Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Books are my Wonderland

  • En Attendant Bojangles d'Olivier Bourdeaut

    Imprimer

    mr bojangles, nina simone, en attendant bojangles, olivier bourdeaut, éditions finitude, finitude

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec En Attendant Bojangles ?

       "J'avais deux raisons de vouloir lire ce livre et aucune n'est celle que vous pensez. Tout d'abord, je me réjouis de son énorme succès pour les Éditions Finitude, que j'aime et qui font un travail formidable et ensuite, je suis tombée sur une émission dans laquelle Olivier Bourdeaut racontait son parcours de vie et j'ai été extrêmement touchée."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Ce petit garçon nous raconte l'histoire de ses parents, de leur amour, de leur vie folle, de châteaux en Espagne sur des airs de Mr. Bojangles..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "C'est un roman qui commence avec légèreté mais qui renferme en fait beaucoup de gravité et de profondeur sous une plume magnifique. Si je suis prête à lui reconnaître beaucoup de qualités, dont la poésie avec laquelle il aborde des sujets difficiles, j'ai du mal à comprendre les nombreux qualificatifs qui lui ont été attribués et qui tournent autour de l'idée de quelque chose d'extrêmement joyeux. Pour ma part, j'avais emmené ce roman pour un voyage en avion et j'ai dû le refermer en cours de route tellement je me sentais écrasée par la tristesse et la difficulté de la situation. Et même évoqué avec délicatesse, humour ou joie de vivre, un drame n'en reste pas moins un drame."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "C'est très beau, c'est certain mais j'ai du mal à m'extasier sur ce que beaucoup qualifieront sûrement d'incroyable geste d'amour et que je trouve pour ma part d'un incommensurable égoïsme. Ça ne m'empêche pas d'aimer ce livre mais je continue à me sentir en décalage avec l'avis général (mais ne vous inquiétez pas, j'ai l'habitude)."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain... 

    Catégories : Lire des Romans 1 commentaire
  • Le Purgatoire de Chuck Palahniuk

    Imprimer

    le purgatoire,fight club,sonatine,chuck palahniuk

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Le Purgatoire ?

       "Par l'auteur de Fight Club" est la mention qui a éveillé ma curiosité, c'est aussi simple que ça, et les Éditions Sonatine ont eu la gentillesse de m'envoyer cet exemplaire."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Madison, 13 ans, post-vivante, ou morte si vous préférez, reviens sur Terre pour se rendre compte que ses parents ont édifié un culte autour d'elle. Censé sauver l'humanité, il enverra bien plus certainement des milliers d'âmes directement en Enfer. À elle d'essayer de rectifier..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Je ne dis pas qu'il n'y a pas de la recherche et de l'imagination, même une certaine dose d'humour sûrement mais pour ma part j'ai détesté. Aucun des personnages n'est sympathique et, partant de là, notre intérêt pour ce qui leur arrive est plus que limité (mais il s'agit d'un second tome, ceci explique peut-être cela). L'auteur se complet dans le gore comme un gosse de cinq ans qui jubile de répéter "pipi caca" toutes les cinq minutes et d'ailleurs, c'est un genre de gore complètement ridicule, raconté par une fille de treize ans qui ne semble pas en avoir plus de huit et qui m'a plus souvent fait penser à Casper le gentil fantôme qu'à quoi que ce soit d'effrayant. Honnêtement, tout ça est guignolesque..."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "J'ai refermé le livre avec soulagement. La fin ne nous apporte même pas les réponses que l'on attend mais honnêtement j'étais trop heureuse d'en avoir fini pour ressentir la moindre déception."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Catégories : Lire et Frissoner 0 commentaire
  • Londres par Hasard d'Eva Rice

    Imprimer

    londres par hasard,eva rice,swinging london,british

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Londres par Hasard ?

       "BakerStreet a eu la gentillesse de me proposer Freddie Friday et j'ai eu la surprise de recevoir également celui-ci. Étant donné que j'ai beaucoup aimé le premier, et que je garde également un bon souvenir de l'Amour comme par Hasard, j'avais hâte de découvrir celui-ci."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Tara vit avec son père, vicaire d'un petit village et sept frères et soeurs. Elle découvre le monde dans l'ombre de sa ravissante soeur Lucy en rêvant de musique et du jeune Inigo..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "La plume d'Eva Rice est fluide, ses personnages sont d'une grande richesse et les situations mises en scène souvent fantasques et drôles. On ne s'ennuie pas en compagnie de ses livres. Sans être une suite à proprement parler, on retrouve en plus, ici, et avec grand plaisir, des protagonistes de l'Amour comme par Hasard. Dès le début, Tara nous harponne avec ses espoirs de petite fille, et on a de cesse de tourner les pages pour savoir ce qu'elle va devenir et si ses rêves vont se réaliser. En revanche, je ne sais pas si c'est voulu, mais je n'ai pas du tout accroché avec sa soeur, je l'ai trouvé égoïste et prompte à accuser les autres de ses malheurs, même s'il est évident qu'elle a des excuses. Enfin, l'univers musical et historique est parfaitement dépeint et particulièrement fouillé. J'ai du mal à croire que le lecteur pourrait ne pas trouver un élément ou l'autre pour le ravir. Moi, en tous cas, je les ai tous aimés."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Franchement, je ne sais pas si c'est un livre qui va me marquer longtemps, sûrement moins que Freddie Friday d'ailleurs, mais je dois dire que je me suis délectée de ma lecture qui a juste la bonne dose d'un petit peu tout: Londres, musique, personnages déjantés, famille, amour et amitié... Je vous le conseille les yeux fermés."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques d'Eva Rice ICI.

    Catégories : Lire en Légèreté 0 commentaire