Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Books are my Wonderland - Page 9

  • La Crevette et l'Anémone de Leslie Poles Hartley

    Imprimer
    • la crevette et l'anémone, Eustache et hilda, Leslie poses Hartley, l. p. hartley, classique anglais, éditions de la table ronde, tome 1Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec La Crevette et l'Anémone ?

       "J'ai beaucoup aimé le Messager, du même auteur, et je dois avouer que la Crevette et l'Anémone m'intriguait déjà depuis un certains temps alors je n'ai pas su résister à cette édition de la trilogie parées de nouvelles couvertures aux couleurs douces et harmonieuses."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Eustache et Hilda passent des heures à jouer sur la plage. Le petit garçon vénère sa grande soeur et fait - presque - tout ce qu'elle lui demande. Alors lorsqu'elle l'incite à parler à la vieille Miss Fothergill dont il a pourtant peur, il finit par céder, sans se douter que son destin pourrait s'en trouver chambouler..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "J'avais quand même une petite appréhension en commençant ma lecture parce que le Messager est un roman chargé d'amertume et que ce n'est pas forcément ce que j'avais envie de lire. Je ne peux pas dire que celui-ci en soit dépourvu mais ce n'est pas le sentiment qui domine, du moins, pas dans ce premier tome. Le roman est assez court, les pages se tournent toutes seules et j'ai trouvé cette lecture charmante. La cruauté des petites filles m'a rappelé les enfants de Marcel Pagnol et j'aurais vraiment aimé que l'ont ait plus de contexte dès le départ pour apprécier Hilda à sa juste valeur, ce qui s'est avéré difficile. Les adultes non plus ne sont pas très sympathiques d'ailleurs, j'en ai peur, si ce n'est Miss Fothergill que l'on voit bien trop peu. Mais le héros, c'est Eustache de toutes façons, et c'est un petit garçon sensible, craintif et extrêmement attachant. J'espère qu'il le restera et je suis très intéressée par la façon dont il évoluera au fil des tomes mais pour le moment, je l'aime beaucoup."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Si je n'avais pas eu tant de lectures qui m'attendaient déjà, j'aurais très certainement enchainé directement avec le deuxième tome et je suis vraiment impatiente de retrouver Eustache.

       PS : un petit regret tout de même pour une énorme erreur de traduction qui a persisté jusqu'à cette édition. Si vous entendez parler de "toboggans", ce qu'il faut comprendre par là, c'est "luge" en fait..."

     

        Mlle Alice, merci, et à samedi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des romans de Leslie Coles Hartley ICI

     

    Alors, vous craquez pour "La Crevette et l'Anémone" ?

    Catégories : Lire des Classiques 0 commentaire
  • L'Invité Mystère de Nita Prose

    Imprimer
    • l'invité mystère, Molly gray, Nita prose, cosy mystery, Regency grand hôtelMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec L'Invité Mystère ?

       "J'avais beaucoup aimé l'héroïne dans le premier tome de ce roman et j'avais passé un moment plus qu'agréable à l'hôtel Regency Grand, j'ai donc été ravie de pouvoir y séjourner à nouveau grâce aux éditions Calmann Levy."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Depuis que nous l'avons laissée, Molly Gray a pris du galon, elle est maintenant Responsable des Femmes de Chambre et avec l'ouverture du nouveau salon de thé et la venue du célèbre auteur J.D. Grimthorpe, à elle de s'assurer que tout se passera bien. Alors lorsque celui-ci s'écroule, mort, au milieu de son discours, forcément, ça fait désordre..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "J'ai aimé retrouver Molly et en découvrir plus sur son enfance. Moi qui n'aime pas forcément les retours en arrière, ça ne m'a pas dérangée ici, d'autant plus que l'on était projeté dans le quotidien d'un auteur célèbre, toujours un sujet interessant à mon goût. Mais ça n'équilibre pas aussi bien que dans le premier tome le manque de développement et de cohérence de l'enquête... Ça traîne un peu, les indices se révèlent d'eux-mêmes et la résolution n'est vraiment pas époustouflante. Molly a pris de l'assurance, elle a un amoureux, un travail pour lequel elle est reconnue et elle n'est pas vraiment suspectée du meurtre... La tension qui nous poussait à tourner les pages n'est plus là et le flou autour du caractère de l'héroïne me dérange de plus en plus. La seule chose que j'attendais avec un peu d'impatience, c'était la discussion entre Molly et Monsieur Preston pour qu'il lui annonce enfin ce que l'on sait tous depuis longtemps."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "J'ai un peu trop levé les yeux au ciel à mon goût entre une héroïne qui se comporte vraiment mal avec ses amis, une voleuse à qui personne ne semble en vouloir, même pas la police, et une enquêtrice qui change d'attitude du tout au tout sans raison... Ça reste une lecture agréable mais c'est peut-être un peu facile."

     

        Mlle Alice, merci, et à mercredi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de Nita Prose ICI

    et toutes celles de Cosy Mysteries, par LÀ

     

    Alors, vous craquez pour "L'Invité Mystère" ?

  • No One Writes Back de Jang Eun-Jin

    Imprimer
    • no one writes back,jang eun-jin,littérature coréenne,passion hanguk,corée du sud,hanguk,passion coréeMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec No One Writes Back ?

       "J'ai exploré les différents titres de cette collection, qui m'attirait beaucoup au demeurant, Corée du Sud oblige, à la recherche de celui par lequel j'allais commencer et forcément, cette histoire de lettres ne pouvait que me séduire."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Jihun voyage à travers tout le pays, de motel en motel, accompagné de son chien aveugle et chaque soir écrit une lettre à une personne rencontrée au cours de ce périple, en attendant qu'enfin quelqu'un lui réponde..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "C'est un récit emprunt de mélancolie qui m'a séduit dès ses premières pages. On s'attache beaucoup aux différents personnages et le sentiment de solitude du héros m'a profondément touchée. J'ai aimé cheminer et évoluer avec lui, apprendre à mieux le connaître par petites touches délicates. J'aurais pu souligner tellement de passages de ce roman tellement c'est joli et bien écrit (et très accessible en anglais). Et bien sûr, j'applaudis le plaidoyer pour la lettre manuscrite qui m'a donné envie de ressortir tout de suite tout mon nécessaire de correspondance. La seule chose que je regrette un peu peut-être, c'est de ne pas avoir croisé encore plus de personnalités différentes, lus encore plus de lettres du héros. Il y a avait vraiment de quoi étoffer le récit."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "J'ai adoré la fin qui, tout en étant difficile, arrive à être lumineuse. Je regrette vraiment que ce roman ne soit pas traduit en français parce que sinon je passerais mon temps à le recommander et à l'offrir, d'autant que la Corée y est vraiment anecdotique (pour ceux qui ne sont pas attirés par ce pays)."

     

        Mlle Alice, merci, et à samedi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques autour de la Corée du Sud ICI

    et toutes celles sur la littérature coréenne, par LÀ

     

    Alors, vous craquez pour "No One Writes Back" ?