Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lire en Légèreté - Page 4

  • Miss You de Kate Eberlen

    Imprimer

    miss you, nil, kate eberleen, histoire d'amour

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Miss You ?

       "L'histoire du destin qui joue avec la vie de deux personnes qui sont faites pour être ensemble mais passent leur temps à se rater, ça ne vous tenterait pas vous ?"

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Gus et Tess se rencontrent l'été de leur bac lors de vacances en Italie mais, timides tous les deux, ils ne se diront que quelques mots. Durant les années qui suivront, ils ne cesseront de se croiser et de se rater, jusqu'au jour où, peut-être..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "La vie est souvent cruelle et ce premier rendez-vous manqué nous attriste sûrement plus que les personnages qui eux, ne se rendent compte de rien. Mais d'un autre côté, je crois au destin et aux choses qui n'arrivent pas sans raison et je me dit tout de suite que si Gus et Tess s'étaient aimés à dix-huit ans, ce n'aurait peut-être pas été pour la vie. C'est donc finalement avec plaisir, même parfois avec amusement, que l'on suit ces différents chassés croisés au fil des années où chacun grandit et apprend à mieux se connaître lui-même. Et nous aussi nous apprenons à les connaître et à les aimer, on s'attache beaucoup à eux et à chaque nouveau coup dur, qui ne manquent pas il faut dire, on attend avec un peu plus d'impatience le moment où enfin ils se reconnaîtront. J'ai trouvé malheureusement que ce dénouement arrive un peu tard, pas forcément dans le livre, mais après des péripéties dont je me serais bien passée et qui m'ont particulièrement déplues."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Dans ce genre d'histoire, on s'attend à une happy end et ici ce n'est pas forcément complètement le cas. Alors bien sûr, c'est plus réaliste, c'est la vie, et je suis sûre que certains apprécieront mais personnellement, ce n'est pas ce que j'attendais, surtout après toutes les épreuves déjà traversées par les héros. Ça reste malgré tout un livre bien écrit et bien sympathique à lire mais qui ne m'a pas mis autant de baume au coeur que ce que j'avais espéré."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Catégories : Lire en Légèreté 4 commentaires
  • Les Filles de la Mariée de Susan Mallery

    Imprimer

    les filles de la mariée, susan mallery, harlequin, romance

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Les Filles de la Mariée ?

       "J'ai entendu parler de Susan Mallery pour la première fois, il y a bien longtemps, sur le blog de Shelbylee et j'ai toujours gardé l'envie de la découvrir depuis. Cet opus, qui ne fait pas partie d'une de ses séries, et qui parle de mariage, m'a semblé idéal pour me lancer."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Maggie, veuve depuis plus de vingt ans, à enfin retrouver l'amour et doit bientôt se marier. Mais ses trois filles, dont aucune n'a réussi à trouver l'homme de ses rêves ou à le garder, vont réagir chacune à leur façon..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "C'est une romance comme je les aime. Même si, bien sûr, on a peu de doutes sur la façon dont cela va se terminer, tous les ingrédients indispensables sont là pour nous emmener jusqu'à la dernière page sans que le récit ne s'essouffle. Les personnages sont particulièrement intéressants, différents les uns des autres, attachants la plupart du temps mais aussi agaçants à certains moments, ce qui nuance le récit et fournit une belle palette d'émotion. Il y a, dans cette histoire, de l'amour, de l'humour, de la colère, du ressentiment qui permettent de ne pas trop tomber dans l'édulcoré. Je me suis personnellement beaucoup attachée à Courtney, dont les rapports avec sa famille m'ont beaucoup touchés, alors que Sienna m'a longtemps agacée. Et le fait de suivre trois soeurs en parallèle permet également de rencontrer une gamme variée de héros... En bref, vous l'avez compris, ce fut une lecture vraiment très agréable, c'est donc avec grand plaisir que j'emmènerai certainement prochainement un nouveau livre de Susan Mallery dans mon sac de plage...

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Bon, de ce côté-là, pas de surprise, tout est bien qui finit bien, même si j'ai trouvé l'une des scènes de retrouvailles un peu ridicule. J'ai eu du mal à laisser cette famille derrière moi comme lorsqu'on doit dire au revoir à ses nouveaux amis à la fin des vacances."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Catégories : Lire en Légèreté 0 commentaire
  • L'Appel de Portobello Road de Jérôme Attal

    Imprimer

    jérôme attal,l'appel de portobello road,robert laffont

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec L'Appel de Portobello Road ?

       "Jérôme Attal est un peu le chouchou des filles du cercle Arion, les blogueuses qui ont la grande chance de recevoir les services presse de Robert Laffont, alors quand on nous propose son nouveau livre, il est difficile de résister."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Ethan reçoit un appel de ses parents au beau milieu de la nuit avec, en prime, un message pour sa soeur. Deux problèmes: ses parents sont morts et il n'a pas de soeur..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Comme toujours, avec cet auteur, on bascule rapidement dans l'absurde mais ses livres sont aussi plein de tendresse. Même si on s'amuse, qu'on croise des pom-pom girls tchèques et Amy Winehouse, il y a aussi derrière tout ça, le vrai mal être du héros, qui part en quête de quelqu'un sur qui veiller et pour compter inconditionnellement aussi. Il y a de la poésie derrière la folie. Personnellement, j'avoue que je reste plus friande d'histoires plus consistantes, autant en terme de réalité que du nombre de pages mais si vous n'avez jamais lu un livre de Jérôme Attal, un peu de loufoquerie ne peut pas vous faire de mal."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "C'est un peu abrupte comme fin mais nous laisse tout l'espace nécessaire à la rêverie..."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de Jérôme Attal

    Catégories : Lire en Légèreté 0 commentaire