Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Books are my Wonderland

  • Retour de Flamme à la Librairie des Coeurs Brisés d'Annie Darling

    Imprimer
    • retour de flamme à la librairie des coeurs brisés,au bonheur des tendres,annie darling,livre doudou,feelgood book,librairie des coeurs brisés, les hauts de hurleventMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Retour de Flamme à la Librairie des Coeurs Brisés ?

       "J'ai vraiment bien aimé les deux tomes précédents et j'avais hâte que celui-ci paraisse en poche. À la sortie du confinement, et avec tout ce que cela a pu générer comme angoisse, il m'a semblé que c'était le genre de lecture qu'il me fallait."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Nina est une pin-up tatouée, qui assume ses rondeurs et son indépendance, enchaîne les premiers rendez-vous foireux et attends le grand frisson, la passion, la rencontre tant attendue avec son Heathcliff..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Je ne m'étais pas trompée, c'était la lecture parfaite pour se changer les idées, à la fois légère mais bourrée de références littéraires. C'est un réel plaisir que de retrouver l'équipe au complet de la librairie et apprendre à mieux connaître Nina, obsédée par les "Hauts de Hurlevent". Ce tome-ci nous parle donc beaucoup des soeurs Bröntés et même si je suis plutôt "team Austen", c'était quand même génial.

       Au cours des premiers chapitres, on s'interroge sur le lien qui lient les deux héros mais dès qu'on le comprend, les pages défilent. Et même si j'aurais bien aimé quelque chose d'un petit peu plus original que le secret honteux qui va forcément finir par être révélé et tout chambouler, ça ne m'a pas empêché d'apprécier ma lecture.

       En revanche, il y a quelque chose qui m'a vraiment agacée dans la traduction et que je suis fatiguée de retrouver dans différents ouvrages : la transposition des références anglaises en références françaises. Alors, d'abord, c'est sous-estimer le lecteur et penser que sa culture se limite aux frontières de son pays, deuxièmement, ça l'empêche de découvrir de nouvelles choses si jamais il ne connaissait effectivement pas ces références (lieux, personnalités, boutiques...) et enfin, je ne lis certainement pas de la littérature anglaise pour entendre parler de Shym ou de M. Pokora, désolée."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Honnêtement, j'ai été déçue par la fin. La déclaration sort de nul part, alors qu'il y avait de nombreux éléments très interessants qui auraient pu être exploités, comme la famille de Nina, et elle est vraiment trop guimauve à mon goût. Pour autant, j'ai vraiment hâte de lire le prochain, qui se passe à Noël et qui nous en apprendra enfin plus sur Tom !"

     

        Mlle Alice, merci pour cette neuvième participation au mois anglais, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres d'Annie Darling ICI

     

    Alors, vous craquez pour "Retour de Flamme à la Libraire des Coeurs Brisés" ?

    Catégories : Lire en Légèreté 2 commentaires
  • Mariana by Monica Dickens

    Imprimer
    • mariana, Monica Dickens, littérature anglaise, persephone books, persephone classicsMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Mariana ?

       "Je suis amoureuse de la collection des 'Classics' de Persephone Books. Je n'en ai lu qu'un pour le moment mais j'ai bien l'intention de rattraper mon retard. Avec en plus la bonne excuse de soutenir une librairie indépendante, j'ai donc commandé Mariana à la fin du confinement."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Comme son titre ne l'indique pas, Mariana égrène la vie de Mary, de ses étés à la campagne avec ses cousins dans les années 30, légers, insouciants,  à ce jour funeste, quelques mois seulement après le début de la guerre, où elle attend son mari sans être certaine qu'il reviendra jamais..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "La construction de ce roman est très intelligente. Nous rencontrons Mary à l'âge adulte, alors qu'elle apprend que le destroyer à bord duquel se trouve son mari vient de sombrer et qu'il y aurait quelques survivants. Dès le chapitre suivant, nous voilà repartis en arrière pour suivre Mary de son enfance à son mariage et on devra donc attendre la toute dernière ligne du roman pour savoir si oui ou non, son époux a disparu en mer. Au début, le suspense est insoutenable puis ce sentiment se transforme au cours de la lecture. D'abord, on se laisse emporter par le rythme de ces étés de l'enfance, sans fin, sous le timide soleil anglais, puis on s'attache peu à peu à Mary évidemment, malgré ses défauts ou peut-être même à cause d'eux. On la découvre différente, on la voit grandir, on prend chacune de ses erreurs à coeur, chaque chagrin d'amour nous touche et alors que sa quête d'elle-même et de cet homme qui saura l'aimer pour ce qu'elle est se poursuit, on se prend à espérer de plus en plus fort qu'elle ne se soit pas achevée brutalement en pleine mer, quelques mois seulement après le mariage des deux amoureux... C'est un roman qu'il faut prendre le temps de lire et d'apprécier, qui cache une réflexion bien plus profonde que ce que l'on pourrait croire sur le fait d'être un individu à part entière et qui n'est pas dénué d'humour pour ne rien gâcher."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Mon plus grand regret est que l'histoire entre Mary et son mari prenne finalement si peu de place (en terme de pages, s'entend). J'aurais aimé tout savoir d'eux et j'ai été un peu frustrée, après avoir accompagné l'héroïne si longtemps dans chacun des rebondissements de sa vie, de passer si vite sur ce sujet en particulier.

