Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lire et Enquêter - Page 3

  • Les Soeurs Mitford Enquêtent - L'Assassin du Train de Jessica Fellowes

    Imprimer

    soeurs mitford,jessica fellowes,nancy mitford,les soeurs mitford enquêtent,l'assassin du train,policier anglais,le masque,littérature anglaise,deborah mitford

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec L'Assassin du Train ?

       "Une fois encore, tout est conjugué dans ce livre pour me donner envie de me jeter dessus : une enquête en Angleterre, la présence des soeurs Mitford, une couverture sublime... J'ai donc été ravie que les éditions du Masque aient la gentillesse de me l'envoyer."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Florence Nightingale Shore, filleule de la célèbre infirmière du même nom, a été assassinée à bord de l'express de 15h20. Par malchance, Louisa se trouvait à bord du même train mais alors qu'elle arrive enfin à mettre de l'ordre dans sa vie et vient de se faire engager comme bonne d'enfants chez les Mitford, elle préfèrerait ne pas y repenser. Mais c'est sans compter la curiosité de la jeune Nancy Mitford et sa rencontre avec Guy, un policier tenace..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Je trouve toujours qu'il est particulièrement délicat d'utiliser des personnages réels dans une histoire fictive mais j'ai trouvé que l'auteur s'en sortait admirablement bien de ce côté-là, peut-être parce que je connais mal la vie des soeurs Mitford, il est vrai, peut-être aussi parce qu'elles sont ici enfants et adolescentes et que cela porte moins à conséquence d'une certaine manière. Quoi qu'il en soit, elles ne sont qu'un prétexte à l'histoire et la véritable héroïne ici, c'est Louisa, pour qui on se prend immédiatement d'affection et que l'on aime suivre à cette époque difficile de l'entre-deux guerres, dans cette Angleterre meurtrie mais décidée à se relever. L'enquête, comme toutes les enquêtes qui se basent essentiellement sur le manque de coopération des uns et des autres plutôt que sur la recherche d'indices, n'est pas la partie la plus interessante mais n'en est néanmoins pas négligée et il n'y a finalement pas grand chose qui ne m'ait pas plu dans cette lecture !"

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Si on se place du point de vue de mon petit coeur de lectrice, j'ai évidemment aimé cette fin et j'ai hâte de découvrir la suite. Même du point de vue de mon âme d'enquêtrice, je dois dire que je suis plutôt satisfaite. En revanche, si je juge rationnellement, il y a pas mal d'invraisemblances mais qui a envie d'écouter sa tête quand il s'agit d'un roman. Un seul point me dérange vraiment, c'est que l'on désigne comme coupable de ce meurtre, une personne qui a réellement existé."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques autours des soeurs Mitford ICI

    Catégories : Lire et Enquêter 2 commentaires
  • Enterrées Vivantes d'Arno Strobel

    Imprimer

    arno strobel,polar,thriller,roman noir,thriller psychologique,allemand,enterrées vivantes,archipoche

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Enterrées Vivantes ?

       "Je lis beaucoup de polars. Et beaucoup de polars sont bien, voire très bien. Mais le polar exceptionnel, celui qui nous retourne le cerveau, c'est plutôt rare et c'est dans cette quête éternelle du thriller qui sort du lot que j'ai eu envie de découvrir la plume d'Arno Strobel, plutôt bien notée."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Eva se réveille dans un cercueil. Elle hurle, tape, tambourine, se débat, rien n'y fait, jusqu'à ce que la panique la submerge, qu'elle s'évanouisse et se réveille dans son lit. Tout porte à croire qu'il ne s'agissait que d'un cauchemar, si ce n'est les blessures qu'elle constate sur tout son corps et sa demi-sœur retrouvée la nuit même enterrée vivante dans un cercueil..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "On navigue entre illusion et vérité, la folie guette, on ne sait que croire... Les événements nous intriguent, les personnages ne sont pas ce qu'ils paraissent et il est difficile de démêler la cachoterie anodine du terrible secret, le sombre mais inoffensif connard du véritable psychopathe. Les pages se tournent toutes seules, de plus en plus rapidement, le suspense est bien installé. Attention cependant, âmes sensibles s'abstenir, il faut avoir le coeur bien accroché et pas trop d'imagination pour supporter les différentes révélations. On était donc sur le chemin du coup de coeur lorsque, tout à coup, à la moitié seulement du livre, j'ai compris... Franchement, je m'en suis voulue à moi-même mais c'était tout à fait involontaire ! Entre ma formation, le nombre de polars que j'ingurgite et surtout, peut-être, une histoire lue précédemment qui ressemble beaucoup à celle-ci, il aurait fallu que je sois aveugle pour ne pas deviner la tournure qu'allaient prendre les évènements. Alors forcément, c'est plutôt décevant, ça gâche complètement le suspense mais, étonnamment, pas la lecture qui est restée plaisante jusqu'à la dernière ligne."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Il n'y a malheureusement aucune surprise mais je ne peux pas vraiment dire que je sois déçue, je m'y attendais depuis un moment déjà et je n'ai pas non plus l'impression que ce soit dû à un mauvais travail de l'auteur. Même si, bien sûr, j'aurais aimé être épatée par un retournement de situation de dernière minute, je classe Arno Strobel dans la section des auteurs à suivre."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire
  • Là Où Rien ne Meurt d'Hervé de Moras et Franck Calderon

    Imprimer

    là où rien ne meurt, polar français, la bête noire, Robert laffont, Franck Calderon, Hervé de moras

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Là Où Rien ne Meurt ?

       "On nous promet un polar sentimental, qui se déroule à Nîmes de surcroît, cela aiguise ma curiosité. En plus, la couverture est joli et c'est la Bête Noire alors..."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Trois ans après, Paul ne se remet toujours pas de la disparition de sa femme et a décidé d'en finir avec cette vie sans intérêt. Mais alors qu'il s'apprête à enjamber le pont, son voisin l'appelle pour lui dire que l'on vient de retrouver un corps dans son jardin..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Les premiers chapitres nous aspirent littéralement à l'intérieur de cette histoire, sous des torrents d'eau, aux côtés d'un personnage plus que cabossé, tout prêt à se foutre en l'air. C'est plutôt une bonne entrée en matière. Ensuite, il y a le retour en arrière, l'enfance, les souvenirs et j'ai un peu décroché. Enfin, l'ésotérisme entre en jeu, en quelques sortes, puisqu'on y croit jamais vraiment, et là ça m'a franchement fatigué. Quand le héros revient enfin à un discours rationnel, l'intérêt pour l'histoire renait également et à partir de là, je ne l'ai plus lâché jusqu'à la dernière page."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "La fin est vraiment à la hauteur, les évènements qui se bousculent, l'enquête, les révélations... J'ai beaucoup aimé aussi le soin apporté au destin de chacun des personnages, en revanche il y a un peu trop d'histoires d'amour qui se profilent tout à coup : six personnages = trois couples. Point trop n'en faut !"

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de la Bête Noire ICI

    Catégories : Lire et Enquêter 2 commentaires