Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lire et Enquêter - Page 4

  • La Liste des Sept de Mark Frost

    Imprimer

    la liste des sept, mark frost, twin peaks, conan doyle, angleterre, londres

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec La Liste des Sept ?

       "Je dois dire que les nouvelles couvertures de 10/18 sont quasiment irrésistibles. Ajoutez à ça un mystère à Londres autour de Conan Doyle, écrit par le créateur de Twin Peaks et je suis irrémédiablement perdue."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "N'écoutant que son grand coeur, le jeune Arthur Conan Doyle, se rend à une mystérieuse séance de spiritisme pour venir en aide à une jeune femme. Mais rien ne va se dérouler comme prévu et des assassins sont maintenant à ses trousses..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Alors que je pensais plonger avec délice dans ce roman et le dévorer en quelques jours, j'ai finalement mis plus de deux semaines à le terminer. Je n'ai jamais réussi à accrocher et à me laisser emporter par l'histoire. Tout était un peu "too much" à mon goût : les explications trop abracadabrantesques, le personnage principal trop naïf, les rebondissements trop attendus. On passe de l'humour et du léger au drame le plus profond, on a l'impression que l'auteur n'arrive pas à choisir ni où il veut aller, ni comment il veut y aller. On est loin de l'histoire originale et étonnante à laquelle je m'attendais. En fait, j'ai plutôt l'impression d'avoir déjà lu cette histoire cent fois."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Il me reste en mémoire un bon souvenir des références à Sherlock Holmes, d'une rencontre avec la Reine Victoria et des frères jumeaux à la fois sympathiques et émouvants mais ça ne suffit pas à sauver le tout. De plus, après avoir suivi les nombreux rebondissements pour arrêter l'infâme comploteur de l'histoire, sa fin nous est racontée par personnage interposé, ce qui est quand même un peu fort. Quant à la dernière phrase du roman, je ne sais pas encore si elle m'a amusée ou si elle est seulement encore plus convenue que tout le reste..."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

     

    Alors, vous craquez pour "La Liste des Sept" ?

    Catégories : Lire et Enquêter 2 commentaires
  • La Chambre des Curiosités de Preston & Child

    Imprimer

    la chambre des curiosités,new-york,enquête,pendergast,muséum d'histoires naturelles,fbi

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec La Chambre des Curiosités ?

       "Lors d'une conversation sur les thrillers, un ami m'avait chaudement recommandé ces auteurs, et ce livre en particulier. Malheureusement, je ne me suis rendue compte qu'après l'avoir acheté qu'il s'agissait d'un tome trois, ce qui explique qu'il ait traîné des années dans ma PAL."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Des ossements humains vieux de plus de cent ans sont découverts sur un chantier de construction mettant à jour l'oeuvre d'un des pires tueurs en série de l'Histoire. Mais l'affaire est vite classée pour ne pas retarder les travaux du promoteur, grand ami du maire... C'était sans compter sur l'intervention de Pendergast, agent du FBI, qui n'entend pas laisser ces meurtres impunis..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Je n'avais pas vraiment aimé le premier Preston & Child mais j'avais déjà celui-ci et je me suis donc décidée à le lire et ce fut beaucoup moins laborieux qu'avec le précédent. Bon, je trouve toujours que ces romans sont trop longs et que l'on nous abreuve de détails inutiles mais en sautant quelques passages, j'ai trouvé malgré tout l'enquête intéressante. Les éléments surnaturels sont ici peu nombreux et on aurait même pu, sans trop de difficultés, trouver une explication plausible et réaliste à l'énigme même si ce n'est malheureusement pas ce qu'il se passe au final. Le point fort de ces auteurs reste, à mon sens, leurs personnages. J'ai adoré retrouvé Pendergast, son étrangeté et ses mystères, et faire connaissance avec le lieutenant O'Shaughnessy et la palette d'autres protagonistes qu'ils soient attachants ou agaçants."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Je suis mitigée sur certains éléments de cette conclusion mais j'ai beaucoup apprécié l'humour de certains autres. Cependant, je ne me fais toujours pas aux éléments surnaturels dans un thriller, et c'est la raison pour laquelle je ne lirai pas d'autres opus de Preston & Child même si je regretterai beaucoup Pendergast."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez ma chronique de la première enquête de Pendergast ICI.

     

    Alors, vous craquez pour "La Chambre des Curiosités" ?

  • L'Empathie d'Antoine Renand

    Imprimer

    l'empathie, la bête noire, Robert Laffont, Antoine renand

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec L'Empathie ?

       "Comme toujours, ma résistance face à la collection de la Bête Noire est vraiment très faible. Et il faut dire que le résumé de ce nouveau roman est vraiment très accrocheur."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Alpha s'introduit la nuit dans la chambre d'inconnus et les regarde dormir mais très vite ça ne va plus lui suffire, il veut plus de frayeur, plus de pouvoir. De son côté le Capitaine Rauch va se lancer à sa poursuite mais il n'en sortira pas indemne..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Je suis indéniablement passée à côté. Quand je vois toutes les chroniques positives, je me dis que ça vient forcément de moi mais je n'ai pas réussi à trouver l'accroche indispensable entre ce roman et moi. Pourtant, c'est bien écrit, on tourne rapidement les pages, on a même envie d'en savoir plus. C'est loin d'être mauvais donc mais beaucoup d'éléments sont venus parasités ma lecture. D'abord, parlons d'Alpha. Imaginez : vous vous levez le matin avec votre mari et un objet a disparu. Vous vérifiez vos caméras de surveillance et vous vous rendez compte qu'un homme s'est tenu au pied de votre lit pendant plus d'une heure et vous a regardé dormir. Glaçant. Et c'est ce que nous vend la quatrième de couverture. Sauf que dans le roman, il ne s'agit que d'une amorce pour ce qui va suivre : un homme qui viole les femmes et tabasse leur mari et là, ça devient beaucoup plus banal. Première déception. En plus, cet Alpha est un surhomme. Franchement, dans les dernières pages on m'aurait dit qu'il pouvait voler, j'aurais pu le croire mais là encore, ça enlève beaucoup d'intérêt au récit. Basculons maintenant de l'autre côté, celui des gentils, de la police et de l'enquêteur principal. Je suis consciente que l'ambiguïté que l'auteur entretient autour d'Anthony Rauch est voulue mais personnellement, elle m'a empêchée de m'attacher à lui, parce qu'il est flou, glissant, impossible à définir. Ses secrets ne sont pas très difficiles à comprendre, du coup, j'ai trouvé le suspense trop long pour finalement apprendre ce que je savais déjà. D'ailleurs, j'avais adoré le titre mais si le but du roman était de prouver que l'empathie peut sauver un homme, il aurait mieux valu tout savoir dès le début afin de permettre au lecteur de connaître complètement le héros et d'avoir tout le temps du roman pour le comprendre, lui pardonner et... faire preuve d'empathie."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Franchement, je suis déçue d'être déçue. Peut-être même suis-je encore plus déçue parce que je ne pensais pas l'être ! Bref, je suis déçue. Mais je sais qu'une nouvelle fois mon avis est minoritaire et je ne doute pas que beaucoup d'entre vous passerons un bon moment avec ce roman."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de La Bête Noire ICI

     

    Alors, vous craquez pour "L'Empathie" ?

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire