Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Books are my Wonderland

  • Dans la Maison de Philip Le Roy

    Imprimer
    • dans la maison, Philip Le Roy, rageot, Halloween, histoire qui fait peur, horreurMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Dans la Maison ?

       "Je pense que c'est sur les réseaux sociaux que j'ai commencé à être intriguée par cette couverture, très belle et très sombre. Les critiques étaient bonnes et j'ai envie de lire plus de littérature jeunesse en ce moment. Alors lorsque j'ai décidé d'établir une wishlist spéciale Halloween, celui-ci y a vite trouvé sa place."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Huit adolescents décident de se retrouver un soir, chez l'un d'entre eux, pour une soirée d'épouvante mais petit à petit, il devient évident que plus personne ne joue. Et lorsque la mère de l'une des filles vient la chercher le lendemain matin, la maison est vide et saccagée..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Dès les premières lignes de ce roman, j'ai parié sur une explication qui s'est révélée être la bonne donc, pour le suspense, la surprise et la finesse, on repassera. Pour autant, c'est bien écrit, fluide et ça se lit facilement. On a envie d'avancer et sans avoir véritablement peur, on peut dire que l'auteur nous plonge plutôt bien dans l'ambiance. Malgré tout, je n'ai pas vraiment accroché aux différents personnages mais j'avoue que les ados et moi, ce n'est pas souvent le grand amour. Et s'ils étaient assez stéréotypés, trop même peut-être, j'ai pourtant eu du mal à les différencier dans le cours de l'action et à me souvenir de qui était qui. Enfin, le coup de "il faut qu'on reste tous ensemble" mais toutes les deux minutes quelqu'un trouve une excuse pour se séparer du groupe et disparaît, du premier au dernier participant... Seriously ?"

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Comme je l'ai dit, je l'attendais depuis la première page donc... Et quant aux conséquences de cette soirée, alors là, ça me fait juste doucement rigoler. Bref, pas une lecture désagréable du tout mais malheureusement, elle ne m'a pas convaincue."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

     

    Alors, vous craquez pour "Dans la Maison" ?

    Catégories : Lire et Frissoner 0 commentaire
  • Carmilla de Sheridan Le Fanu

    Imprimer
    • Carmilla, Sheridan le Fanu, roman gothique, vampires, halloweenMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Carmilla ?

       "J'ai surtout découvert et exploré le roman gothique à travers Jane Austen et sa Catherine, dans Northanger Abbey, mais Sheridan Le Fanu est un auteur qui revenait régulièrement et dont Carmilla est un classique du genre. Il fallait donc bien que la rencontre ait lieu."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Laura vit avec son père, dans une contrée reculée, et désespère de la présence d'une amie. Elle est donc ravie lorsqu'une dame, ayant eu un accident à leur porte, leur confie sa fille avant de repartir précipitamment. Mais la présence de Carmilla pourrait bien ne pas être une bénédiction finalement..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Les romans gothiques ont tous plus ou moins une construction similaire, avec des codes assez précis. On aime ou on n'aime pas. Personnellement, j'aime bien, j'avais même été étonnée d'apprécier autant le Moine, ou les Mystères d'Udolphe, qui sont pourtant des pavés. C'est divertissant, un peu dépassé, ce qui fait aussi son charme, même si ça n'effraie plus grand monde. C'est encore le cas pour Carmilla, que j'ai pris plaisir à découvrir, et il est toujours interessant de remonter à la source de certains mythes, mais je ne suis pas sûre que cela me marquera durablement pour autant."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Du côté de la fin, c'est plutôt une déception. D'abord, bien sûr nous sommes en présence d'une héroïne naïve mais là, cela tourne franchement à la stupidité. Alors que l'on vient de lui relater un récit entièrement similaire au sien, elle ne semble toujours pas percuter ce qui lui arrive. Mais surtout, en ce qui concerne l'extermination du "monstre", je m'attendais à quelque chose d'un peu plus palpitant."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

     

    Alors, vous craquez pour "Carmilla" ?

  • L'Étrange Cas du Dr Jekyll et Mr Hyde de Robert Louis Stevenson

    Imprimer
    • l'étrange cas du dr jekyll et de mr Hyde, roman fantastique, Robert louis Stevenson, classique, horreurMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec le Dr Jekyll et Mr Hyde ?

       "Cela faisait bien longtemps que je voulais faire leur connaissance, bien qu'avec un peu d'appréhension en ce qui concerne Mr Hyde bien sûr, ce roman faisant partie des classiques que je ne m'explique pas de ne pas avoir encore lus."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Mr Utterson s'inquiète pour son ami, le Dr Jekyll. Cet homme respectable fréquente depuis quelques temps déjà un certain Mr Jekyll, détestable en tous points, et vient même de rédiger un testament en sa faveur. Utterson ne peut alors s'empêcher d'enquêter..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "L'Étrange Cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde n'est pas un roman mais une nouvelle. L'écriture est tout à fait accessible, avec un petit côté désuet qui n'est pas pour me déplaire, souvent propre à l'époque. Cela se lit donc rapidement et facilement. mais pour ce qui est de l'histoire, il est difficile pour moi d'imaginer à quel point elle a pu étonner ou révolutionner le genre à l'époque, voire même effrayer, tant elle est connue aujourd'hui. Je ne peux m'empêcher de penser que cela gâche forcément un peu la lecture. Si je ne regrette pas d'avoir enfin découvert le véritable récit fondateur d'un mythe si puissant, je ne peux pas dire que j'ai été impressionnée, ni même que j'en garderai un souvenir impérissable. C'est le genre d'histoire à se raconter autour du feu, un soir d'Halloween."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Là encore, le récit de la main même du Dr Jekyll qui nous relate les évènements après coup enlève un peu de l'impact qu'il aurait pu avoir si nous avions été dans l'action je trouve. Bref, je n'ai pas vraiment frissonné."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

     

    Alors, vous craquez pour "L'Étrange Cas du Dr Jekyll et Mr Hyde" ?