Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lire et Enquêter

  • Genesis de Karin Slaughter

    Imprimer

    genesis,karin slaughter,sara linton,will trent,saga will trent

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Genesis ?

       "Karin Slaughter fait partie de ces auteurs de thrillers dont on entend régulièrement parler et que j'ai forcément mis dans une de mes wishlists à un moment ou à un autre. Du coup, j'ai profité de sa présence aux Quais du Polar pour me lancer dans une de ses sagas, même si les premiers tomes ne sont plus disponible, obligeant la grande maniaque que je suis à commencer par le troisième opus..."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Lorsqu'une jeune femme, qui a réussi à échapper au psychopathe qui l'a enlevée, arrive aux urgences dans un état épouvantable, l'inspecteur Will Trent du GBI et sa coéquipière Faith Mitchell sont déterminés à récupérer l'enquête. Sara Linton, le médecin qui s'est occupée de la victime, ne pourra pas s'empêcher également de s'en mêler, surtout alors que les disparitions se multiplient..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "D'abord, à aucun moment je n'ai senti le manque des tomes précédents et si je n'avais pas su qu'ils existaient, je ne m'en serais pas douté. C'est à la fois très confortable pour ma lecture et en même temps, je me demande quand même si quelqu'un qui connait déjà les personnages, ne risque pas de s'ennuyer mais ça, je ne le saurai qu'en lisant le suivant. En tous cas, pour ma part, j'ai apprécié chaque ligne, chaque détail personnel, chaque approfondissement psychologique... J'ai autant aimé Faith, que Will ou Sarah et je n'avais plus envie de les quitter. L'enquête est également bien menée, les suspects sont interessants, les querelles internes, les vies des victimes... C'est tout de même une force incroyable que d'arriver à retenir notre attention pendant plus de 600 pages avec des victimes antipathiques mais tout vient nourrir un récit riche qui nous tient en haleine sans pour autant tomber dans le gore. Avec ses femmes qui ont été enlevées et qui sont enfermées, il aurait été facile de nous décrire leur calvaire et leurs sévices en détail comme c'est devenu très à la mode mais Karin Slaughter se contente de donner les éléments utiles au récit et je l'en remercie. Je reste persuadée que pour le crime comme pour le sexe, la suggestion est tout aussi efficace qu'une description détaillée, à condition de savoir maniée la plume avec finesse bien sûr, ce qui n'est pas donné à tout le monde !"

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "J'ai vraiment tout aimé dans ce thriller ou, du moins, s'il y a des scènes que j'ai moins aimé, je reconnais qu'elles servent parfaitement l'intrigue ou la psychologie des personnages. En revanche, il ne faudrait pas que certaines situations s'éternisent sur les tomes suivants sinon ça pourrait très vite m'agacer. Mais je devrais le savoir rapidement parce que j'ai très envie de retrouver Sara, Faith et Will."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Catégories : Lire et Enquêter 2 commentaires
  • Le Maître d'Anubis d'Elizabeth Peters

    Imprimer

    elizabeth peters,la malédiction d'anubis,enquête,archéologie,egypte,amélie peabody

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Le Maître d'Anubis ?

       "Ce livre m'a été très gentiment offert par Lili. L'histoire me tentait bien mais j'ai un peu laissée traîner ma lecture parce qu'il s'agit du septième tome de la série et non du premier. Puis finalement, j'ai décidé d'essayer d'être un peu moins psychorigide..."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Alors qu'Amélia et son mari retournent passer une nouvelle saison de fouilles en Égypte, les incidents se multiplient autour d'eux. Il leur faudra finalement se rendre à l'évidence, quelqu'un leur veut du mal. Mais qui parmi leurs innombrables ennemis peut être le coupable ?"

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Les premières deux cents pages m'ont parues durer une éternité. Une fois que j'ai eu fait connaissance avec Amélia, j'ai savouré davantage ma lecture mais tout en continuant à sauter d'innombrables passages. L'archéologue reçoit d'ailleurs des lettres de son fils qu'elle juge sans intérêt et d'une longueur extravagante mais l'auteur ne trouve rien de mieux que de nous les infliger de la première à la dernière ligne. Honnêtement, je ne comprends pas bien le principe. C'est dommage parce qu'à côté de ça, j'ai aimé son humour et ses personnages qui m'ont beaucoup fait penser d'ailleurs à Alexia Tarabotti et son mari loup garou, les héros de la série du Protectorat de l'Ombrelle. L'histoire du couple est en plus ici très prenante puisque leur amour est en quelque sorte remis en question. Le côté archéologique est également intéressant mais honnêtement, il reste si peu de place pour l'histoire au milieu de tout ce blabla que j'ai fini par ne plus m'intéresser non plus ni à Nefertiti, ni à la vallée des rois."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "La fin n'est pas si surprenante que ça et je crois qu'on l'a attendu trop longtemps. Même s'il y a plein de petites choses que j'ai pu apprécier au cours de ma lecture, il me faudrait un gros écrémage des autres tomes pour que je tente de nouveau l'aventure j'en ai peur."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain... 

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire
  • Agatha Raisin Enquête 10 - Panique au Manoir de M.C. Beaton

    Imprimer

    Agatha raisin, m. c. beaton, agatha raisin enquête, panique au manoir, albin michel

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Panique au Manoir ?

       "Alors même que ma PAL est déjà bien fournie et que je me promets régulièrement de ne plus acheter de livres avant de l'avoir exterminée, je ne peux pas résister à une nouvelle enquête de notre chère Agatha."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Afin d'éviter de croiser James tous les jours, Agatha décide d'aller s'installer dans le Norfolk et de se lancer dans l'écriture d'un roman policier. Mais lorsque le châtelain du village meurt assassiné exactement de la façon dont elle le décrit dans les premières pages de son manuscrit, tous les regards se tournent une fois de plus vers elle..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Voilà encore un tome que j'ai vraiment apprécié. Tout d'abord parce qu'en délocalisant l'action, l'auteur nous apporte un peu d'air frais dans les aventures d'Agatha, ensuite parce que, grand bien nous fasse, James reste quasi absent de l'histoire. J'ai toujours beaucoup d'affection pour Agatha, qui a plus de qualité qu'elle -même pourrait le croire et qui sans s'en rendre compte, essaie d'aider les autres, comme elle le fait ici avec les femmes de Fryfam qui en ont marre de voir leurs maris passer toutes leurs soirées au pub. Je me suis aussi amusée et j'ai même apprécié la présence de Charles et la relation qu'ils arrivent petit à petit à mettre en place entre eux. Si seulement elle pouvait arrêter de coucher avec lui une bonne fois pour toute !"

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Je suis très mitigée sur la fin. J'ai été surprise et amusée sur le coup mais je sens que ça n'annonce rien de bon pour Agatha et ça me rend triste pour elle. J'aimerais bien que l'auteur fasse enfin preuve d'un peu plus d'indulgence pour son héroïne et lui offre une petite part de bonheur..."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des enquêtes d'Agatha Raisin ICI