Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lire en Légèreté - Page 3

  • Les Jours Meilleurs de Cecilia Ahern

    Imprimer

    les jours meilleurs,cecilia ahern,p.s. i love you,amour

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Les Jours Meilleurs ?

       "P.S. I Love You est un des films que je passe mon temps à prêter et recommander autour de moi. Même si j'avais un peu moins aimé le livre, cela faisait longtemps que l'envie de me replonger dans l'univers de Cecilia Ahern me tenaillait et c'est maintenant chose faite, grâce à Milady."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Kitty est journalistiquement finie. Elle a commis une erreur gravissime et tout le pays est au courant. Sa famille n'est d'aucun soutien, son petit ami a déserté  sans un mot et son appartement est régulièrement vandalisé. Pour couronner le tout, sa meilleure amie est en train de mourir. Pour lui rendre hommage et reprendre sa vie en main, Kitty va devoir écrire à sa place son dernier article mais le seul indice qu'elle ait en sa possession est une liste de noms..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Même si on est dans une lecture plutôt légère, les thèmes abordés ne se cantonnent pas à l'amour et à l'amitié. La mort, le deuil, sujets visiblement chers à l'auteur sont ici au premier plan, ainsi que la responsabilité de ses actes, la culpabilité, l'honnêteté. Les nombreuses rencontres de la journaliste, et cette liste de 100 noms, permettent une multitude d'histoires de vies, de sentiments, de personnalités. On ne s'ennuie jamais et on ne peut qu'être touché. Bien sûr, comme souvent, les ficelles sont assez évidentes et la fin n'est pas bien difficile à deviner mais ce sont des mots et des histoires qui font du bien et qui nous donnent envie de croire qu'en réunissant des personnes de tous les horizons, ce qu'on obtient, c'est une alchimie magnifique. Bon, pour moi, il y a quand même une légère surdose de gens qui découvrent tout à coup que l'amour était au coin de la rue mais l'auteur a indéniablement le talent d'imaginer de jolies histoires comme celle de Mary-Rose Godfrey aka celle qu'on demande en mariage..."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "La fin dans son ensemble est ce que l'on attend d'elle : joyeuse, salvatrice, pleine d'amour et de bons sentiments, ce qui est bien mais plutôt sans surprise. Mais le tout dernier chapitre, ces derniers mots posés là par l'auteur, c'est la petite touche en plus qui nous fait refermer le livre avec la larme à l'oeil et l'envie de se replonger bientôt dans une histoire de Cecilia Ahern."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain... 

    Catégories : Lire en Légèreté 6 commentaires
  • Agatha Raisin Enquête - Randonnée Mortelle de M. C. Beaton

    Imprimer

    agatha raisin,m. c. beaton,randonnée mortelle,littérature anglaise,cotswolds

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Randonnée Mortelle ?

       "Une fois qu'on a fait la connaissance de cette chère Agatha Raisin, impossible de s'en dépêtrer !"

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Agatha cherche toujours à se rapprocher de son voisin et s'inscrit dans un club de randonnée avec lui, quand une marcheuse d'un autre groupe se fait assassiner. Voilà pour elle l'occasion idéale de renouer avec James et quelle meilleure idée pour cela que d'enquêter en se faisant passer pour mari et femme..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "J'étais très impatiente de retrouver Agatha, partie à Londres pour quelques mois à la fin du tome précédent. J'avais d'ailleurs espéré que le nouveau crime se déroulerait dans la capitale, histoire de varier les plaisirs, mais même si ce ne fut pas le cas, j'ai trouvé que l'auteur arrivait malgré tout à se renouveler dans cette quatrième enquête. Bon, bien sûr, une fois encore, il faut s'attendre à un côté criminel plus que léger, à des personnages légèrement caricaturaux et à des bourdes phénoménales d'Agatha qui a bien du mal à évoluer mais allez comprendre, c'est addictif. Agatha, c'est vous, c'est moi (dans quelques années quand même) et rien que pour ça, on ne peut pas l'abandonner."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Même je ne peux pas dire que la fin m'ait déplue, et il est vrai qu'elle donne indéniablement envie de se jeter sur la suite, j'ai quand même trouvé ça extrêmement soudain, non ?"

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes les enquêtes d'Agatha Raisin ICI 

  • Londres par Hasard d'Eva Rice

    Imprimer

    londres par hasard,eva rice,swinging london,british

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Londres par Hasard ?

       "BakerStreet a eu la gentillesse de me proposer Freddie Friday et j'ai eu la surprise de recevoir également celui-ci. Étant donné que j'ai beaucoup aimé le premier, et que je garde également un bon souvenir de l'Amour comme par Hasard, j'avais hâte de découvrir celui-ci."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Tara vit avec son père, vicaire d'un petit village et sept frères et soeurs. Elle découvre le monde dans l'ombre de sa ravissante soeur Lucy en rêvant de musique et du jeune Inigo..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "La plume d'Eva Rice est fluide, ses personnages sont d'une grande richesse et les situations mises en scène souvent fantasques et drôles. On ne s'ennuie pas en compagnie de ses livres. Sans être une suite à proprement parler, on retrouve en plus, ici, et avec grand plaisir, des protagonistes de l'Amour comme par Hasard. Dès le début, Tara nous harponne avec ses espoirs de petite fille, et on a de cesse de tourner les pages pour savoir ce qu'elle va devenir et si ses rêves vont se réaliser. En revanche, je ne sais pas si c'est voulu, mais je n'ai pas du tout accroché avec sa soeur, je l'ai trouvé égoïste et prompte à accuser les autres de ses malheurs, même s'il est évident qu'elle a des excuses. Enfin, l'univers musical et historique est parfaitement dépeint et particulièrement fouillé. J'ai du mal à croire que le lecteur pourrait ne pas trouver un élément ou l'autre pour le ravir. Moi, en tous cas, je les ai tous aimés."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Franchement, je ne sais pas si c'est un livre qui va me marquer longtemps, sûrement moins que Freddie Friday d'ailleurs, mais je dois dire que je me suis délectée de ma lecture qui a juste la bonne dose d'un petit peu tout: Londres, musique, personnages déjantés, famille, amour et amitié... Je vous le conseille les yeux fermés."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques d'Eva Rice ICI.

    Catégories : Lire en Légèreté 0 commentaire