Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lire en Légèreté - Page 4

  • Ça Peut pas Rater de Gilles Legardinier

    Imprimer

    gilles legardinier, ça peut pas rater, couverture chat, feel good book, meilleur auteur français

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Ça peut pas rater ?

       "Après trois lectures tour à tour touchantes et amusantes, Gilles Legardinier fait désormais partie de ces auteurs dont je guette chaque sortie et attends le format poche avec impatience."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Marie vient de se faire larguer comme une vieille chaussette par son copain qui la trompait depuis un certain temps et décide que cette fois, c'est sûr, on ne l'y reprendra plus, elle ne se laissera plus avoir, la gentille Marie est morte..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "J'ai une fois de plus passée un excellent moment avec Gilles Legardinier, sa plume, son humour, son humanité. Ce sont vraiment des "feel good books" qu'il ne faut pas hésiter à avoir dans sa bibliothèque et à lire en cas de baisse de moral. Je dois dire, en revanche, qu'autant en lisant la quatrième de couverture que les premières pages, je m'attendais plus à un récit orienté sur la vengeance de Marie et sa relation avec son ex. Une petite déception de ce côté-là donc - bein oui, quoi, j'aime bien moi les histoires de vengeance (longue vie à David Clark) - et d'autant plus que je n'ai pas plus accroché que ça avec l'amoureux mystérieux et ses lettres. On devine immédiatement de qui il s'agit et j'ai même trouvé cela un peu cucul la praline je dois dire. Mais ce n'est qu'une petite partie de ce livre aussi riche en personnages qu'en situations et il est difficile de ne pas y trouver son bonheur."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Sur la fin du livre, pas grand chose à dire si ce n'est qu'on s'y attendait que c'est bien quand même. Mais le petit plus des dernières pages des ouvrages de cet auteur, ce sont ses remerciements. Et une fois encore, je dois dire sous peine d'être affreusement non originale: Gilles, je vous globiche grave. Vivement le prochain."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques sur Gilles Legardinier ICI

    Catégories : Lire en Légèreté 0 commentaire
  • Quand le Destin s'Emmêle d'Anna Jansson

    Imprimer

    quand le destin s'emmêle,anna jansson,feel good book,robert laffont

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Quand le Destin s'Emmêle ?

       "J'aime beaucoup découvrir de nouveaux "feel good book", comme on les appelle, le résumé de ce livre m'a donc tout de suite attiré."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Angelika et ses soeurs sont des nornes, selon elles, c'est-à-dire que depuis leur petite île de Gotland, au large de Stockholm, et chacune dans son salon de coiffure respectif, elles se considèrent responsable du destin amoureux de leurs clients..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "On retrouve indéniablement ici tous les éléments qui font un "feel good book" : la bonne ambiance d'une petite ville, ses habitants si communs et si particuliers à la fois, une bonne âme qui veut tous les aider et des histoires d'amour, bien sûr. Même si certains développements manquaient d'originalité, surtout dans le premier tiers, on se laisse emporter par la lecture à mesure que l'on s'attache aux protagonistes et lorsqu'il commence à pleuvoir des soucis sur Angelika, on arrête de réfléchir. Du coup, je me suis laissée surprendre par la fin alors que j'aurais sûrement dû le voir venir gros comme une maison mais ce n'est que plus agréable. On trouve également la petite dose de tristesse et de pathos qui nous aide à accepter tant de bonheur en contre-partie, les méchants, les narcissiques, les imbuvables et l'humanité de l'héroïne, qui n'aime pas forcément tout le monde, équilibre le tout."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "J'ai passé un bon moment avec ce roman et je trouve que le contrat est bien rempli, même si je garde une préférence, dans la même veine, pour les romans de Debbie Macomber."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Catégories : Lire en Légèreté 2 commentaires
  • I'm Alice (I Think) by Susan Juby

    Imprimer

    i'm alice (i think),susan juby

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec I'm Alice (I Think)?

       "Une amie a trouvé ce livre dans un vide grenier et, le titre lui ayant fait penser à moi (à cause du prénom pour ceux qui ne suivent pas), me l'a gentiment offert."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Alice est une jeune adolescente pour qui l'expérience de l'école est un lointain et très mauvais souvenir. Depuis de nombreuses années maintenant, elle suit ses cours de chez elle mais une suite d'évènements va l'amener à retenter l'expérience."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Il s'agit d'une sorte de journal intime dans lequel Alice nous raconte ses déboires qui, comme tous ceux des adolescents à travers le monde moderne, sont énormes et absolument insurmontables. C'est léger et surtout, c'est extrêmement drôle. J'ai particulièrement apprécié la relation d'Alice avec son psy, au tout au moins, la façon dont elle la perçoit et la décrit. En effet, persuadée que si elle ne l'aide pas il finira dépressif, elle oriente ses actions pour soutenir son psy et non le contraire, toujours selon elle bien sûr. C'est particulièrement amusant. Pour le reste, ça reste un livre sur les adolescents écrit pour des adolescents. Ce n'est donc pas particulèrement le livre du siècle mais je me suis bien amusée, d'autant que le niveau d'anglais était en conséquence très accessible."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "L'héroïne nous racontant sa vie, nous sommes dans un récit plutôt linéaire qui du coup m'a donné l'impression de s'arrêter un peu au milieu de nul part et cela m'a surpris. Et je dois dire que malgré ses qualités, je ne pense pas lire la suite pour autant."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...