Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lire en Légèreté

  • Murder by the Book de Lauren Elliott

    Imprimer
    • murder by the book, Lauren Elliott, beyond the page bookstore mystery, cosy mysteryMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Murder by the Book ?

       "Une série de cosy mysteries autour d'une librairie, une couverture canon et un tout petit prix, que demander de plus ! Ce roman me faisait saliver d'avance..."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Addie vient de s'installer dans une nouvelle ville pour y ouvrir une librairie mais, dès le premier jour, les incidents se multiplient. On vandalise son magasin, on tente d'entrer par effraction dans sa maison... Est-ce qu'on essaie de lui faire comprendre qu'elle n'est pas la bienvenue, ou est-ce beaucoup plus grave que ça ?"

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Dès le départ, le récit est brouillon, part dans tous les sens et le cadre est mal posé. J'essaie de lui donner le bénéfice du doute mais à plusieurs reprises j'ai l'impression de lire un roman qui ne serait jamais passé dans les mains d'un éditeur. Les petits maladresses et incohérences se multiplient, jusqu'à devenir énormes. Par exemple, l'héroïne qui, terrorisée et menacée de mort, fait installer un système d'alarme pour finalement ne même pas fermer sa maison à clé ! Quant aux éléments qui permettront la résolution de l'enquête, ils me sautent littéralement aux yeux. Pour la subtilité, on repassera donc. Attention, ce n'est pas une lecture désagréable en soi, l'écriture est fluide et ça se lit rapidement mais au bout d'un moment, j'étais juste fatiguée de lever les yeux au ciel. Si au moins la petite ville et les personnages avaient été bien campés, ils auraient pu suffire à me donner envie de lire la suite mais quelques jours après ma lecture, j'ai déjà presque tout oublié d'eux."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "La fin ne rattrape rien, au contraire. Les coupables sont nombreux, trop nombreux et les ramifications nous mènent des mois en arrière, sur différents continents. Je préfère personnellement qu'un cosy mystery n'en fasse pas trop, qu'il reste... Cosy."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Pour découvrir d'autres cosy mysteries, c'est par ICI

     

    Alors, vous craquez pour "Murder by the Book" ?

  • Arsène Lupin, Gentleman Cambrioleur de Maurice Leblanc

    Imprimer
    • arsène lupin, gentleman cambrioleur, maurice Leblanc, littérature française, le livre de pocheMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Arsène Lupin, Gentleman Cambrioleur ?

       "J'avais déjà lu quelques aventures du célèbre cambrioleur à l'adolescence mais il est évident que l'arrivée de la série Netflix a ravivé mon intérêt. Et c'est exactement ce dont j'avais besoin en ce moment, une lecture courte et rapide."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Il s'agit ici des toutes premières apparitions d'Arsène Lupin dont nous faisons la connaissance alors qu'il est enfin appréhendé, après des années d'enquête, par Ganimard, son ennemi de toujours... Il va s'en dire que nous allons donc être les témoins privilégiés de son évasion."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Découvrir Arsène Lupin, c'est comme retrouver un vieil ami perdu de vue depuis longtemps parce que nous avons tous une image plus ou moins précise du célèbre gentleman cambrioleur, que ce soit à cause des livres, films, dessins animés ou tout simplement parce qu'il fait partie de notre culture. Ce fut donc un plaisir de renouer avec ce personnage haut en couleurs mais j'avais oublié à quel point il est fin et espiègle, à quel point le texte est plein d'humour et intelligent. Moi qui n'aime pas tellement les nouvelles, je me suis ici régalée, tout simplement parce que chacune est comme un nouveau chapitre dans le roman palpitant qu'est la vie d'Arsène Lupin. Parfois j'ai déchiffré l'énigme, parfois non mais ça n'a que peu d'importance finalement et ça n'en est pas moins un coup de coeur."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "La rencontre avec Herlock Sholmes est la cerise sur le gâteau et ne peut que me donner envie de me jeter sur l'opus suivant, centré sur l'affrontement de ces deux grands personnages. J'espère également que nous aurons la chance d'y croiser à nouveau Miss Nelly. Quoi qu'il en soit, j'ai hâte."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

     

    Alors, vous craquez pour "Arsène Lupin, Gentleman Cambrioleur" ?

  • Hamish Macbeth 8 dans les Flèches de Cupidon de M.C. Beaton

    Imprimer
    • les flèches de cupidon, Hamish Macbeth, m. c. beaton, highlands, roman policierMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Les Flèches de Cupidon ?

       "Je ne me lasse toujours pas des romans de M.C. Beaton, ni de ces très jolies couvertures et celui-ci, comme les autres, a rejoint ma PAL sans attendre. Il n'y a pas grand chose de plus à en dire."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Priscilla convainc son père d'accepter un club de rencontre à l'hôtel mais dès l'arrivée de ses membres, rien ne se déroule comme prévu. Les couples ne sont pas assortis et une invitée surprise sème la zizanie avec une attitude à se faire assassiner..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Je suis quand même toujours étonnée que l'auteur arrive à renouveler ainsi ses idées même si le fond reste le même. Ici, ces histoires de couples m'ont bien amusée mais j'ai eu bien du mal à me souvenir de qui était qui et il a fallu que je revienne à leur présentation à plusieurs reprises. J'ai aimé que l'intrigue se déroule directement à l'hôtel, ce qui nous a permis de profiter de la présence de Priscilla tout au long du récit. Hamish et elle continuent à se tourner autour, et ce n'est pas déplaisant, loin de là, mais j'espère qu'on ne part pas pour une vingtaine de tomes comme ça. C'est ce que je redoute le plus chez l'auteur finalement, cette volonté de ne pas laisser ses héros être heureux."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Encore un bon moment passé dans les Highlands, à découvrir son climat inhospitalier, ses habitants bourrus et ses meurtres à la pelle, et pourtant, j'ai déjà hâte d'y retourner !"

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des aventures d'Hamish Macbeth ICI

    et celles des livres de M. C. Beaton par LÀ

     

    Alors, vous craquez pour "Les Flèches de Cupidon" ?