Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lire des Romans - Page 5

  • L'écliptique de Benjamin Wood

    Imprimer

    l'écliptique,benjamin wood

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec L'Écliptique ?

       "Ce refuge pour artiste, au milieu des mers, un peu secret, ça fait rêver non ? Moi je n'ai pas pu résister..."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Sur une île perdue de la Turquie, existe un refuge pour artiste en quête de l'inspiration perdue. Certains ne sont que de passage, d'autres sont là depuis des années quand arrive le jeune Fullerton qui pourrait bien rompre l'équilibre fragile."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Il y a eu, entre ce livre et moi, une très forte alchimie. Elle est essentiellement due aux sujets traités : la peinture, l'art et surtout l'inspiration, cette grande inconnue. Évidemment, le talent de l'auteur à nous faire éprouver dans l'empathie pour ses personnages, à nous pousser à nous interroger sur tous les mystères dans cet endroit fantastique, à établir cette ambiance étrange, n'y est pas non plus étranger, pour autant, je me suis parfois demandée si quelqu'un qui ne se poserait pas les mêmes questions que moi, et que les protagonistes, sur la magie de la réalisation d'une oeuvre artistique, trouverait le même charme à ce récit."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "À partir d'un certain point du roman, les grosses ficelles de l'auteur ont commencé à apparaître et j'ai redouté de voir venir cette fin. On dirait qu'il y a comme une mode en ce moment à prendre un petit peu son lecteur pour un imbécile. Malheureusement, non seulement cette fin ne m'a pas plue, mais elle ne m'a même pas étonnée..."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Catégories : Lire des Romans 0 commentaire
  • C'est le Coeur qui Lâche en Dernier de Margaret Atwood

    Imprimer

    c'est le coeur qui lâche en dernier,margaret atwood

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec C'est le Coeur qui Lâche en Dernier ?

       "Margaret Atwood c'est un peu le phénomène du moment, avec les différentes séries adaptées de ses livres. N'ayant que moyennement accroché avec la Servante Écarlate, je voulais retenter l'expérience, sûre d'être passée à côté de quelque chose."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Stan et Charmaine ont subi la crise économique de plein fouet et ils ont tout perdu : leur travail, leur maison et leur dignité. Quand une publicité leur vante les mérites d'une nouvelle ville qui leur propose une maison et un emploi, ils signent sans se poser de questions."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "J'ai vraiment aimé le début, c'est très réaliste, très parlant, ce couple qui a tout perdu, obligé de vivre dans sa voiture. On se met à leur place et nous aussi on aurait signé les yeux fermés pour l'alternative que nous propose Consilience : un toit, un travail, de quoi manger... Pourtant, on sait bien qu'il y a quelque chose de pas très net derrière tout ça non ? Et là, ça commence à pêcher. D'abord, il y a avait quelque chose de vraiment intéressant à creuser je trouve : cette ville que l'on s'attend à voir diaboliser mais dont on aurait fini par se rendre compte qu'elle n'est que le reflet de notre société. Un livre à la Bernard Werber, en somme, j'aurais adoré. Malheureusement, on ne fait qu'effleurer la surface et on finit par se demander quel est l'intérêt de tout ça. Et pire que tout, c'est lent, il ne se passe rien, ça vire glauque, tiré par les cheveux, à l'humour douteux... Bref, j'étais contente de le refermer."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "C'est bizarre, encore une fois je me dis que je suis passée à côté de quelque chose, qu'il manque juste un je ne sais quoi. Il y a de l'idée, c'est bien écrit et pourtant ça ne prend pas. J'en ai encore un dans ma PAL, peut-être que la troisième fois sera la bonne ?"

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de Margaret Atwood ICI 

    Catégories : Lire des Romans 2 commentaires
  • Mémoires Imaginaire de Marilyn de Norman Mailer

    Imprimer

    marilyn monroe,mémoires imaginaires de marilyn,milton greene,norman mailer,pavillons poche

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Mémoires Imaginaires de Marilyn ?

       "J'adooOOOoore Marilyn Monroe, elle me fascine, elle m'émeut, elle me touche. J'ai toujours envie de lire tous les romans et livres qui parlent d'elle et lorsque Pavillons Poche a décidé de rééditer celui-ci, je n'ai pas pu résister."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Il s'agit d'une biographie imaginée, en quelque sorte, l'auteur se mettant à la place de la star d'Hollywood pour nous raconter plus particulièrement sa relation avec Mitlon Greene."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Honnêtement, il ne m'a fallu que quelques pages pour oublier que ce n'était pas Marilyn qui parlait, peut-être parce que c'est elle que j'avais envie d'entendre, mais quand même. Il y a certains passages, autour du sexe, un peu glauques, où le fait que c'est un homme qui tient la plume me revient subitement en mémoire, il faut bien l'avouer, mais malgré tout j'ai aimé passer ces quelques heures en compagnie de Marilyn Monroe, de ses tourments, ses passions, ses incertitudes. On aime Marilyn je pense parce qu'elle était le fantasme absolu tout en étant aussi humaine et fragile que nous mais aussi parce qu'elle était victime de son image et bien moins sotte que ce qu'on pouvait penser d'elle et je trouve que ce récit le retranscrit parfaitement."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Un livre sur Marilyn, ça ne finit jamais bien malheureusement et on en a jamais assez je crois. J'ai d'ailleurs enchaîné avec le visionnage de Bus Stop, pas son meilleur film à mon avis mais le fait même que le livre vous donne envie de prolonger le plaisir de ces moments avec Marilyn est plutôt significatif, non ?"

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques autour de Marilyn Monroe ICI.

    Catégories : Lire des Romans 2 commentaires