Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lire des Romans

  • Les Dernières Heures de Minette Walters

    Imprimer
    • minette Walters, saga historique, les dernières heures, Robert laffont, la mort noireMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Les Dernières Heures ?

       "J'ai une certaine affection pour Minette Walters et je suis heureuse de voir qu'elle est de nouveau publiée en France. En revanche, je ne connaissais d'elle que ses romans policiers jusque-là et j'ai un peu hésité à me lancer dans celui-ci mais j'ai décidé de lui faire confiance."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "En 1348, lorsque la pestilence frappe le Dorset, le seigneur de Develish n'est pas sur ses terres. Sa femme, Lady Anne, devra alors prendre seule les décisions qui s'imposent pour tenter de sauver le domaine et ses serfs mais tout son bon sens ne suffira pas à les mettre à l'abri de la famine qui guette..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Ce roman m'a littéralement coupée le souffle. Trois chapitres et j'étais déjà irrémédiablement perdue, plongée au coeur de l'intrigue, incapable de lâcher le livre. Dans une histoire qui nous transporte dans un autre pays et à une autre époque, je trouve que c'est réellement un tour de force. Et mon intérêt ne s'est pas démentie au cours des 500 pages suivantes, moi qui n'aime pourtant pas particulièrement les pavés et qui ai peiné pour terminer le dernier Ken Follett. Le mot "page turner" qui est utilisé à toutes les sauces par les éditeurs est ici amplement justifié. Ce n'est pas un policier mais nous n'en sommes pas si loin, avec la pestilence dans le rôle du meurtrier, et des héros qui mettent tout en oeuvre pour se cacher de lui. La tension est à son comble et l'intérêt du lecteur retenu en otage. Les personnages sont indéniablement le point fort de ce huis clos et ils ne manquent ni de relief ni de diversité."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Je n'ai découvert qu'à la dernière page qu'il s'agissait d'une saga en plusieurs tomes et ça m'agace vraiment. Je trouve légèrement malhonnête de ne pas le préciser sur la couverture. Pour en remettre une couche, cette fin est particulièrement abrupte, surtout en comparaison des développements auxquels nous avons été habitués tout au long du roman mais comme c'est le seul point faible du roman, je suis prête à le lui pardonner. En revanche, j'espère sincèrement que nous ne devrons pas attendre trop longtemps pour avoir la suite."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de Minette Walters ICI

     

    Alors, vous craquez pour "Les Dernières Heures" ?

    Catégories : Lire des Romans 2 commentaires
  • Bienvenue à Korototoka d'Anne Østby

    Imprimer
    • anne ostby,bienvenue à korototoka,les îles fidji,plantation de cacao,nil éditions,manon bucciarelliMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Bienvenue à Korototoka ?

       "Il me faut saluer ici le travail de l'éditeur qui est entièrement responsable de mon envie de lire ce livre. Cette couverture de Marion Bucciarelli est sublime, pleine de soleil, et nous donne envie de plonger dans ce roman sans attendre. La tablette de chocolat que j'ai reçu avec n'y était certainement pas pour rien non plus."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Kat vit à l'autre bout du monde, dans les Îles Fidji. À la mort de son mari, elle propose à ses plus vieilles amies de venir l'y rejoindre pour finir leurs jours ensemble et tenter de renouer l'amitié qu'elles partageaient cinquante ans plus tôt..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "J'avoue bien volontiers que je m'attendais à quelque chose de beaucoup plus joyeux, de plus lumineux, en harmonie avec la couverture sûrement. Je m'attendais au récit de ce changement de vie radical, de cette installation folle, de cette amitié inébranlable. Je m'attendais à des rires, du baume au coeur et beaucoup, beaucoup de chocolat. En fait, tout ça est présent mais à toute petite dose. Il y a plus de réflexion que d'action, on ne sait quasiment rien de la façon dont tout se déroule, on saute de semaines en semaines, de mois en mois. On fait le bilan de leur vie avec ces femmes, bien sûr, mais on trouve tellement de déceptions, d'aigreurs et de désillusions... Il y a trop de retenue, trop de non-dits, trop d'introspection à mon goût. Chaque personnage est tourné vers lui-même et finalement le roman n'est pas assez ouvert vers le lecteur. Je ne sais pas si ce que je dis fait sens mais on ne partage pas grand chose avec ces femmes finalement, on reste sur le pas de la porte, comme leur contremaître, et on les observe de loin."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Les révélations n'en sont pas vraiment et pour le reste il n'y a pas non plus de grandes surprises. C'est une jolie histoire, un joli roman mais qui m'a tenu à distance, en surface, de la première à la dernière page."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

