Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Books are my Wonderland - Page 5

  • Les Trois Veuves de Michel Jeury

    Imprimer

    les trois veuves,robert laffont,michel jeury

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Les Trois Veuves ?

       "Comme j'ai la grande chance de recevoir des services presse de chez Robert Laffont, j'aime bien en profiter pour découvrir des livres dont on entend un peu moins parler..."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Marie Jardin, veuve de notaire et femme à l'avant-garde, surnommée la "sans-corset", a choisi de mener des enquêtes pour gagner sa vie. À la demande de son ami procureur, elle va enquêter au coeur d'une famille dans la soierie, qui cache bien ses secrets..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Parfois, il n'y a pas trente-six façons de le dire, mieux vaut aller droit au but, arracher le pansement d'un coup : il n'y a rien que j'ai aimé dans ce roman. Si j'avais été touchée par le préambule écrit par la fille de l'auteur qui a retravaillé ce texte après le décès de son père, j'ai vite perdu toute indulgence devant la succession de clichés machistes sur la gente féminine. De ces trois femmes, et des autres présentes au cours du récit, aucune n'est sympathique au lecteur. Elles sont à moitié folles ou menteuses ou prostituée ou... pire encore et tout ça à la fois ! L'enquêtrice passe son temps à s'évanouir à la moindre émotion et n'arrive pas à se concentrer sur l'enquête parce que, vous comprenez, elle n'arrête pas de penser à celui qui l'a engagée, qu'elle n'a pourtant fait que croiser mais avec lequel elle a trop envie de coucher pour penser à autre chose. Sérieusement ?"

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Pire que tout, on se doute depuis longtemps de l'identité du meurtrier et le dénouement plein de sentimentalité inutile et bien mal placée est extrêmement décevant."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Exceptionnellement, pendant tout l'été, deux chroniques par semaine seront publiées.

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire
  • Les Mystères d'Avebury de Robert Goddard

    Imprimer

    sonatine, éditions sonatine, les mystères d'avebury, robert goddard, thriller

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Les Mystères d'Avebury ?

       "Les Éditions Sonatine ont une belle collection thriller avec, régulièrement, des titres qui m'intriguent. J'ai eu la chance de recevoir celui-ci et ce fut pour moi l'occasion de découvrir cet auteur qui n'en est pas à son coup d'essai."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "En 1981, alors que David Umber boit un café en terrasse, il assiste, impuissant, à l'enlèvement d'une petite fille qui se promène dans le village avec son nounou, son frère et sa soeur. En 2004, alors qu'il pense avoir mis tout cela derrière lui, le passé va venir se rappeler à son bon souvenir..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Ça commence plutôt pas mal, avec un drame horrible qui marquerait n'importe qui à vie et nous plonge immédiatement dans les tourments ressentis par les protagonistes en nous rendant nous-mêmes témoins des faits. De fait, les personnages ont réussi à m'accrocher. Même si on se doute fortement de l'issue du mystère, on reste poussé par l'envie de savoir à partir de quoi l'histoire a pu refaire surface plus de vingt ans après. Malheureusement, malgré des passages intéressants à Londres et une intrigante enquête historique en parallèle, ça finit par s'essouffler puis par déraper terriblement. Je ne peux pas vous en dire trop sans vous spoiler mais à un moment donné, c'est vraiment le mort de trop si je puis dire. Après ça, mon intérêt fut tout relatif pour la fin de l'histoire, qui empire encore, et pour ses dénouements, qui ne nous surprennent pas. À trop vouloir en faire..."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "C'est cruel, c'est une genre de fin heureuse qui ne rend absolument personne heureux et qui aura coûté la vie à beaucoup trop de personnes innocentes sur son chemin..."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire
  • Les Filles de la Mariée de Susan Mallery

    Imprimer

    les filles de la mariée, susan mallery, harlequin, romance

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Les Filles de la Mariée ?

       "J'ai entendu parler de Susan Mallery pour la première fois, il y a bien longtemps, sur le blog de Shelbylee et j'ai toujours gardé l'envie de la découvrir depuis. Cet opus, qui ne fait pas partie d'une de ses séries, et qui parle de mariage, m'a semblé idéal pour me lancer."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Maggie, veuve depuis plus de vingt ans, à enfin retrouver l'amour et doit bientôt se marier. Mais ses trois filles, dont aucune n'a réussi à trouver l'homme de ses rêves ou à le garder, vont réagir chacune à leur façon..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "C'est une romance comme je les aime. Même si, bien sûr, on a peu de doutes sur la façon dont cela va se terminer, tous les ingrédients indispensables sont là pour nous emmener jusqu'à la dernière page sans que le récit ne s'essouffle. Les personnages sont particulièrement intéressants, différents les uns des autres, attachants la plupart du temps mais aussi agaçants à certains moments, ce qui nuance le récit et fournit une belle palette d'émotion. Il y a, dans cette histoire, de l'amour, de l'humour, de la colère, du ressentiment qui permettent de ne pas trop tomber dans l'édulcoré. Je me suis personnellement beaucoup attachée à Courtney, dont les rapports avec sa famille m'ont beaucoup touchés, alors que Sienna m'a longtemps agacée. Et le fait de suivre trois soeurs en parallèle permet également de rencontrer une gamme variée de héros... En bref, vous l'avez compris, ce fut une lecture vraiment très agréable, c'est donc avec grand plaisir que j'emmènerai certainement prochainement un nouveau livre de Susan Mallery dans mon sac de plage...

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Bon, de ce côté-là, pas de surprise, tout est bien qui finit bien, même si j'ai trouvé l'une des scènes de retrouvailles un peu ridicule. J'ai eu du mal à laisser cette famille derrière moi comme lorsqu'on doit dire au revoir à ses nouveaux amis à la fin des vacances."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Catégories : Lire en Légèreté 0 commentaire