Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lire et Enquêter - Page 7

  • Hamish Macbeth 20 dans Écrire ou Mourir de M.C. Beaton

    Imprimer
    • Lettres Fatales, Hamish Macbeth, les highlands, littérature écossaise, écosse, m. c. beaton, policier écossaisMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Écrire ou Mourir ?

       "Franchement, il n'y a pas grand chose à raconter. Le livre sort, je le veux. C'est aussi simple que ça."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Un pseudo écrivain s'est installé à Lochdubh et Hamish le sait bien, un nouveau venu, c'est toujours signe que les ennuis arrivent. Alors qu'Elspeth lui manque plus que jamais, une enquête est peut-être justement ce dont il a besoin..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Dans ce nouveau tome des aventures de notre policier écossais préféré, j'ai vraiment aimé l'humour et l'ironie autour des écrivains. Ça m'a rappelé Agatha Christie qui aimait beaucoup se moquer d'elle-même de cette manière également, et peut-être un peu de ses condisciples aussi. Pour le reste, c'est aussi plaisant que d'habitude, revenir à Lochdubh, c'est confortable et douillet, c'est comme partir en vacances dans un endroit que l'on connaît bien mais que l'on est toujours heureux de retrouver, tout ce que je recherche dans mes lectures en ce moment. Côté intrigue, je regrette un peu le départ d'Elspeth et j'espère vraiment que c'est temporaire parce que même si on tournait autant en rond qu'avec Priscilla, je trouvais le personnage beaucoup plus interessant. Quant à l'enquête, ce n'est peut-être pas la mieux ficelée de toutes mais est-ce que ça m'a dérangée ? Non, vraiment pas."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Je regrette comme toujours de devoir quitter cette petite communauté que j'aime, bien qu'elle soit tordue et très peu hospitalière, et j'espère vraiment que les prochains tomes ne tarderont pas trop."

     

        Mlle Alice, merci, et à mercredi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des aventures d'Hamish Macbeth ICI

    et celles des livres de M. C. Beaton par LÀ

     

    Alors, vous craquez pour "Écrire ou Mourir" ?

  • The Long Shadow de Celia Fremlin

    Imprimer
    • the long shadow,celia fremlin,domestic noir,littérature anglaise,huis clos,mystère,les choses de la mortMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec The Long Shadow ?

       "Une nouvelle fois, je me suis contentée de suivre les recommandations de Miranda Mills qui déniche toujours des pépites. Elle avait déjà parlé de Celia Fremlin pour son roman Uncle Paul qui me tentait bien et cette fois, je n'ai pas pu résister."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Imogen vient de perdre son mari dans un tragique accident mais alors qu'elle pense pouvoir enfin vivre son deuil en paix, les membres de sa famille débarquent chez elle les uns après les autres, et les évènements étranges se succèdent..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "J'ai aimé ce récit et son petit côté désuet. Il prend son temps, la tension reste longtemps peu palpable parce que l'héroïne elle-même ne prend pas vraiment au sérieux les événements qui se déroulent autour d'elle. Et pourtant, quelque chose d'étrange se trame en coulisses. C'est le genre de littérature anglaise que j'aime, où vous trouverez incontestablement plus de psychologie que d'action, avec une écriture fine et une analyse des personnages intelligentes. Même si le coupable n'est pas extrêmement surprenant, j'ai éprouvé beaucoup de sympathie et d'empathie pour l'héroïne. Elle vit un deuil difficile parce qu'il n'est pas toujours évident, et se laisse certainement beaucoup trop malmener par son entourage. Enfin, le récit se déroule pendant la période de Noël mais ça n'en est pas un point particulièrement marquant. Ça reste néanmoins une bonne lecture de saison."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "J'ai bien envie de tenter un autre de ses romans. Ils sont tous en train d'être réédités petit à petit par Faber & Faber, dans ces magnifiques éditions. Il existe également en français sous le titre les Choses de la Mort si vous voulez tenter l'aventure, un changement de titre que je regrette amèrement, ayant adoré l'évocation et la signification de la fameuse ombre, 'the long shadow', dans le récit."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain.

    Retrouvez toutes les chroniques de mes lectures de Noël ICI

     

    Alors, vous craquez pour "The Long Shadow" ?

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire
  • Petits Meurtres à Endgame d'Alexandra Benedict

    Imprimer
    • petits meurtres à endgame, whodunit, Alexandra Benedict, policier anglaisMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Petits Meurtres à Endgame ?

       "J'avoue que malgré les avis mitigés sur la version originale, sa sortie française et les chroniques qui ont suivies ont fini par me donner envie de lire ce livre. Comme il sortait en poche cette année, c'était parfait pour mon calendrier de l'avent."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "À la mort de sa tante, Lily se retrouve obligée de retourner dans la maison de son enfance avec tous ses cousins pour participer à un jeu macabre et découvrir la vérité sur la mort de sa mère..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Alors, tout d'abord, on essaie maintenant de faire rentrer absolument tout et beaucoup de n'importe quoi dans la case Cosy Mystery et on confond facilement tout. Ce roman-ci, c'est un whodunit (abréviation de Who done it), ce qui signifie que tous les personnages sont rassemblés dans un seul lieu et que l'on sait que l'assassin est forcément parmi eux. Certains peuvent peut-être être cosy mais ce n'est certainement pas le cas de Petits Meurtres à Endgame. Je dirais même que plus on tourne les pages, plus c'est morbide et dérangeant. Tous ces meurtres, auxquels je ne m'attendais pas d'ailleurs, il y avait bien assez de mystères comme ça, et les autres qui continuent à jouer, c'est tellement ridicule. La psychologie des personnages est au choix irréaliste ou inexistante et rien ne tient la route. Sans compter que l'assassin est tout simplement évident. On dirait que le seul but de l'autrice est de choquer le lecteur, sans s'encombrer de quelque chose d'aussi futile que la cohérence, élément que j'avais déjà constaté dans Meurtres sur le Christmas Express."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "C'est tellement absurde cette accumulation de retournements attendus que je pourrais presque en rire. Une chose est sûre, heureusement que je n'ai pas lu celui-ci en premier parce que je n'aurais jamais lu le deuxième. Et, bien que je l'ai trouvé meilleur, je n'en lirai pas d'autres, j'ai eu ma dose, merci."

     

        Mlle Alice, merci, et à mercredi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques de Cosy Mysteries, par ICI

    et toutes celles de mes lectures de Noël ICI

     

    Alors, vous craquez pour "Petits Meurtres à Endgame" ?

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire