Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lire en Légèreté

  • Anne of the Green Gables by L.M. Montgomery

    Imprimer

    Anne of the green gables, Anne with a e, Anne et la maison aux pignons vert, L.M. Montgomery, puffin in bloom, Anna bond

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Anne of the Green Gables ?

       "Je suis une inconditionnelle du travail d'Anna Bond depuis très longtemps et amoureuse de la collection qu'elle a illustré pour Penguin depuis sa sortie. Il me les fallait à tout prix et j'ai décidé de commencer par celui-ci parce que je ne connaissais pas Anne et que c'est une lacune que je voulais combler."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Les Cuthbert ont décidé d'adopter un jeune garçon, qui pourra les aider à la ferme alors lorsqu'on leur envoie la frêle Anne, d'une vive intelligence et bien trop bavarde au goût des grandes personnes, c'est tout leur monde qui s'en trouve bouleversé..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "J'aurais vraiment adoré découvrir cette série à l'adolescence, c'est une vraie pépite. Comme Matthew, il ne nous faudra que quelques pages pour être complètement et irrémédiablement séduit par la pétillante Anne, ses discours sans fin, son imagination débordante, ses remises en question... La suivre dans ses différentes péripéties fut un véritable bonheur. Pour autant, je pense que j'aurais plus apprécié les longues descriptions de paysages étant plus jeune. Aujourd'hui, j'avoue que j'ai trouvé quelques passages un peu long et même que j'avais hâte qu'Anne grandisse. Malheureusement, après avoir étiré les premières années sur des très nombreuses pages, les études d'Anne, le moment où elle devient une femme, sont bouclés bien rapidement à mon goût. Mais cela n'enlève rien au génie de cette histoire et à l'amour que l'on porte à ses personnages et que je suis heureuse d'avoir fait entrer dans ma vie."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Il existe encore plusieurs tomes et j'ai hâte de découvrir la suite des aventures d'Anne avec e. En attendant, je me suis plongée dans la série Netflix. Si je trouve les personnages bien campés et l'esprit général fidèle à l'original, je suis quand même déçue des nombreuses libertés prises et de ce besoin de rajouter du mélodrame et certains sujets d'actualité qui n'étaient pas présents dans le roman. On a l'impression que c'est là parce que ça fait bien et que ça tombe un peu comme un cheveu sur la soupe..."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de la collection Anna Bond ICI

     

    Alors, vous craquez pour cette merveilleuse édition de "Anne of the Green Gables" ?

  • Le Projet Starpoint I - La Fille aux Cheveux Rouges de Marie-Lorna Vaconsin

    Imprimer

    la fille aux cheveux rouges, le projet starpoint, marie-borna vasonsin, la belle colère

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec La Fille aux Cheveux Rouges ?

       "J'ai croisé ce livre pour la première fois au salon du livre de Paris de l'année dernière. Je n'ai pas craqué parce que je ne ramène pas de grands formats pour ne pas me surcharger mais je savais déjà que je ne pourrais pas résister indéfiniment à une couverture aussi sublissime. C'est finalement le Père-Noël qui a eu la gentillesse de me le déposer au pied du sapin."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Depuis la rentrée, Pythagore trouve son amie Louise étrange. Elle traîne avec Foresta, la nouvelle, elle sèche les cours, elle lui cache des choses. Mais un jour, Foresta va venir lui demander son aide pour sauver Louise, et le jeune homme va découvrir tout un univers parallèle au sien caché de l'autre côté des miroirs..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "On reste un peu trop en surface à mon goût sur de nombreux points de ce nouvel univers pourtant fascinant, surtout au début. C'est compliqué de savoir doser les informations quand il y a tout un monde à découvrir mais je pense qu'ici on en manque vraiment dans la première partie du récit, et si cela simplifie la lecture, cela complique en même temps la compréhension. C'est peut-être un peu trop jeunesse pour moi en fait. En revanche, dès que les liens entre les histoires des deux mondes et leurs légendes deviennent plus clairs, j'ai trouvé ça beaucoup plus interessants. J'ai aimé la montée de la tension progressive et l'apogée lors du match de l'Empoint et les personnages principaux contrastés même si les transitions entre les moments où ils se prennent pour des héros et ceux où ils vont en cours comme tous les adolescents sont un peu étranges. Et sinon, pourquoi tous ces prénoms bizarres ?"

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "J'ai trouvé les coïncidences un petit peu trop nombreuses mais à part cela m'a plu. Je lirai sans aucun doute la suite mais honnêtement, cela doit une nouvelle fois plus à la couverture qu'à une envie irrépressible de connaître la suite, et ça, c'est quand même un petit peu dommage."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

     

    Alors, vous craquez pour "La Fille aux Cheveux Rouges" ?

    Catégories : Lire en Légèreté 0 commentaire
  • Pas Facile d'Être une Lady d'E.M. Delafield

    Imprimer

    pas facile d'être une lady,journal humoristique,e.m. delafield,petite bibliothèquèque payot,irrésistible

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Pas Facile d'Être une Lady ?

       "Encore un livre ramené d'une de mes virées au salon du livre avec les copines blogueuses. En plus de leurs encouragements à céder, vous avouerez que la couverture est vraiment sympathique non ?"

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Une lady des années 30, qui a parfois du mal à boucler ses fins de mois, nous raconte son quotidien dans son petit village anglais : ses voisins, ses enfants, son mari, ses domestiques, sans oublier Helen Wills, le chat..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Ce récit est autobiographique et paraissait à l'époque dans un quotidien sous forme de chronique. Si vous le pouvez, c'est comme cela que je vous conseille également de le lire parce que je trouve que le passage au format du roman n'est pas forcément ce qui lui convient le mieux et c'est logique puisque ces textes n'ont pas été écrits pour cela. Malgré tout, il y a beaucoup de choses que j'ai aimé dans cette lecture. D'abord l'ambiance de ces petits villages est toujours un régal, surtout à travers les yeux de cette lady à l'humour acéré, mais ce qui est particulièrement désopilant, ce sont les réflexions qu'elle se fait à elle-même sur le genre humain et l'hypocrisie de la vie en société par exemple. C'est pour cela aussi qu'il est d'autant plus intéressant de lire ce récit par petits bouts si je puis dire, afin de ne pas laisser les traits piquants et intelligents de l'auteur se perdre dans le flot de ses paroles."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Je me suis demandée comment une histoire qui n'en est pas vraiment une pourrait bien se finir mais là encore, l'humour d'E.M. Delafield joue son rôle à la perfection et nous permet de tourner la dernière page avec le sourire."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

     

    Alors, vous craquez pour "Pas Facile d'Être une Lady" ?

    Catégories : Lire en Légèreté 0 commentaire