Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lire en Légèreté - Page 5

  • Miss Charity de Marie-Aude Murail

    Imprimer

    miss charity, marie-aude murail, lecture jeunesse, Beatrix potter

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Miss Charity ?

       "Cela fait des années qu'en tant que fan de Jane Austen, on me conseille de lire Miss Charity. L'occasion parfaite s'est présentée au salon du livres puisque l'auteur était présente. Malheureusement, après m'avoir laissée acheter le roman, on m'a refusé l'accès à la queue pour la rencontrer sous prétexte qu'il y avait déjà trop de monde..."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Charity Tiddler est un mélange de l'auteur elle-même et de la vie de Beatrix Potter : une petite fille intelligente mais esseulée dans l'Angleterre victorienne, qui recueille, soigne et étudie tous les animaux qu'elle trouve et qui finira par raconter leurs histoires..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "On ne peut que se prendre d'affection pour cette petite fille à part, qui essaie de comprendre le monde dans lequel elle vit et ce que l'on attend d'elle sans jamais vraiment pouvoir s'adapter, qui s'écrit des lettres pour ses futurs anniversaires et qui s'entend mieux avec les animaux qu'avec les humains. On grandit et on évolue avec elle, on s'impatiente parfois, on espère et s'énerve mais on s'amuse surtout beaucoup. Je conseille ce livre non seulement à tout ceux et celles qui aiment cette époque mais également à ceux qui ont parfois du mal à trouver leur place au milieu des règles de notre société. Et pour ne rien gâcher, le roman est magnifiquement illustré par Philippe Dumas."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "L'auteur le dit elle-même, les livres qui finissent mal devraient être interdits alors rien à craindre de ce coté-là ici. C'est même certainement un peu trop beau pour être vrai mais qu'importe ! Mon seul regret est que nous n'ayons pas quelques lignes d'explications qui nous permettraient de démêler cette biographie romancée de la véritable vie de Beatrix Potter."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain... 

    Catégories : Lire en Légèreté 8 commentaires
  • Deux Garçons Bien sous tous Rapports de William Corlett

    Imprimer

    pavillons poche, deux garçons bien sous tous rapports, william corlett, village anglais, homosexualité

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Deux Garçons Bien sous tous Rapports ?

       "Ce livre était dans ma wishlist depuis tellement longtemps qu'honnêtement je ne saurais plus vous dire ni pourquoi ni comment il avait atterri là. Mais quand j'ai vu que Pavillons Poche le réédité, j'ai sauté sur l'occasion."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Bless et Rich ont décidé de sauter le pas et de s'installer ensemble, choisissant pour cela une belle demeure à la campagne, dans le petit village de Bellingford. Mais Rich doit très vite repartir travailler et Bless se retrouve seul à affronter ses nouveaux voisins, pas tous ravis de leur arrivée..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Sa note sur différents sites internet n'est pas forcément très élevée et comme j'ai été plutôt déçue dernièrement par plusieurs lectures anglaises, je dois dire que je m'attendais presque à ce que ce soit de nouveau le cas. En réalité, je me suis régalée. Je me suis beaucoup amusée dans ce petit village anglais, tout chamboulé par l'arrivée de nouveaux venus qui ne sont autres que deux messieurs seuls, une façon polie de dire qu'ils sont en couple. Le personnage de Bless, jeune et un peu perdu, est aussi extrêmement attachant. Malheureusement, vers le milieu de l'histoire, on tombe vraiment dans l'exagération avec des rebondissements ridicules et rocambolesques qui, à mon sens, n'étaient pas du tout utiles. Mais il suffit de faire abstraction de quelques éléments pour passer un bon moments avec tout ce petit monde."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "J'ai aimé la fin même si là encore ça part un peu dans tous les sens. Si ça n'en est pas moins drôle, ça enlève un peu de force au propos et c'est quand même dommage parce que parler d'homosexualité avec humour reste essentiel aujourd'hui."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Catégories : Lire en Légèreté 2 commentaires
  • Bon Retour à la Maison de Debbie Macomber

    Imprimer

    bon retour à la maison,debbie macomber,charleston,livre doudou,feelgood book

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Bon Retour à la Maison ?

       "Je suis une inconditionnelle de Debbie Macomber grâce aux Éditions Charleston. Il y a peu d'auteurs à mon humble avis donc les livres vous feront autant de bien."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "À 18 ans, Cassie s'est enfuie pour épouser son petit ami, laissant derrière elle une famille qu'elle aimait pourtant plus que tout. Treize plus tard, après avoir réussi à s'extraire d'un mariage violent et tenté de rebâtir sa vie pas à pas, elle reçoit une lettre de sa soeur aînée..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Je crois que j'ai rarement autant pleuré en lisant un livre. C'est drôle parce que la semaine dernière je vous parlais de La Saison des Roses qui raconte également le destin de trois soeurs dont une a quitté la maison très tôt. Ici, les raisons sont bien différentes et Cassie a traversé des épreuves au-delà de ce que je peux imaginer. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien que j'ai choisi de publier ma chronique aujourd'hui. Ce livre est un message d'espoir, qui nous parle d'une femme incroyablement courageuse qui, jour après jour, tente de remettre sa vie sur des rails, pour elle et pour sa fille, avec une devise : "une bonne décision à la fois". Rien que pour ça, il faut lire ce livre. Mais les scènes avec ses soeurs sont celles qui m'ont le plus remuée et l'alternance des points de vue nous permet de connaître les sentiments et les regrets de chacune et de n'être que plus émue à chaque fois qu'elles font un peu les unes vers les autres."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "J'aurais voulu que ça ne s'arrête pas, j'aurais voulu plus de détails, plus de scènes de retrouvailles, plus d'amour... Bref, je crois qu'il s'agit de mon premier coup de coeur de l'année. Ah si ! Une seule petite chose me contrarie : Charleston a encore changé son format d'édition !"

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de Debbie Macomber ICI