Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lire et Enquêter - Page 5

  • Bonne Nuit Maman de Seo Mi-Ae

    Imprimer
    • bonne nuit maman,seo mi-ae,polar coréen,roman noir coréen,littérature coréenne,passion hanguk,corée du sudMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Bonne Nuit Maman ?

       "C'est sûrement l'un des romans noirs coréens les plus connus en France et les plus plébiscités. Si je n'avais jamais craqué jusque-là, c'est parce qu'il s'agit d'une trilogie dont le troisième tome n'est pas encore sorti. Mais après avoir lu et adoré les 30 Meilleures Façons d'Assassiner son Mari, je n'ai plus tenter de résister."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Seon-gyeong est criminologue mais elle n'est qu'au début de sa carrière alors lorsqu'un tueur en série, qui a toujours refusé de parler, décide de se confier à elle, elle se doute bien qu'il a une idée derrière la tête. Et au même moment, sa vie personnelle se complique considérablement..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "C'est ce que j'appellerais un thriller honnête. C'est bien écrit, c'est prenant et tous les bons éléments sont à la bonne place, mais ce n'est pas d'une originalité folle. Si, comme moi, vous lisez un grand nombre de romans noirs, il y a de bonnes chances pour que vous puissiez esquisser les grandes lignes de l'intrigue dès les premières pages. C'est un peu dommage mais l'ambiance est assez dérangeante pour compenser ce bémol. À noter quand même qu'elle implique une enfant, ce qui peut gêner certains lecteurs. Moi-même, ce n'est pas ce que je préfère, cela me met plutôt mal à l'aise et contribue sûrement à mon avis un peu en retenu sur cette lecture. Mais si les surprises sont peu nombreuses, elles sont quand même efficaces et m'ont données terriblement envie de lire la suite. À noter également qu'une adaptation se prépare mais je ne suis pas certaine que l'histoire restera implantée en Corée, ce qui serait quand même vraiment décevant."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "La fin laisse beaucoup de place à l'interprétation. Personnellement, je n'ai pas pu m'empêcher d'aller lire le résumé du suivant pour savoir ce qu'il en était mais à noter que même s'il s'agit d'une trilogie, celui-ci peut parfaitement se lire seul et se suffire à lui-même."

     

        Mlle Alice, merci, et à mercredi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques autour de la Corée du Sud ICI

    et toutes celles sur les polars coréens, par LÀ

     

    Alors, vous craquez pour "Bonne Nuit Maman" ?

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire
  • Les 30 Meilleures Façons d'Assassiner son Mari de Ses Mi-Ae

    Imprimer
    • les 30 meilleures façons d'assassiner son mari, seo mi-ae, le livre de poche, matin calme, Corée du sud, littérature coréenne, thriller coréenMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Les 30 Meilleures Façons d'Assassiner son Mari ?

       "J'étais tellement contente que ce livre sorte en poche malgré l'arrêt soudain de l'activité de la maison d'édition Matin Calme (à mon grand désespoir, vous pouvez l'imaginer), qu'il n'y avait aucune chance que je ne me jette pas dessus."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Il s'agit de cinq nouvelles criminelles différentes. Le titre de l'ouvrage reprend celui de la première nouvelle et donne le ton..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "J'ai adoré ! Vraiment. Je n'étais pas sûre d'aimer parce que les nouvelles, ce n'est pas forcément mon truc mais j'ai trouvé ce recueil absolument génial. Les histoires sont tour à tour savoureuses, difficiles, sarcastiques ou pleines d'humour. J'en ai aimé deux plus que les autres, je sais même qu'elles me marqueront durablement, mais aucune ne m'a déplu. Ça change d'à peu près tout ce qu'on peut lire habituellement, tout en étant tout à fait accessible à tous, même si on n'est pas forcément fan de la Corée, et même si on n'est pas forcément fan du genre policier j'ai envie de dire. Une chose est sûre, l'autrice nous déroule ici toute l'étendue de son talent au travers d'une palette variée de situations. À lire donc, de préférence dans le métro ou à laisser traîner sur sa table de chevet, bien en vue de son mari."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Bonne Nuit Maman, roman de la même autrice qui a eu beaucoup de succès en France, passe en tête de ma wishlist coréenne. Et j'espère tellement, tellement que d'autres publications de chez Matin Calme sortiront bientôt en poche !"

     

        Mlle Alice, merci, et à mercredi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques autour de la Corée du Sud ICI

    et toutes celles sur les polars coréens, par LÀ

     

    Alors, vous craquez pour "Les 30 Meilleures Façons d'Assassiner son Mari" ?

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire
  • Le Jour du Chien Noir de Song Si-Woo

    Imprimer
    • le jour du chien noir,son si-woo,littérature coréenne,corée du sud,hanguk,passion corée du sud,polar coréenMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Le Jour du Chien Noir ?

       "Encore un livre que j'ai souvent croisé en librairie à sa sortie, puis plus du tout après et que j'ai regretté de ne pas avoir pris à ce moment-là. Alors quand l'occasion s'est à nouveau présentée, je ne l'ai pas laissée passer."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Alors qu'il cherche les raisons qui auraient pu pousser son client au crime, un jeune avocat va découvrir l'univers de la santé mentale, sa complexité et se retrouver mêlé à une enquête sur la mort d'une jeune randonneuse..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Le chien noir, c'est la dépression. Si ce n'est pas un sujet qui vous intéresse, si la psychologie ce n'est vraiment pas votre truc, passez votre chemin parce que ce qui m'a rendu le livre passionnant, vous le rendra barbant. Aussi bien l'avocat que les policiers vont devoir enquêter dans le milieu de la santé mentale, rencontrer plusieurs spécialistes, plusieurs patients et de nombreux passages parlent de ce qu'est la dépression, de comment on vit avec, de quelle manière on essaie de la soigner. La problématique de la Corée du Sud s'ajoute à l'équation, où se soigner, demander de l'aide, reste honteux, mais honnêtement, ce n'est pas si différent chez nous. Pour toutes ces raisons, j'ai adoré ce roman et je n'arrivais pas à en décrocher même s'il me fallait parfois un peu de temps pour digérer tout ça.

       Côté enquête, il y a quelques faiblesses, quelques éléments assez évidents qu'on aurait aimé voir exploités plus tôt par les enquêteurs et dès la moitié du roman, j'avais l'impression d'avoir toutes les clés du dénouement mais..."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Mais si je ne m'étais pas trompée sur tout ce que j'avais compris, je n'avais pas vu venir l'essentiel et j'ai adoré la dernière révélation. Décidément, pour moi, un très bon policier psychologique.

     

        Mlle Alice, merci, et à mercredi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques autour de la Corée du Sud ICI

    et toutes celles sur les polars coréens, par LÀ

     

    Alors, vous craquez pour "Le Jour du Chien Noir" ?

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire