Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lire et Imaginer

  • Un Chant d'Enfant - Tome 2 de Raphaël Gérard

    Imprimer
    • un chant d'enfant, Raphaël Gérard, dystopie, roman jeunesse, jeune auteurMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Un Chant d'Enfant ?

       "Le premier tome m'avait été offert par une amie (et celui-ci aussi d'ailleurs) et franchement, j'avais beaucoup aimé malgré quelques petits bémols. Toujours dans mon optique d'en finir avec toutes les séries en cours que je lis, j'étais ravie de plonger dans cette suite."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Alors que Zoé et Maëlle s'adaptent peu à peu à leur nouvelle vie, la marraine de cette dernière désespère de retrouver sa trace. Mais le jeune Eleo ne baisse pas les bras pour les réunir. Pendant ce temps, Vincenne se débat pour prouver son innocence..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Dès les premières pages, je suis de nouveau frappée par le talent d'écriture de l'auteur. Son point de fort est indéniablement l'alternance des points de vue avec une ambiance, un phrasé propre à chacun et facilement reconnaissable. On ne se perd pas, on ne passe pas son temps à se poser des questions, à chaque début de chapitre, on sait immédiatement qui parle et je le redis, j'ai rarement vu cela dans d'autres romans, même d'auteurs aguerris. Ensuite, ces personnages justement, ils sont géniaux. J'avais beaucoup aimé Zoé dans le premier tome, ici c'est Vincenne qui remporte mon suffrage. Les dialogues sont géniaux, enlevés et bourrés d'humour. L'univers et le cadre de l'histoire sont bien ficelés et originaux, encore un bon point, indéniablement. Passons aux bémols, ils ne sont vraiment pas énormes mais il y en a. D'abord l'histoire traîne un peu en longueur, il ne se passe assez de choses à mon goût mais comme tout est interessant, je ne peux pas dire que l'on s'ennuie malgré tout. Je trouve toujours l'Errant du Néant peu utile mais ses passages sont moins lourds que dans le tome précédent. J'espère malgré tout que son rôle se révèlera essentiel sur la fin et justifiera sa présence. Mais le principal problème de cet ouvrage, à mon avis, et je le dis au risque de me faire de nouveau taper sur les doigts par l'éditeur comme lors de ma précédente chronique, c'est sa couverture peu attractive et surtout, son manque total de visibilité, et franchement, c'est bien dommage."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Comme pour le premier opus, j'ai un peu l'impression que ma lecture est interrompue au beau milieu de l'histoire et c'est toujours un peu frustrant mais j'ai hâte malgré tout de lire la conclusion de cette sage et comme j'ai déjà le dernier tome dans ma PAL, ça ne devrait pas traîner."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de Raphaël Gérard ICI

     

    Alors, vous craquez pour "Un Chant d'Enfant" ?

    Catégories : Lire et Imaginer 0 commentaire
  • Les Sept Morts d'Evelyn Hardcastle de Stuart Turton

    Imprimer
    • les sept morts d'Evelyne Hardcastle, Stuart turton, sonatine, le mois anglaisMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Les Sept Morts d'Evelyn Hardcastle ?

