurs lecteurs même lorsque d'autres tomes sont à venir donc, forcément, ici je suis comblée. Le dosage est parfait entre l'aboutissement de la quête d'Amora et les défis qui restent à venir. La question est : le lien crée avec les personnages sera-t-il assez fort pour résister au temps et me donner envie de lire la suite ? Il est trop tôt pour le dire."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des romans De Saxus ICI

     

    Alors, vous craquez pour "Le Trône des Sept Îles" ?

    Catégories : Lire et Imaginer 0 commentaire
  • The Soul of an Octopus de Sy Montgomery

    Imprimer
    • the soul of an octopus, sy Montgomery, l'âme d'une pieuvreMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec The Soul of an Octopus ?

       "J'ai de plus en plus envie de sortir un petit peu du roman et c'est une nouvelle fois ma lecture de Bibliophile qui a attiré mon attention sur ce livre et sur l'animal fascinant qu'est le poulpe."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "L'auteur est naturaliste, elle a fait le tour du Monde pour observer les animaux les plus étranges mais sa vie va être bouleversée par sa rencontre avec un poulpe dans un aquarium."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Il faut dire les choses comme elles sont, j'ai eu beaucoup de mal à entrer dans ce livre. Le fait qu'il soit en anglais (il est disponible en français) n'a certainement pas aidé mais ce n'est pas seulement ça. J'ai trouvé le début très répétitif. Il s'agit toujours de l'auteur qui se rend à l'aquarium, met ses bras dans l'eau et attend que le poulpe vienne s'attacher à elle de ses longues tentacules. Je simplifie un peu mais d'une manière générale, j'ai eu beaucoup trop de détails sur la narratrice et pas assez sur les poulpes. J'ai fini par réussir à plonger corps et âmes dans le récit, certains passages étaient réellement passionnants et j'ai même été extrêmement émue à la mort de l'un des poulpes mais c'est resté insuffisant à mon goût.

       Il y a aussi quelque chose qui m'a extrêmement gênée tout au long du récit : tous ces gens qui sont fascinés par les poulpes, qui vantent leur intelligence extraordinaire, qui ne cessent de revendiquer leur amour pour eux et qui les regardent s'ennuyer jour après jour dans de minuscules aquariums..."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Disons que c'est une entrée en matière interessante pour faire la connaissance de l'extraordinaire animal qu'est le poulpe et je suis sûre que beaucoup y trouveront leur bonheur. Pour ma part, j'attendais je crois quelque chose de plus détaillé, peut-être même de plus scientifique, en tous cas j'ai l'impression de ne toujours pas en savoir assez sur eux."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

     

    Alors, vous craquez pour "The Soul of an Octopus" ?