Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lire et Enquêter - Page 3

  • L'Affaire Pélican de John Grisham

    Imprimer

    l'affaire pélican,john grisham,julia roberts,pocket

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec L'Affaire Pélican ?

       "Je connaissais le film mais pas le livre, que j'ai reçu lors d'un concours Pocket et qui était resté dans ma PAL depuis."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Deux hauts magistrats de la Cour suprême sont assassinés et tout le monde s'interroge sur les raisons de ce double meurtre. Darby Shaw, jeune étudiante en droit, va également se pencher sur la question et soulever certains points un peu trop proches de la vérité pour sa propre sécurité."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "John Grisham est loin d'être un inconnu dans l'univers du livre et à la lecture de ce livre, on ne peut vraiment rien lui reprocher. C'est bien écrit, bien ficelé, cohérent. Je ne sais pas si vous voyez ce que je veux dire mais c'est un bon polar à l'ancienne. C'est propre mais sans surprise. En même temps, le livre date des années 90 donc il est fait tout à fait bien ancré dans son époque. Je ne me suis pas fait prier pour le lire mais en même temps, je ne pourrais pas dire qu'il m'ait marquée, ni passionnée, d'autant que je ne suis déjà pas très cliente des énormes complots nationaux ou internationaux. J'aurais préféré plus de réflexion et moins de course poursuite pour tout dire."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Je ne suis pas sûre que ce soit un auteur pour moi et je ne pense pas lire une autre de ses oeuvres mais je suis certaine que d'autres y trouvent largement leur compte."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

     

    Alors, vous craquez pour "L'Affaire Pélican" ?

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire
  • Blood Orange d'Harriet Tyce

    Imprimer

    blood orange, Harriet Tyce, la bête noire, Robert Laffont, thriller, roman policier, pervers narcissique

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Blood Orange ?

       "Un nouveau thriller de la Bête Noire, un nouveau résumé alléchant, un nouveau titre intriguant, une nouvelle couv canon et nouvel envoi de la part de Robert Laffont... Merci !"

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Alison Wood touche au but professionnellement, elle va traiter sa première affaire de meurtre en tant qu'avocate. Mais personnellement, sa vie est un champs de ruine, elle a une aventure toxique, boit beaucoup trop et son mari doit gérer l'éducation de leur fille et ses ratés continuels. À moins que les apparences soient trompeuses..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Une fois de plus, je trouve, la quatrième de couverture en dit trop et ici particulièrement, puisqu'elle met le doigt sur l'élément essentiel manquant à ce thriller, la montée en pression. On s'attend à ce que cette brillante avocate prenne conscience des choses petit à petit, comme promis dans le résumé, qu'elle soit troublée, qu'elle s'interroge mais non, elle passe seulement son temps à tout se mettre sur le dos, se promettre de s'améliorer et merder de nouveau, quasiment jusqu'au dénouement final. Honnêtement, elle n'est pas toujours facile à aimer mais elle est sauvée par le fait que son entourage est pire encore. Est-ce que ça veut dire pour autant que je n'ai pas aimé ce roman ? Absolument pas. Le sujet, d'abord, est très interessant, bien traité et bien amené sur le plan psychologique. C'est une construction originale pour un thriller et ça, c'est toujours un énorme bon point dans un domaine où tout, ou presque, a déjà été fait. Enfin, l'écriture est agréable et prenante et la tension qui nous pousse à tourner les pages, bien dosée."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Pendant quelques secondes, j'ai été super déçue de la fin puis, l'auteur déroule tous ses éléments et là, il se passe quelque chose. Si Harriet Tyce publie d'autres romans, je les lirai avec plaisir."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de la Bête Noire ICI

     

    Alors, vous craquez pour "Blood Orange" ?

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire
  • Oriane ou la Cinquième Couleur de Paul-Loup Sulitzer

    Imprimer

    oriane ou la cinquième couleur,paul-loup sulitzer

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Oriane ou la Cinquième Couleur ?

       "Dans ma jeunesse (mon Dieu, j'ai l'air d'une petite vieille), j'ai été très marqué par la lecture d'Hanna de Paul-Loup Sulitzer et cela faisait longtemps que je souhaitais retrouver sa plume. Malheureusement, on ne voit plus beaucoup ses livres dans les librairies et c'est finalement dans un vide-grenier que j'ai trouvé celui-ci."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Alors que la juge Oriane Casanove enquête sur les plus grosses affaires financières du moment, son amie Isabelle Leclerc, femme d'un juge décédé dans des circonstances douteuses, et qui lui apportait des documents importants, est assassinée sous ses yeux. À elle maintenant de dévoiler les secrets qui se cachent derrière cet acte horrible."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "La force de Sulitzer, c'est d'arriver à nous faire croire que cette histoire est vraie, ou qu'elle pourrait l'être. Lorsque l'on se retrouve dans les méandres de la justice, mêlant crimes, politique et pouvoir, on a l'impression de suivre le déroulement d'un fait divers de l'intérieur. C'est passionnant par moment mais c'est également très dense. Ce n'est pas forcément le genre d'histoire que l'on dévore d'une traite mais plutôt qu'il faut prendre le temps de digérer. Les personnages quant à eux sont très bien croqués et attachants chacun à leur manière, et particulièrement Oriane bien sûr. Sulitzer aime dépeindre des femmes de caractère et leur dessiner des rôles sur mesure, c'est agréable."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "La fin ne gâche rien. C'est un bon policier financier, tout y est bien dosé et je ne m'attendais pas forcément au dénouement. Mais on est très loin du chef d'oeuvre qui m'avait marquée. Là où je me rappelle encore d'Hanna quinze plus tard, je pense pouvoir dire sans trop me tromper que j'aurais sûrement tout oublié d'Oriane d'ici six mois."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

     

    Alors, vous craquez pour "Oriane ou la Cinquième Couleur" ?

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire