Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lire en Images

  • L'Atelier des Sorciers de Kamome Shirahama

    Imprimer

    l'atelier des sorciers, kamome Shirahama, manga, pika édition, tome 1, coco la sorcière

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec l'Atelier des Sorciers ?

       "L'un de mes neveux voulait se lancer dans l'aventure des mangas et le libraire m'avait conseillé celui-ci. Un peu effrayé par l'idée de devoir lire à l'envers, mon neveu lui a finalement préféré un livre traditionnel et je n'ai pas insisté. Puis ce manga a commencé à apparaître dans tous les bookstagram et j'avoue, je n'ai plus pu résister."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Coco vit avec sa mère dans un petit village et l'aide dans sa boutique de tissus. Pour s'évader de cette vie ordinaire, elle rêve de devenir magicienne mais elle sait que c'est un don que l'on possède dès la naissance et que ce n'est pas son cas. Au moins que finalement tout soit possible..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "C'est un peu une histoire de magie à la Harry Potter, avec un univers bien construit et bien à elle, des traditions, des objets spécifiques et des sorts à créer. Et forcément, cette petite fille normale qui découvre qu'elle peut devenir magicienne, c'est toujours un peu la formule magique qui fait rêver. J'ai également aimé les dessins bien sûr, il n'y a qu'à voir la couverture d'ailleurs, qui est juste sublime. Pour autant, j'ai ressenti ce que je ressens la plupart du temps dans les mangas, les bandes-dessinées ou encore les nouvelles : un peu de précipitation dans l'intrigue, un manque d'approfondissement et un tome qui se referme sans qu'il ne se soit passé grand chose finalement. Je suis définitivement une fille de roman."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Ce n'est pas l'énorme coup de coeur auquel je m'attendais et j'hésite encore entre tenter l'aventure du deuxième tome ou m'arrêter là. Le piège, avec les mangas, c'est que souvent les tomes se multiplient à n'en plus finir et que je me lasse avant le dénouement..."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques de manga ICI.

  • Princesse Sara - Je te Retrouverai d'Audrey Alwett

    Imprimer

    princesse sara,tome 11,bande-dessinée,princesse sarah,audrey alwett,nora moretti,marina duclos,je te retrouverai

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Je te Retrouverai ?

       "J'aime bien parcourir les futures sorties livresques sur différents sites et, même cachée au milieu de centaines d'autres, je n'aurais pu rater cette sublime couverture. J'attendais ce nouveau tome avec impatience et il n'a pas eu à rester longtemps dans ma wishlist."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Sara est toujours accusée d'avoir fomenter un attentat et en son absence, ses amis sont également soupçonnés et questionnés. Ils décident alors d'enquêter de leur côté pour l'innocenter sans savoir qu'elle et James sont toujours retenus prisonniers au fond des mers..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "J'ai adoré ce tome. Je sais que je me répète, sûrement pour la onzième fois, mais les dessins sont de telles merveilles qu'il serait criminel de ne pas le souligner. L'histoire aussi m'a plue, elle est tordue mais bien ficelée, avec ce qu'il faut de méchants et de complots. De plus, malgré le nombre réduit de pages, il se passe quand même pas mal de choses ! Et avec le retour de Lavinia en prime, je suis comblée. Mon seul petit regret est que l'histoire reprend exactement là où elle s'est arrêtée, et même le nom de certains personnages tarde à être rappelé. Alors soit vous venez de lire le tome précédent et vous enchainerez sans problème, soit vous risquez comme moi de mettre quelques pages à entrer dedans et c'est quand même dommage sur une lecture aussi courte."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "La plupart des tomes de cette série ont une véritable conclusion, ce que j'apprécie fortement, et j'avais été frustrée que ce ne soit pas le cas du précédent mais alors là, c'est le pompon !! Non seulement cette histoire d'attentat et d'enlèvement n'est toujours pas réglée mais cette fin est atroce. J'adore et je déteste en même temps. Vivement la suite..."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes les aventures de Princesse Sara ICI 

    Catégories : Lire en Images 0 commentaire
  • Les Secrets et Enchantements de la Maison de Poupée de la Reine d'Angleterre de Vita Sackville-West

    Imprimer

    Les secrets et enchantements de la Maison de poupée de la reine d'Angleterre, vita sackville-west, auteur anglais, Kate baylay, conte pour enfant, grasset jeunesse

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Les Secrets et Enchantements de la Maison de Poupée de la Reine d'Angleterre ?

       "Je n'ai lu qu'un roman de Vita Sackville-West, Toute Passion Abolie, mais j'en ai gardé un souvenir marquant, de douceur et de mélancolie. Quand j'ai vu la beauté de cet ouvrage illustré, allié à la plume de Vita, je me suis dit qu'il ferait bien joli dans ma bibliothèque et je remercie grandement Grasset Jeunesse d'avoir eu la gentillesse de me l'envoyer."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Ce livre a une histoire un peu magique. En 1942, Mary, reine d'Angleterre, fait construire une maison de poupée grandiose avec l'eau, l'électricité et même un ascenseur. Quoi de plus normal alors que de demander aux artistes de l'époque de décorer les murs de leurs toiles miniatures et de remplir la bibliothèque de leurs petites histoires. C'est à cet occasion que Vita Sackville-West écrivit celle-ci et l'original est toujours aujourd'hui, à Windsor, dans la bibliothèque de la maison de poupée."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Ce livre est vraiment très joli, parfaitement fini et bien illustré. Il me rappelle celui écrit par la Reine Victoria enfant, les Aventures d'Alice Laselles, que j'avais ramené d'Angleterre (et si Grasset voulez bien le traduire d'ailleurs, ça ferait une jolie collection !). L'histoire simple mais jolie, de l'esprit qui habite la maison de poupée, possède deux niveaux de lectures qui permettront aux grands comme aux petits d'y trouver leur compte. Pour autant, elle m'a parue, au premier abord, un peu trop complexe pour ma nièce de 5 ans à qui je l'ai lue avant la sieste mais le soir même elle me réclamait de nouveau l'histoire de la maison de poupée. Je m'en remets donc à son jugement sans faille."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "J'ai aimé que l'histoire de la création de ce livre nous soit présentée à la fin. En revanche, pas un mot de l'illustratrice, Kate Baylay, dont les dessins sont pourtant sublimes et habillent si joliment ce petit conte. C'est bien dommage."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de Vita Sackville-West ICI

    Catégories : Lire en Images 0 commentaire