Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lire en Légèreté - Page 5

  • 16 Lunes de Kami Garcia et Margaret Stohl

    Imprimer

    16 lunes,kami garcia,margaret stohl,magie,lena duchannes,enchanteresse

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec 16 Lunes?

       "Je suis toujours à la recherche de livres jeunesse qui sauraient égaler Harry Potter ou Hunger Games dans mon coeur... Cette série-là me paraissait prometteuse et j'aime beaucoup son édition de poche."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Ethan vit la vie tranquille et sans histoire de l'adolescent typique d'une petite ville du Sud des Etats-Unis jusqu'à l'arrivée au lycée de Lena. Il se sent instantanément et irrémédiablement attiré par elle et par les phénomènes qui l'entourent. Les deux adolescents sont liés l'un à l'autre mais Lena est une enchanteresse et doit encore attendre le jour de ses 16 ans pour découvrir si elle est vouée aux ténèbres ou à la lumière."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "J'ai beaucoup aimé le point de départ de l'histoire. Je ne me suis pas fait prier pour le dévorer et j'ai vraiment passé un très bon moment. Malgré tout, il me faut bien reconnaître que j'ai eu beaucoup d'impression de "déjà vu" et qu'on se demande si certaines scène sont des hommages maladroits ou carrément des plagiats! Notons tout de même que le trio amoureux nous aura au moins été épargné mais tous ces adolescents torturés me tapent quand même un petit peu sur les nerfs. Ce que j'ai beaucoup aimé, en revanche, c'est sans aucun doute l'humour de ce roman. La plupart des personnages sont savoureux et la famille de Lena tout particulièrement avec un petit air de la famille Adams. Autre point positif: j'apprécie beaucoup, lorsque l'on nous parle de magie, que de nombreux pouvoirs et domaines soient explorés et c'est ici le cas, pour notre plus grande satisfaction. J'ai donc trouvé que tout cela compensait les petits bémols."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Malgré des petits défauts par-ci, par-là, cette lecture aurait pu être un coup de coeur s'il n'y avait eu cette fin! Quelle déception! Je trouve que, une fois encore dans la littérature jeunesse, on prend le lecteur pour un idiot - ou comment vous obliger à lire la suite pour obtenir vos réponses. Pour moi, c'est tout le contraire. Si la fin avait répondu à mes questions, je me serais jetée sur le suivant pour savoir ce que les auteurs allaient encore pouvoir inventer. Là, je crains seulement que ce ne soit qu'une répétition du premier tome et je ne suis vraiment pas certaine de me laisser tenter un jour..."

     

       Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Catégories : Lire en Légèreté 6 commentaires
  • Mini-Accro du Shopping de Sophie Kinsella

    Imprimer

    mini-accro du shopping,sophie kinsella,chick lit,saga accro du shopping,becky bloomberg

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Mini-Accro du Shopping?

       "J'ai découvert Sophie Kinsella dès la sortie en France des aventures de Becky, l'accro du shopping, ça commence donc à dater mais je ne me lasse pas de sa plume et de son humour qui vous mettent toujours de bonne humeur."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Becky a eu une fille. Une mini-elle donc, déjà accro à la carte Visa de ses parents et aux fringues de luxe avant même d'avoir atteint ses trois ans, ce qui ne manquera pas de créer des tensions entre ses parents."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Même si je pense que Sophie Kinsella est un génie de la chick-lit, l'accro du shopping, ou du moins les tomes qui ont suivi le premier opus, n'ont pas ma préférence. Et ça se vérifie de nouveau ici. Le problème c'est que pour faire durer une série telle que celle-ci, il faut que l'héroïne reste stupide et ne s'améliore pas, ça facilite les situations cocasses. Donc plus on avance, plus j'ai envie de gifler Becky. Et son mari semble d'accord avec moi, d'ailleurs, pendant une grande partie du livre, on se demande vraiment ce qu'ils font ensemble, rien ne se dégage de ce couple. Dans le troisième tiers de l'histoire, justement celui où elle fait enfin des efforts, on commence à la prendre en pitié alors que l'on sait pertinemment qu'elle recommencera à nous taper sur les nerfs dès le prochain tome. Mais c'est la force de l'auteur. Du coup, on pardonne tout, on oublie et on rigole, c'est tout ce qu'on demandait. Et je vous ai parlé de sa gosse insupportable?"

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Ça reste malgré tout du Sophie Kinsella, même les moins bons sont géniaux. Alors en dépit d'un début un peu difficile, je sais que je me jetterai sur ses prochains romans et même sur les futures aventures de Becky à Hollywood."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des romans de Sophie Kinsella ICI

    Catégories : Lire en Légèreté 2 commentaires
  • Coeur Indécis de Georgette Heyer

    Imprimer

    georgette heyer,coeur indécis,jane austen,milady

    •  Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Coeur Indécis?

       "Ses romans se déroulant sous la Régence, époque Jane Austen donc, il me paraissait évident de vouloir découvrir cet auteur et lorsque Milady a commencé à la traduire, j'ai été plus que ravie et je continue ma découverte à chaque nouvelle parution."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Le conte de Spendborough vient de mourir et à laisser de bien curieuses directions testamentaires. En effet, si sa fille veut se marier, elle devra obtenir l'accord d'Ivo, qui n'est autre que son ancien fiancé!"

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Pour remettre en condition quand même, je rappelle que Georgette Heyer, c'est de la click-lit légère, écrite dans les années 50 et se déroulant sous la Régence. C'est amusant et agréable même si cela reste sans grande surprise quant au dénouement. Malgré cela, ou peut-être à cause de cela, ce sont vraiment des livres que j'apprécie. Je ne pourrais pas lire uniquement ce genre de littérature mais ça fait du bien de temps à autre de s'aérer l'esprit de cette façon. Ce roman ne déroge pas à la règle même si je dois quand même dire que je l'ai un peu moins apprécié que les précédents. Le héros est très peu présent et la plus grande partie de l'action se déroule sans lui. De plus, certains passages traînent vraiment en longueur, c'est un peu dommage. Ça reste malgré tout amusant et divertissant si c'est ce que vous recherchez."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "La fin est certainement l'une des meilleures parties du livre et satisfait bien sûr nos attentes. Cependant, si vous n'avez pas encore tenté l'expérience avec cet auteur, je préfère vous conseiller de commencer par un autre de ses livres."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Pour découvrir mes autres chroniques des livres de Georgette Heyer, c'est par ICI

    Catégories : Lire en Légèreté 2 commentaires