Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Books are my Wonderland - Page 9

  • Te Laisser Partir de Clare Mackintosh

    Imprimer

    te laisser partir, Clare Mackintosh, policier, thriller, policier anglais

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Te Laisser Partir ?

       "Clare Mackintosh, ex-Commandant des forces de police britanniques, sera, à l'avenir, un auteur qui compte dans l'univers du roman policier, tout le monde est d'accord là-dessus. J'ai donc saisi la chance de la rencontrer à l'occasion du Salon du Livre et suis repartie avec un petit mot en français et une furieuse envie de dévorer ce premier opus."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Une seconde d'inattention, une voiture qui roule trop vite et c'est la vie pleine de joie d'un petit enfant qui disparaît en quelques secondes. La police peine à trouver le chauffard et chacun doit vivre avec ce terrible accident. Mais quels sont les secrets qui se cachent dans le passé et qui ont mené à cet évènement tragique..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Je ne me suis pas laissée berner par la   de l'auteur et j'ai deviné assez facilement tous les tenants et les aboutissants de cette histoire. Cela enlève peut-être un peu de l'effet époustouflant lors des révélations finales mais honnêtement, je ne me suis pas ennuyée une minute. J'ai adoré l'écriture de Clare Mackintosh, la profondeur de ses personnages et sa façon d'aborder les choses. J'ai aimé qu'elle arrive à mêler enquête, reconstruction de soi et histoire d'amour tout en gardant le rythme nécessaire à un bon policier. J'ai apprécié l'originalité de l'histoire et de sa mise en oeuvre et la tension m'a tenue en haleine jusqu'à la dernière page. En quelques mots, j'ai vraiment hâte de retenter l'expérience même si, bien sûr, j'espère que cette fois je serai un peu plus surprise."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Il y a un tout petit bémol sur la fin mais qui ne gâche pas mon avis général. Malgré tout, la petite révélation de trop fait un peu passer les enquêteurs pour des idiots et n'avait pas de réelle utilité. Attention de ne pas vouloir en faire trop..."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Catégories : Lire et Enquêter 2 commentaires
  • Ton Âme Soeur (ou Presque) de Kristan Higgins

    Imprimer

    Kristan Higgins, blue heron, ton âme soeur ou presque, Harper Collins, feelgood book, livre doudou

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Ton Âme Soeur ou Presque ?

       "J'essaie autant que possible de ne jamais rater la sortie d'un nouveau Kristan Higgins, qui ne m'a jamais déçue à ce jour."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Dans la ville de Manningsport, on retrouve Connor O'Rourke, patron du pub local et on en apprend plus sur sa relation chaotique avec la belle mais tourmentée Jessiva Dunn..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Ici, on s'éloigne un petit peu de la famille Holland que l'on a suivi jusqu'à présent et même si on les croise régulièrement, ils m'ont un petit peu manqué. Il y a d'autres petites choses qui pour moi placent cet opus légèrement derrière les autres et cela tient essentiellement aux héros. S'ils se tournent autour depuis aussi longtemps, on a du mal à comprendre que Connor ait attendu plus de dix ans pour imposer son point de vue ou faire un pas vers le frère de sa bien-aimée. Quant à Jessica, on a beau comprendre son traumatisme, son obstination à croire qu'elle sait tout mieux que les autres et qu'elle est la seule à pouvoir s'occuper de son frère ont fini par m'agacer. Même si elle n'est pas responsable de tout ce qu'elle a subi, elle l'est de son malheur actuel et j'ai moins accroché à son personnage et par répercussion, à son histoire d'amour. Enfin, le petit détail qui tue, et ça, il me semble l'avoir déjà relevé précédemment, c'est que de nouveau tous ces personnages sont incroyablement beaux !! À croire qu'il s'agit d'une ville composée intégralement de mannequins. Mais malgré ces défauts, ne vous méprenez pas, lire un Kristan Higgins nous emporte dans un univers doux et chaleureux, d'entraide et de bienveillance qui font chaud au coeur et cela reste toujours un plaisir même si je vous conseille plus volontiers À un Détail Près ou l'Amour et Tout ce qui va Avec."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Le happy end est vraiment à l'américaine, la jolie maison et les bébés en route. Pas forcément ce qui me fait le plus rêver mais chacun son truc."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de Kristan Higgins ICI

    et celles de la saga Blue Heron, LÀ.

    Catégories : Lire en Légèreté 0 commentaire
  • Genesis de Karin Slaughter

    Imprimer

    genesis,karin slaughter,sara linton,will trent,saga will trent

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Genesis ?

       "Karin Slaughter fait partie de ces auteurs de thrillers dont on entend régulièrement parler et que j'ai forcément mis dans une de mes wishlists à un moment ou à un autre. Du coup, j'ai profité de sa présence aux Quais du Polar pour me lancer dans une de ses sagas, même si les premiers tomes ne sont plus disponible, obligeant la grande maniaque que je suis à commencer par le troisième opus..."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Lorsqu'une jeune femme, qui a réussi à échapper au psychopathe qui l'a enlevée, arrive aux urgences dans un état épouvantable, l'inspecteur Will Trent du GBI et sa coéquipière Faith Mitchell sont déterminés à récupérer l'enquête. Sara Linton, le médecin qui s'est occupée de la victime, ne pourra pas s'empêcher également de s'en mêler, surtout alors que les disparitions se multiplient..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "D'abord, à aucun moment je n'ai senti le manque des tomes précédents et si je n'avais pas su qu'ils existaient, je ne m'en serais pas douté. C'est à la fois très confortable pour ma lecture et en même temps, je me demande quand même si quelqu'un qui connait déjà les personnages, ne risque pas de s'ennuyer mais ça, je ne le saurai qu'en lisant le suivant. En tous cas, pour ma part, j'ai apprécié chaque ligne, chaque détail personnel, chaque approfondissement psychologique... J'ai autant aimé Faith, que Will ou Sarah et je n'avais plus envie de les quitter. L'enquête est également bien menée, les suspects sont interessants, les querelles internes, les vies des victimes... C'est tout de même une force incroyable que d'arriver à retenir notre attention pendant plus de 600 pages avec des victimes antipathiques mais tout vient nourrir un récit riche qui nous tient en haleine sans pour autant tomber dans le gore. Avec ses femmes qui ont été enlevées et qui sont enfermées, il aurait été facile de nous décrire leur calvaire et leurs sévices en détail comme c'est devenu très à la mode mais Karin Slaughter se contente de donner les éléments utiles au récit et je l'en remercie. Je reste persuadée que pour le crime comme pour le sexe, la suggestion est tout aussi efficace qu'une description détaillée, à condition de savoir maniée la plume avec finesse bien sûr, ce qui n'est pas donné à tout le monde !"

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "J'ai vraiment tout aimé dans ce thriller ou, du moins, s'il y a des scènes que j'ai moins aimé, je reconnais qu'elles servent parfaitement l'intrigue ou la psychologie des personnages. En revanche, il ne faudrait pas que certaines situations s'éternisent sur les tomes suivants sinon ça pourrait très vite m'agacer. Mais je devrais le savoir rapidement parce que j'ai très envie de retrouver Sara, Faith et Will."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Catégories : Lire et Enquêter 2 commentaires