Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

hamish macbeth

  • Hamish Macbeth 8 dans les Flèches de Cupidon de M.C. Beaton

    Imprimer
    • les flèches de cupidon, Hamish Macbeth, m. c. beaton, highlands, roman policierMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Les Flèches de Cupidon ?

       "Je ne me lasse toujours pas des romans de M.C. Beaton, ni de ces très jolies couvertures et celui-ci, comme les autres, a rejoint ma PAL sans attendre. Il n'y a pas grand chose de plus à en dire."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Priscilla convainc son père d'accepter un club de rencontre à l'hôtel mais dès l'arrivée de ses membres, rien ne se déroule comme prévu. Les couples ne sont pas assortis et une invitée surprise sème la zizanie avec une attitude à se faire assassiner..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Je suis quand même toujours étonnée que l'auteur arrive à renouveler ainsi ses idées même si le fond reste le même. Ici, ces histoires de couples m'ont bien amusée mais j'ai eu bien du mal à me souvenir de qui était qui et il a fallu que je revienne à leur présentation à plusieurs reprises. J'ai aimé que l'intrigue se déroule directement à l'hôtel, ce qui nous a permis de profiter de la présence de Priscilla tout au long du récit. Hamish et elle continuent à se tourner autour, et ce n'est pas déplaisant, loin de là, mais j'espère qu'on ne part pas pour une vingtaine de tomes comme ça. C'est ce que je redoute le plus chez l'auteur finalement, cette volonté de ne pas laisser ses héros être heureux."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Encore un bon moment passé dans les Highlands, à découvrir son climat inhospitalier, ses habitants bourrus et ses meurtres à la pelle, et pourtant, j'ai déjà hâte d'y retourner !"

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des aventures d'Hamish Macbeth ICI

    et celles des livres de M. C. Beaton par LÀ

     

    Alors, vous craquez pour "Les Flèches de Cupidon" ?

  • Hamish Macbeth 7 dans Rira Bien qui Rira le Dernier de M.C. Beaton

    Imprimer
    • rira bien qui rira le dernier, Hamish Macbeth, m. c. beaton, littérature écossaise, highlands, cosy mysteryMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Rira Bien qui Rira le Dernier ?

       "Comme beaucoup d'entre nous, j'ai décidé de faire un dernier tour en librairie la veille du deuxième confinement et, pour une fois, de ne pas (trop) me restreindre dans mes achats. Les deux derniers Hamish Macbeth, tout juste édités, n'ont donc pas tardé à terminer dans mon panier."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Hamish est appelé chez Andrew Trent. Celui-ci aurait été retrouvé poignardé mais ce n'est pas la première fois que le vieux blagueur lui fait le coup et le policier n'y croit pas une minute. Pourtant, quand il arrive au manoir, il va bel et bien trouvé le propriétaire assassiné et tous les membres de sa famille présents et particulièrement suspects..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Pour ce qui est de l'enquête, sans deviner complètement tous les tenants et les aboutissants, certains secrets ne sont pas très difficiles à déterrer. S'il n'est pas étonnant que Blair n'y voit que du feu, et fasse preuve de préjugés racistes par-dessus le marché, je me demandais quand même pourquoi Hamish n'avait pas encore posé certaines questions. Au final, heureusement que Priscilla était là pour le mettre sur la bonne piste. Pour le reste, c'est l'humour de l'auteur et son excellente connaissance de la nature humaine qui contribuent, comme toujours, à nous faire passer un moment agréable, jamais dénué d'intérêt ni de leçon à retenir. C'était la lecture parfaite pour l'époque et la situation, une lecture qui ne manque jamais son objectif et qui fait du bien."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Une enquête résolue, une petite pique d'humour dans les dernières lignes et on referme le livre avec satisfaction. Mais pour être honnête, c'est un roman sans évènement majeur, ni marquant et je pense que ce sera peut-être l'un des tomes dont je garderai le moins de souvenirs. J'espère que le suivant bousculera un peu notre policier écossais préféré."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des aventures d'Hamish Macbeth ICI

    et celles des livres de M. C. Beaton par LÀ

     

    Alors, vous craquez pour "Rira Bien qui Rira le Dernier" ?

  • Hamish Macbeth 6 dans Qui Sème le Vent de M.C. Beaton

    Imprimer
    • qui sème le vent, hamish macbeth, m. c. beaton, highlandsMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Qui Sème le Vent ?

       "Après avoir terminé le cinquième tome, j'ai lutté quelques jours pour ne pas me jeter sur celui-ci, avant d'abandonner. Après tout, pourquoi se priver du plaisir de retrouver une nouvelle fois Hamish et son chien Towser dans leurs aventures."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Alors qu'Hamish s'apprête à rentrer dans sa famille pour Noël, sa mère lui annonce qu'il ne peut finalement pas venir. Avec un début un rhume et grincheux, Hamish décide alors d'accepter l'invitation d'une amie de Priscilla qui croit que quelqu'un essaie de la tuer et la suit dans son centre de remise en forme sur une petit île hostile..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Cette fois-ci, j'ai beaucoup aimé le changement de cadre pour les deux héros mais j'ai vraiment regretté que l'on ne suive pas Priscilla dans la famille d'Hamish. Ce dernier, de son côté, se retrouve entouré d'un panel de personnalités interessantes et même si le crime tarde à venir, on ne voit pas vraiment le temps passer. Comme toujours, c'est quand même plus pour le jeune policier que pour son enquête que j'ai apprécié cette lecture. Ici d'ailleurs, la conclusion de ses investigations est rapide et un peu tirée par les cheveux mais le côté rocambolesque et romanesque contrebalance ce petit bémol. M.C. Beaton est une fine observatrice de la nature humaine, qu'elle expose avec humour et c'est bien l'essentiel pour moi."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Comme dans la série des Agatha Raisin, il y a pas mal de petites choses qui auraient pu être améliorées dans cette histoire mais étonnamment, ces défauts ne me gênent pas vraiment et une fois encore j'attends la suite avec impatience."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des aventures d'Hamish Macbeth ICI

    et celles des livres de M. C. Beaton par LÀ

     

    Alors, vous craquez pour "Qui Sème le Vent" ?