Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lire en Légèreté - Page 5

  • Agatha Raisin Enquête 13 - Chantage au Presbytère de M.C. Beaton

    Imprimer

    saga Agatha raisin, Agatha Raisin, m. c. beaton, chantage au presbytère, campagne anglaise

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Chantage au Presbytère ?

       "Je voulais faire durer le plaisir, garder ce tome pour plus tard, mais je n'ai pas résisté bien longtemps au plaisir de retrouver Agatha Raisin et son paisible village des Cotswolds."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Le nouveau vicaire fait tourner toutes les têtes avec sa gueule d'ange. Seuls le pasteur et sa femme ne semblent pas beaucoup l'apprécier. Alors quand il est retrouvé mort de leur maison, les principaux suspects sont tout trouvés. Mais Agatha va-t-elle laisser le mari de sa plus fidèle amie être accusé de meurtre ?"

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "J'ai aimé tous les livres de cette saga et c'est encore le cas ici. Pourtant, il y a toujours de petits bémols et c'est comme si l'auteur n'arrivait pas à trouver le bon équilibre. Ici, nous avons enfin, il me semble, une Agatha un petit peu plus sage et plus mature, un tantinet moins ridicule, un personnage qui évolue donc et je ne peux que m'en réjouir. L'enquête est également interessante et bien menée, avec des allers-retours à Londres qui nous changent un peu de décor, même si on commence vraiment à se demander ce que fait la police. En revanche, les personnages les plus excentriques, Roy et Charles, sont complètement absents de cette histoire et franchement, ça manque un peu de piquant, à l'image du nouveau voisin d'Agatha Raisin. Enfin, je déplore également quelques schémas un peu trop récurrents qu'il serait temps de laisser tomber."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "J'aimerais bien qu'au moins une fois, dans l'une de ses enquêtes, Agatha ne soit pas à deux doigts de se faire tuer, mais à part ça, je me suis, comme toujours, bien amusée et j'ai déjà hâte de me jeter sur le quatorzième volet."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques de la saga Agatha Raisin ICI

     

    Alors, vous craquez pour "Chantage au Presbytère" ?

  • J'aime Tout ce qui me Rappelle que je ne Suis pas Seule à Souffrir sur cette Terre de Stephanie Butland

    Imprimer

    j'aime tout ce qui me rappelle que ne suis pas seule à souffrir ,stephanie butland,librairie,milady,lecture légère

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec J'aime Tout ce qui me Rappelle que je ne Suis pas Seule à Souffrir sur cette Terre ?

       "Vous en connaissez beaucoup des livres avec un titre pareil ? Honnêtement, c'est déjà largement suffisant pour que je craque entre sa longueur, son thème et son humour. Mais quand on voit cette couverture pleine de livres et qu'on sait que l'héroïne travaille dans une librairie, il a carrément était écrit pour moi, non ?"

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Loveday vit très bien entourée des livres et en limitant autant que possible ses interactions avec le reste de l'humanité, merci bien. Mais des cartons de livres d'occasion déposés à la librairie où elle travaille vont l'obliger à affronter les fantômes de son passé..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Je pourrais facilement résumer mon avis en une seule phrase. Je ne devrais pas le faire, parce que c'est très réducteur, mais je pourrais. Bon, ok, d'accord, je me lance. Ce livre c'est La petite librairie des coeurs brisés, en moins bien mais avec un titre plus cool. Je vous avais dit que ça ne serait pas très sympa de faire ça mais malheureusement, c'est ce que je pense. Dans les premières pages, j'avais envie de noter au moins une citation par page. Loveday, c'est moi et je la comprends tellement ! Mais ensuite, il y a quelque chose qui ne fonctionne pas du tout et qui brise l'alchimie. Normalement, l'héroïne devrait passer le deux tiers du roman à régler ses problèmes avec le passé. Ici, on découvre ses secrets pendant quasiment la totalité du livre, ce qui créé une grande distance entre Loveday et nous, et elle finit par tout régler dans les dernières pages. C'est terriblement frustrant, trop long d'un côté, trop rapide de l'autre. Faire durer un peu le suspense c'est bien mais trop longtemps, alors qu'il n'est pas vraiment difficile de deviner, ça fait retomber l'intrigue."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Honnêtement, je ne vais pas vous dire que je n'ai pas passé un bon moment, que ce livre n'est pas agréable à lire avec ces dizaines de références littéraires et ses personnages attachants mais il lui manque quand même quelque chose et, comme je le disais, je me suis indéniablement plus régalée avec la série d'Annie Darling."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez mes chroniques de la Librairie des Cœurs Brisés ICI

     

    Alors, vous craquez pour "J'aime tout ce qui me rappelle que je ne suis pas seule à souffrir sur cette Terre" ?

    Catégories : Lire en Légèreté 2 commentaires
  • Maintenant que Tu le Dis de Kristan Higgins

    Imprimer

    maintenant que tu le dis, Kristan Higgins, Harper collins, feelgood book, livre doudou

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Maintenant que Tu le Dis ?

       "Je suis accro aux sentiments de douceurs et de réconforts que les livres de Kristan Higgins distillent dans mon sang, il n'y a pas d'autre explication."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Lorsqu'elle se fait renverser par un camion et se voit mourir, Nora a soudain envie d'être auprès de sa mère et d'arranger les choses avec sa soeur. Il est temps pour elle de rentrer chez elle, quinze ans après avoir quitté l'île avec soulagement..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Lire un livre de Kristan Higgins, c'est la garantie de passer un bon moment et de se plonger dans un univers réconfortant. Cette fois, nous nous retrouvons sur l'une des petites îles du Maine et j'ai adoré cette ambiance. L'humour et les relations humaines sont comme toujours au coeur de cette histoire mais j'ai trouvé les sujets choisis plus graves et plus profonds que d'habitude, les personnages plus écorchés et moins parfaits. Ce n'est absolument pas une critique, au contraire, mais c'est peut-être un peu trop d'un coup. Les difficultés que traversent chacun des héros sont poignantes mais cela faisaient une sacré doses de problèmes et beaucoup de choses à résoudre pour un seul roman. Dans tous les cas, mieux vaut être averti, ce n'est pas le plus joyeux de ses romans.

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Il n'y a jamais de grande surprise à la fin de ce genre de roman, ce n'est d'ailleurs pas ce qu'on leur demande, et celui-ci ne déroge pas à la règle. Pourtant, j'aurais aimé que certaines choses soient un peu différentes et ne pas tourné la dernière page avec un sentiment léger mais persistant de mélancolie."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de Kristan Higgins ICI

     

    Alors, vous craquez pour "Maintenant que tu le Dis" ?

    Catégories : Lire en Légèreté 0 commentaire