Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lire en Légèreté - Page 6

  • The Things You Can See Only When You Slow Down de Haemin Sunim

    Imprimer
    • the things you can see only when you slow down, haemin sunim, prenez le temps de vivre, moine bouddhiste, conseils de vie, Corée du Sud, passion Corée, hanguk, passion hanguk, bouddhisme Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec The Things you Can See Only When You Slow Down ?

       "C'est encore et toujours au cours de mon exploration de la littérature coréenne que je suis tombée sur ce livre. Je ne lis pas vraiment d'ouvrages de développement personnel en général mais le titre et la couverture de celui-ci m'ont interpellée."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Haenim Sunim est un moine bouddhiste coréen qui dispense ses enseignements sur les réseaux sociaux. Devant le succès remportés par ses conseils de vie, certains ont été rassemblés dans différents ouvrages."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Ce n'est pas exactement ce à quoi je m'attendais et dans un premier temps, j'ai été plutôt déçue. La plupart des phrases proposées ici m'ont parues terriblement banales, des choses entendues cent fois, que tout le monde connaît. J'ai de loin préféré les textes introductifs où l'auteur explicite mieux sa pensée. Je dois avouer aussi que je n'étais certainement pas prête à entendre certaines choses comme le fait de devoir non seulement pardonner à celui qui t'a fait du mal mais en plus avoir de la peine pour lui... Pas toujours facile à appliquer. Mais que ce soit à cause des sujets abordés, ou de mon humeur du moment, j'ai plus accroché avec la deuxième partie du livre et certaines pensées étaient juste ce que j'avais besoin d'entendre... J'ai aussi adoré les dessins de l'illustrateur Lee Young-Cheol, tout en simplicité et en poésie."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Je pensais acheter le deuxième ouvrage du même auteur, le goût des choses imparfaites, un titre qui là encore, me parlait énormément mais finalement je n'en ferai pas une priorité. À noter tout de même qu'ils sont tous les deux disponibles en français, celui-ci sous le titre Prenez le Temps de Vivre."

     

        Mlle Alice, merci, et à samedi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques autour de la Corée du Sud ICI

     

    Alors, vous craquez pour "Prenez le Temps de Vivre" ?

  • A Holiday by Gaslight de Mimi Matthews

    Imprimer
    • a holiday by gaslight, mimi Matthews, romance, romance victorienne, époque victorienne, roman de noël, livre de noëlMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec A Holiday by Gaslight ?

       "J'avais repéré ce livre chez Lou (My Lou Book) et en plus de son avis qui donnait très envie, il rassemblait tous les éléments qui ne pouvaient que me faire craquer : une lecture de Noël, courte, avec une jolie couverture, et qui se déroule à l'époque victorienne..."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Edward Sharpe courtise Sophie Appersett et bien qu'il ne soit pas du même rang qu'elle, elle est prête à l'épouser pour le bien de sa famille. Mais incapable d'arriver à le comprendre, à la connaître, alors qu'il ne lui adresse presque jamais la parole, elle l'informe qu'elle met fin à leur arrangement. À moins que l'amour ne s'en mêle bien sûr..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Lorsque je lis une petite romance, j'avoue qu'il y a des choses sur lesquelles je suis prête à fermer les yeux, ici, clairement, le comportement de l'héroïne vraiment peu plausible par exemple. J'ai préféré profiter de l'ambiance victorienne que j'adore, entre Londres et la campagne anglaise, autour des traditions de Noël et éclairée par la lumière au gas. Je me suis amusée des clins d'oeil à Nord et Sud, un roman que j'adore, que l'autrice avoue avoir glissés dans son histoire, et de toutes les petites similitudes avec différents personnages de Jane Austen, dont elle ne parle mais qui sont pourtant bien présentes. Enfin, j'ai aimé les deux héros, et j'ai éprouvé beaucoup d'empathie pour Sophie qui n'a pas une position facile dans sa famille. Il y aurait eu de quoi en faire un roman plutôt qu'une nouvelle d'ailleurs, mais je suppose que cela évite que l'on tourne en rond pour rien."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Pas de grande surprise évidemment de ce côté-là mais ce n'est pas ce que l'on attend dans une romance. En revanche, grande déception en ce qui concerne les personnages secondaires, je déteste quand les gens égoïstes ont tout ce qu'ils veulent."

     

        Mlle Alice, merci, et à mercredi prochain...

    Retrouvez toutes les chroniques de mes lectures de Noël ICI

     

    Alors, vous craquez pour "A Holiday by Gaslight" ?

  • Agatha Raisin Enquête 34 - En Plein Coeur de R.W. Green

    Imprimer
    • Agatha raisin, Agatha raisin enquête, en plein coeur, m. c. beaton, r.w. green, campagne anglaise, cosy mysteryMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec En Plein Coeur ?

       "J'étais clairement en manque d'Agatha Raisin. Je ne me lasse ni d'elle, ni d'Hamish Macbeth, ce sont mes séries réconfort. Je me suis donc jetée dessus dès sa sortie, comme de bien entendu."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Alors qu'Agatha profite d'une kermesse de village, elle va découvrir le corps de Sir Godfrey Pride, une flèche dans le corps et sa carte de visite dans la poche. Que d'éléments qui vont jouer contre elle et l'obliger une nouvelle fois à enquêter..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Le bonheur de retrouver Agatha reste intacte malgré son nouvel auteur mais on ne peut pas s'empêcher de remarquer quand même certaines différences avec l'écriture de M.C. Beaton. Comme je l'ai déjà dit pour les tomes précédents, R.W. Green nous propose une héroïne légèrement plus mature et plus sérieuse qu'elle n'a pu l'être jusqu'ici. Il aime faire ressortir son côté généreux, et à quel point, sous ses airs bourrus, elle se soucie de son entourage. On ne va pas se mentir, sur certains sujets, ça fait du bien, je commençais à désespérer de voir évoluer un jour ce personnage. Pendant les trois quarts du roman, je me suis même dit que l'auteur avait finalement trouvé l'équilibre parfait. Et puis, un événement est venu tout gâcher, s'éloignant vraiment trop de l'esprit que l'on aime et qui nous réconforte habituellement. Ce n'est que passager mais toute la fin m'a semblée également bien trop raisonnable. Ce ne sont que des ajustements cependant et je prends toujours un réel plaisir à découvrir de nouvelles aventures d'Agatha."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "M.C. Beaton avait un talent certain pour nous ménager une toute dernière phrase qui viendrait nous titiller jusqu'au prochain opus. Manifestement, ce n'est pas le cas de R.W. Green mais on lui pardonne."

     

        Mlle Alice, merci, et à mercredi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des enquêtes d'Agatha Raisin ICI

    et toutes celles des livres de M.C. Beaton par LÀ

     

    Alors, vous craquez pour "En Plein Coeur" ?