     

    Alors, vous craquez pour "Bienvenue à Korototoka" ?

    Catégories : Lire des Romans 0 commentaire
  • Et tu Trouveras le Trésor qui Dort en Toi de Laurent Gounelle

    Imprimer
    • Laurent Gounelle, chemin de vie, et tu trouveras le trésor qui dort en toi, développement personnel, espoir, religionMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Et tu Trouveras le Trésor qui Dort en Toi ?

       "J'avais lu, il y a longtemps, l'Homme qui Voulait Être Heureux, que j'avais gagné à un concours. J'ai toujours eu envie depuis, de découvrir un autre roman de Laurent Gounelle. Celui-ci m'a littéralement appelé dans la librairie et en plus son héroïne s'appelle Alice alors..."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Alice est conseillère en communication. Sa spécialité : la gestion de crise, alors quand elle va retrouver son ami d'enfance, Jérémie, déprimé par le nombre de fidèles qui se présentent chaque dimanche dans son église, elle va décider de prendre les choses en main. Elle n'a qu'une seule condition, qu'on ne lui parle pas de Dieu, mais pour faire correctement son travail, elle va devoir se plonger dans la Bible et va être la première étonnée de ce qu'elle va y découvrir..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "C'est un tout petit livre que je pensais finir en deux soirées mais il m'a finalement accompagné pendant presque une semaine. Il faut, je crois, prendre le temps d'ingérer et de digérer ce que nous offre l'auteur. Ici, ce n'est pas vraiment l'histoire qui compte mais les questionnements, les cheminements, les expérimentations et finalement, les découvertes du personnage principal. Personnellement, j'ai été beaucoup touchée par certaines d'entre elles, qui se rapprochent de la manière dont j'envisage ma religion, j'ai été surprise aussi par d'autres  qui rejoignent là encore ma philosophie de vie. C'est comme si l'auteur arrivait à mettre des mots sur des choses que nous ressentons déjà profondément sans savoir exactement les expliquer. C'est par ailleurs bien amené, progressivement et sans donner l'impression au lecteur qu'on essaie de lui vendre un mauvais tour de magie. C'est le genre de livre dont on a envie de parler ensuite autour de soi et de partager avec le plus grande nombre. Ce qu'il nous dévoile est à la fois si simple et si essentiel."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Le seul bémol que je peux trouver à ce roman est le traitement bien trop caricatural de la religion catholique et de ses représentants. Attention, j'ai trouvé passionnants les remises en question du dogme et les questionnements sur la Bible présentés par l'auteur, par exemple, mais je ne connais pas un prêtre qui refuserait de baptiser un enfant sous prétexte que son grand frère n'est jamais allé au catéchisme comme l'avaient promis les parents. Je suppose que ça sert l'intrigue mais j'ai trouvé cela un peu facile et je n'ai d'ailleurs pas vraiment aimé la fin du roman non plus mais comme je le disais, l'histoire ici n'est qu'accessoire."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de Laurent Gounelle ICI

     

    Alors, vous craquez pour "Et tu Trouveras le Trésor qui Dort en Toi" ?

    Catégories : Lire des Romans 0 commentaire