Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lire en Légèreté - Page 3

  • J'Arrête Quand je Veux de Coralie Khong-Pascaud

    Imprimer

    j'arrête quand je veux, Coralie Khong-pascaud, chick lit

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec J'Arrête Quand Je Veux ?

       "Je connais un peu Coralie par les réseaux sociaux, j'avais vraiment apprécié son premier roman Loin de Berkley Hall et j'ai donc été ravie qu'elle me propose également de lire celui-ci."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Élisa ne se déplace jamais sans son smartphone vissé à la main et son fiancé n'en peut plus ! Alors qu'elle pense que ce n'est qu'une petit dispute de plus, il lui pose un ultimatum : lui ou le téléphone..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "L'auteur a une plume agréable, le texte est facile et agréable à lire, tout glisse, rien ne m'écorche l'oreille - oui, pour moi les textes sont comme des mélodies. J'ai également aimé le thème choisi, étant moi-même complètement accro à mon téléphone, je me sens un peu visée, et la plongée dans le monde de l'édition n'est pas pour me déplaire non plus. Donc écriture et cadre, top. J'ai également adoré toute la partie qui se déroule à la campagne et j'ai donc été un peu déçue qu'elle soit si courte et arrive si tard, d'autant qu'on l'attendait depuis la scène d'introduction. J'aurais également aimé une héroïne un peu moins dans la maladresse, on en a déjà tellement vu, et j'avoue que j'ai un peu de mal à ressentir de l'empathie pour Élisa quand elle passe sa pause-déjeuner chez le coiffeur au lieu de se rendre à une importante réunion qu'elle a complètement zappé. Enfin, et j'en suis désolée, l'histoire d'amour n'a pas vraiment fait vibrer mon petit coeur romantique."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "La fin se précipite un peu et j'ai tiqué à plusieurs reprises. Hop, j'échange deux mots avec un tel ou un tel et dix ans de rancunes et de rancoeurs sont envolées. C'est magique ! Mais vous me connaissez, je m'attarde toujours sur beaucoup de petits détails mais ça ne veut pas dire que je n'ai pas aimé l'ensemble et j'ai passé un agréable moment de déconnexion avec ce livre.

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres Coralie Khong-Pascaud

     

    Alors, vous craquez pour "J'Arrête Quand je Veux" ?

    Catégories : Lire en Légèreté 2 commentaires
  • Agatha Raisin Enquête 14 - Gare aux Fantômes de M.C. Beaton

    Imprimer

    agatha raisin,saga agatha raisin,agatha raisin enquête,village anglais,cotswolds,gare aux fantômes,m. c. beaton

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Gare au Fantômes ?

       "J'ai l'impression que plus le temps passe, plus ma capacité de résistance face à ses belles couvertures diminue. En plus, je dois dire que j'étais particulièrement attirée par le titre de ce tome-ci."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Agatha s'ennuie ferme et même son nouveau voisin ne réussit pas à éveiller son intérêt alors lorsqu'une vieille dame prétend que des fantômes lui rendent visite chaque nuit, notre détective amateur ne peut s'empêcher d'aller fourrer son nez dans cette histoire..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Le début est vraiment déroutant. Agatha ne connait pas son nouveau voisin depuis cinq minutes qu'ils sont déjà en train d'enquêter ensemble. Une fois de plus, j'ai vraiment l'impression que l'auteur est en manque d'inspiration concernant ce personnage et qu'il est interchangeable avec les deux précédents. Autant vous dire que lorsque Charles refait une apparition, j'étais véritablement aux anges. Pour le reste, la formule reste la même : de l'humour, des personnages hauts en couleur, une enquête dans une région anglaise au taux de criminalité décidément excessivement élevé et quelques maladresses de la part d'Agatha même si ici c'est plus souvent elle la voix de la raison et son voisin Paul qui a les idées les plus farfelues. Comme quoi, on aura tout vu..."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Je peux le dire, j'ai franchement adoré la fin. D'abord, Agatha trouve réellement qui est l'assassin alors que parfois c'est plus une histoire de chance ou de malchance. Ensuite, pour une fois, alléluia, elle ne passe pas à un cheveu de la mort et c'est, au contraire, elle l'héroïne. Enfin, la conclusion nous promet quelques changements alléchants pour les tomes suivants. Heureusement, l'attente ne devrait plus être longue."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques de la série Agatha Raisin ICI

     

    Alors, vous craquez pour "Gare aux Fantômes" ?

  • Noël à la Petite Boulangerie de Jenny Colgan

    Imprimer

    livre de noël, livre doudou, noël à la petite boulangerie,saga de la petite boulangerie,jenny colgan,polly,huckle,neil,mount polbearne

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Noël à la Petite Boulangerie ?

       "J'ai bien aimé les deux premiers tomes de cette série et à l'approche des fêtes je devient particulièrement sensible à tout ce qui est rouge, avec de la neige et/ou Noël dans le titre. Bref, j'étais foutue."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Noël arrive sur la petite île de Mount Polbearne et comme toujours, Polly est débordée par son travail. Mais entre ça, les secrets de ses amis et son passé qui ressurgit, son couple pourrait bien partir à la dérive..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "On retrouve une nouvelle fois Polly, son pain, son chéri américain, son macareux et ses incertitudes. J'ai aimé les mêmes choses que dans les tomes précédents : la multitude de personnages, l'ambiance réconfortante de cette île, l'héroïne touchante. J'ai aussi les mêmes bémols : un fiancé qui m'agace un petit peu, un trop grand contraste entre le côté réaliste d'une partie de l'histoire et le couple complètement improbable de meilleurs amis... Un meilleur dosage serait certainement des plus appréciables mais l'un dans l'autre, on passe tout de même un agréable moment et j'apprécie que l'auteur renouvelle ici son intrigue avec des éléments inédits même si elle en fait un peu trop."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "La fin est on ne peut plus irréaliste mais apporte la touche de magie bienvenue de ce conte de fée des temps modernes que l'on a longtemps attendue. J'ai été heureuse d'accompagner Polly jusqu'à ce point de ses aventures et je pense qu'elle n'a maintenant plus besoin de nous..."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de Jenny Colgan ICI

     

    Alors, vous craquez pour "Noël à la Petite Boulangerie" ?

    Catégories : Lire en Légèreté 0 commentaire