       Un dernier petit détail : si comme moi vous aimez être surpris et vous interroger au cours de votre lecture, ne lisez pas la quatrième de couverture qui révèle malheureusement le prénom du mari alors que le premier chapitre écrit par l'auteur, prenait soin de ne pas le faire. La préface également en révèle un peu trop à mon goût. Pour ma part, je ne lis désormais ces éléments qu'après avoir achevé ma lecture."

     

        Mlle Alice, merci pour cette huitième participation au mois anglais et cette quatrième participation au challenge "In English, please", et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des 'Persephone Books' ICI

     

    Alors, vous craquez pour "Mariana" ?

    Catégories : Lire des Classiques 0 commentaire
  • Le Brouillard Tombe sur Deptford d'Ann Granger

    Imprimer
    • le brouillard tombe sur deptford, Ann Granger, polar victorien, policier anglais, 10 18, saga ben rossMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Le Brouillard Tombe sur Deptford ?

       "Même si c'est une série que je continue à trouver inégale, j'avais vraiment apprécié le précédent et j'avais donc envie de retrouver à nouveau Ben et Lizzie pour une enquête inédite."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Une femme est retrouvée morte dans un quartier peu fréquentable et alors que Ben est appelé pour résoudre l'enquête, Lizzie se rend rapidement compte qu'un ami de sa famille pourrait bien être impliqué dans cette histoire sordide..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Dans les premiers opus, je trouvais que Ben manquait vraiment d'épaisseur et je suis contente de constater que depuis quelques tomes, ce n'est plus du tout le cas. Même si pour moi, il ne sera jamais comparable à Thomas Pitt, auquel je ne peux m'empêcher de le comparer puisque les romans d'Ann Granger sont presque calqués sur ceux d'Anne Perry, il m'est de plus en plus sympathique. L'enquête a également trouvé son équilibre ici, entre l'inspecteur et sa femme, l'intrigue, le dénouement, les nouveaux personnages, tout est plutôt bien pensé. Et pourtant, sans qu'il s'agisse d'un mauvais roman, je me suis indéniablement ennuyée. C'est plat, il ne se passe pas grand chose, on tourne un peu trop en rond. C'est le genre de roman policier, que je rencontre régulièrement, où les personnages se contentent de remuer un peu la boue, en attendant que la solution finisse par leur tomber dans le bec. Malheureusement, c'est loin d'être passionnant pour le lecteur."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "La quatrième de couverture nous présente l'auteur comme étant la "maitresse des récits bourrés d'intrigues hautes en couleur, et maniant le suspense comme personne" et il me semble que l'on est vraiment loin du compte sur ces points-là. Personnellement, je dirais plutôt qu'elle nous propose une enquête honorable et un récit divertissant grâce à ses personnages essentiellement, c'est qui est déjà pas mal."

     

        Mlle Alice, merci pour cette septième participation au mois anglais, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques de la saga Ben Ross ICI

     

    Alors, vous craquez pour "Le Brouillard Tombe sur Deptford" ?

    Catégories : Lire et Enquêter 4 commentaires