       "J'aime beaucoup l'idée de départ, un récit qui voit se répéter sans cesse la même journée. Ici, cette boucle s'effectue autour du meurtre d'une jeune femme et d'une enquête à boucler, c'était beaucoup trop intriguant pour que je résiste."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Une chose est certaine, ce soir, Evelyn Hardcastle va mourir, le jour même de la fête donnée par ses parents pour célébrer son retour, le même jour que son petit frère assassiné dix-neuf ans plus tôt, ce jour que notre héros verra se répéter sans cesse, jusqu'à ce qu'il réussisse à résoudre l'énigme..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Je tourne et retourne dans mon esprit toutes les sensations que m'a procuré ce roman depuis quelques jours pour tenter d'en déduire une image globale, quelque chose d'à peu près cohérent à vous raconter mais croyez-moi, la tâche est difficile. C'est un roman dense, qui demande toute notre attention, qui ne peut pas se lire par petits bouts par-ci, par-là. Il est exigeant mais en retour, je dois bien avouer qu'il est mené magistralement. Les surprises sont nombreuses, les rebondissements incessants, nous obligeant à nous creuser le cerveau pour revoir toute l'action, tous les personnages, toutes ces journées identiques qui viennent de s'écouler... sans jamais trouver la moindre faille. J'applaudis sans hésiter la construction et l'originalité, la richesse des personnages, le cadre glauque et glaçant pourtant situé dans une belle demeure un soir de fête. En revanche, je ne peux pas dire pour autant que ce soit un coup de coeur. L'intrigue peine à se mettre en place au début et ça traîne un peu en longueur. Le médecin de peste, le valet de pied, c'était un peu trop pour moi et inutile au milieu de ce récit où les détails et les intrigues secondaires foisonnent déjà. Il m'a manqué quelque chose, un soupçon de légèreté peut-être, un tout petit peu plus de simplicité même si je suis consciente que ce n'était pas l'effet recherché."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "J'ai apprécié les révélations successives, le pourquoi du comment, la résolution de l'enquête même si je me serais passée du couplet sur la rédemption et que j'avais compris pas mal de choses depuis un petit moment. En revanche, que pas une ligne ne soit écrite sur l'après, sur la vie du héros en dehors de cette boucle, j'ai trouvé cela extrêmement frustrant et il me semble qu'après plus de 500 pages de casse-têtes, le lecteur méritait bien ça pourtant."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

     

    Alors, vous craquez pour "les Sept Morts d'Evelyn Hardcastle" ?

  • Charley Davidson - Sept Tombes et Pas de Corps de Darynda Jones

    Imprimer
    • charley davidson,sept tombes et pas de corps,darynda jones,reyes farrow,la grande faucheuseMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Sept Tombes et pas de Corps ?

       "Comme je vous le disais dans mon billet précédent, mon nouvel objectif livresque est de finir toutes mes séries en cours, et ce n'est pas une mince affaire, croyez-moi. Il était donc plus que temps que je me replonge dans les aventures de Miss Davidson."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Charley est enceinte et les douze chiens de l'enfer ont été envoyés sur Terre pour la déchiqueter. Rien qui ne puisse empêcher la jeune femme de continuer à mener ses enquêtes et à se mettre en danger à la moindre occasion, au grand dam de son diabolique fiancé..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Entre deux tomes, j'oublie toujours à quel point l'auteur est drôle et c'est donc une bonne surprise sans cesse renouvelée. J'adore également Charley, sa personnalité, son mélange détonnant de je m'en foutisme, de talent, d'humour, d'empathie et de surnaturel bien sûr, et la plupart des autres personnages sont à sa hauteur. Ce que j'aime particulièrement également c'est à quel point l'histoire est dense, avec différentes enquêtes à chaque fois et dans ce tome-ci, on en apprend un peu plus sur le destin et les pouvoirs de Charley, et c'est drôlement cool aussi. Bref, on ne s'ennuie pas. Mes bémols restent les mêmes que dans les tomes précédents : un peu trop de scènes/blagues/allusion sexuelles à mon goût et une relation Charley/Reyes bien trop basée sur cela et sur leur attirance surnaturelle même si, pour une fois, on nous explique enfin que cela va au-delà de ça."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "On s'amuse, on rigole, on ne se méfie pas et tout à coup, on pleure. Vraiment, une série top, qui ne se contente pas de jouer sur la légèreté. J'espère que ce sera également le cas des suivants parce qu'il reste encore un peu trop de tomes à mon goût..."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des aventures de Charley Davidson ICI

     

    Alors, vous craquez pour "Sept Tombes et Pas de Corps" ?