Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lire des Romans - Page 5

  • Hier Encore, c'Était l'Été de Julie de Lestrange

    Imprimer

    hier encore c'était l'été,julie de lestrange,mazarine,fayard

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Hier Encore, c'Était l'Été ?

       "On m'a proposé ce livre et j'avoue que j'étais à la fois curieuse de découvrir la nouvelle collection Mazarine de la maison Fayard et cette histoire d'amitié qui m'évoquait vaguement Les Petits Mouchoirs."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Deux chalets au bord d'un lac, trois générations de voisins qui passent leurs étés là à rire, boire et s'aimer. Jusqu'au moment où il faut grandir et retourner à la "vraie vie"..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "J'ai trouvé le livre assez inégal. Par exemple, si je m'étais trouvée face à lui en librairie et que j'avais lu le premier chapitre, je l'aurais reposé sans regret. Mais dès le second chapitre, c'est mieux, et puis ça se lit bien. Les personnages sont sympathiques, on a donc plaisir à suivre leur évolution mais au bout d'un moment, de nouveau, ça retombe. Ça manque quand même un peu d'originalité, d'approfondissement, on se lasse. Le héros est un peu stéréotypé à mon goût, trop lisse et je suis peut-être un peu trop vieille maintenant, disons-le, pour être sensible à certains de ses problèmes et atermoiements. Puis tout à coup, le dernier tiers du livre nous emporte cette fois vers les sommets. C'est là que se joue vraiment le passage à l'âge adulte, la prise de conscience de sa mortalité autant que celles de ses capacités. J'ai trouvé ça vrai et poignant."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "J'ai beaucoup aimé la fin, très touchante et qui boucle la boucle élégamment. Les derniers chapitres sont incontestablement les meilleurs, même s'ils ne nous surprennent pas, et rattrapent un petit peu le manque d'intérêt que j'ai pu ressentir à certains moments."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

     

    Catégories : Lire des Romans 2 commentaires
  • Crampton Hodnet by Barbara Pym

    Imprimer

    crampton hodnet, barbara pym

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Crampton Hodnet?

       "J'ai reçu ce livre au cours d'un swap dont le thème était "la campagne anglaise". Je voulais depuis longtemps découvrir Barbara Pym dont j'avais beaucoup entendu parler et que l'on compare à D.E. Stevenson que j'adore. Et est-ce que je vous ai déjà dit à quel point je peux me laisser influencer par une couverture de livre?

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "La vieille Miss Doggett organise des thés avec les jeunes étudiants, se mêle des affaires de sa famille et veille sur la bonne morale d'Oxford sans se douter que sous son nez, se passent des choses qui lui échappent complètement..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Pour commencer, ne lisez surtout pas la quatrième de couverture qui vous raconte littéralement tout le livre. Cela m'a un peu gâché ma lecture parce que j'ai passé mon temps à attendre des évènements qui n'arrivent que très tard dans le récit. Cela mis à part, et si on ne s'attend pas à trop d'action, j'ai aimé cette lecture avec son charme désuet et son humour très british. De nombreuses situations sont extrêmement cocasses et les personnages sont particulièrement délicieux, ou délicieusement agaçants d'ailleurs. C'est bien dosé, c'est amusant et tout en ayant l'air d'être improbable, c'est particulièrement juste sur le plan des travers de la nature humaine."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Une petite déception quant au destin de certains personnages que j'aurais souhaité plus lumineux mais cette lecture reste vraiment charmante, il n'y a pas de mots qui la qualifie mieux. Quant à la comparaison avec D.E. Stevenson, si nous sommes effectivement dans la même veine, j'ai trouvé Barbara Pym un peu en dessous personnellement. Cela ne m'empêchera pas de retenter l'expérience avec plaisir cela dit."

     

       Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

  • Et Soudain tout Change de Gilles Legardinier

    Imprimer

    et soudain tout change,gilles legardinier,salon du livre de paris

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Et Soudain tout Change?

       "Comment vous raconter cette rencontre sans soupirer... J'ai beaucoup aimé les deux premiers romans de l'auteur mais j'ai surtout été touché par cet homme et sa sincérité. J'avais donc très envie de le rencontrer et l'occasion s'est présentée au Salon du Livre de Paris. J'ai fait plusieurs de queue, je l'avoue, mais comme je voulais également faire la surprise d'une dédicace à ma soeur, qui ne lit pas beaucoup mais a également eu un coup de coeur pour Demain, j'arrête et Complètement Cramé, j'ai tenu bon. Et je n'ai pas eu à le regretter. Cet homme aime sincèrement ces lecteurs et les reçoit avec attention et gentillesse, même à la fin d'une longue journée de dédicace. Une perle je vous dis... Soupir..."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Camille est en dernière année de lycée et pour une fois, toute sa bande d'amis rencontrés dès la maternelle se retrouvent dans la même classe. Cela promet de joyeuses rigolades et l'avenir se dessine peu à peu avec l'arrivée du bac et des interrogations plein la tête. Mais soudain, tout change..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Dès les premières pages, j'ai senti qu'avec ce livre, je n'allais pas rire autant qu'avec les précédents et je ne m'étais pas trompée. Sur le coup, je suis un peu déçue, l'humour de Gilles Legardinier et le sentiment de bien-être que l'on ressent en refermant ses ouvrages sont les éléments qui m'avaient séduite jusque-là. De plus, il va mettre environ cent cinquante pages à nous annoncer ce que j'avais compris dès les dix premières, j'ai donc trouvé le commencement un peu longuet. Et puis, une fois la confirmation faite, une fois que l'on sait vers quoi on se dirige, il devient plus facile de se laisser emporter par les péripéties de cette bande de copains solidaires quoi qu'il arrive, qui fait échos en nous et que l'on a beaucoup de mal à quitter. Les deux cent cinquante pages suivantes se sont envolées sans que je m'en aperçoive."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "J'ai fini ce livre en larmes mais comme à chaque fois, touchée au coeur. Les mots de Gilles Legardinier sont profondément justes et indispensables. Je ne regrette pas une seconde ma lecture, cela va sans dire. Vivement le prochain."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez mes autres chroniques des livres de Gilles Legardinier ICI

    Catégories : Lire des Romans 0 commentaire