Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

la bête noire

  • Rendez-Vous avec le Mal de Julia Chapman

    Imprimer

    rendez-vous avec le mal,les détectives du yorkshiretives,samson et delilah,cosy mystère,robert laffont,la bête noire

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Rendez-Vous avec le Mal ?

       "Il s'agit du tome 2 des Détectives du Yorkshire et j'avais vraiment hâte de retrouver Samson et Delilah depuis ma première lecture. Ajoutez-y un cosy mystery et une jolie couverture et il ne me reste aucune chance !"

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "La vieille Mme Shepherd perd un peu la tête alors quand elle vient se plaindre à Samson et lui affirmer que quelqu'un en veut à sa vie, il a beaucoup de mal à la croire. Quand elle meurt dès le lendemain en revanche, ça commence à devenir plus plausible... "

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "La quatrième de couverture promet un casting haut en couleur et, pour une fois, je dois dire que je suis d'accord. Les habitants de Fellside Court, une maison de retraite améliorée, sont tous plus attachants les uns que les autres, surtout quand ils commencent à jouer aux détectives. Du coup, je ne peux pas dire que j'ai été ravie que l'auteur s'en prenne à eux et je commence à comprendre que c'est chez elle une constante de s'attaquer aux personnages les plus attachants malheureusement. Malgré tout j'ai adoré me retrouver de nouveau dans cette petite ville où tout le monde se connait et suivre de nouveau le duo très attachant et très amusant que forment Samson et Delilah. J'ai aimé également la diversité des enquêtes, certaines plus sérieuses que d'autres et la richesse des différentes intrigues. Un petit délice."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "C'est vraiment une série très chouette et je suis pressée de lire la suite mais à la fin du premier tome, on restait avec trois sujets très importants en suspens et dans ce celui-ci, on n'a pas du tout avancé, sur aucun des trois. Pour moi, l'auteur nous fait trop languir et certains éléments devraient déjà être résolus. J'espère vraiment qu'elle ne gardera pas ces trois sujets en même temps comme fil rouge de la série ou je crois que je pourrais vite me lasser."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de la Bête Noire ICI

    et celles des Détectives du Yorkshire LÀ.

  • L'Échange de Rebecca Fleet

    Imprimer

    l'échange,rebecca fleet,thriller psychologique,roman noir,la bête noire,robert laffont

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec L'Échange ?

       "Un échange de maison qui tourne mal, des indices laissant penser que quelqu'un pourrait harceler l'héroïne et se trouverait justement dans son appartement en ce moment même, avouez que c'était tentant..."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Caroline et Francis cherchent à recoller les morceaux de leur mariage après plusieurs années difficiles. Ils acceptent donc un échange de maison pour s'aérer et se retrouver un peu entre eux mais très vite, Caroline va comprendre qu'ils ne sont pas tout à fait chez un inconnu..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "L'idée de départ est bonne et idéale pour fournir la tension voulu dans un roman où il n'y a pas de crime dans les premières pages. Malheureusement, on ne se laisse pas vraiment prendre et on devine pas mal d'éléments assez rapidement et du coup, on s'ennuie assez vite. Mais le plus dommageable pour l'histoire est que la dynamique entre les personnages ne fonctionne pas et on passe plus de 300 pages à se demander ce que fait exactement l'héroïne avec son mari. On ne ressent ni amour, ni tendresse et elle ne verbalise jamais ses raisons d'être restées. Et tout ce qu'elle fait n'a aucune logique d'ailleurs : si on comprend qu'elle ne parle pas tout de suite à son mari de ses soupçons, ça me parait complètement invraisemblable dès lors qu'elle commence à penser que son enfant pourrait être en danger (ce qu'elle n'envisage que très tardivement entre nous soit dit). En bref, elle m'a vraiment tapée sur les nerfs."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Franchement, c'est moyen. Pas vraiment décevant parce qu'en même temps on ne s'attendait plus à grand chose d'extraordinaire depuis longtemps mais bien évidement, pas époustouflant non plus. Pour un thriller, ça manque quand même beaucoup de frissons..."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de la Bête Noire ICI

    Catégories : Lire et Enquêter 2 commentaires
  • Là Où Rien ne Meurt d'Hervé de Moras et Franck Calderon

    Imprimer

    là où rien ne meurt, polar français, la bête noire, Robert laffont, Franck Calderon, Hervé de moras

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Là Où Rien ne Meurt ?

       "On nous promet un polar sentimental, qui se déroule à Nîmes de surcroît, cela aiguise ma curiosité. En plus, la couverture est joli et c'est la Bête Noire alors..."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Trois ans après, Paul ne se remet toujours pas de la disparition de sa femme et a décidé d'en finir avec cette vie sans intérêt. Mais alors qu'il s'apprête à enjamber le pont, son voisin l'appelle pour lui dire que l'on vient de retrouver un corps dans son jardin..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Les premiers chapitres nous aspirent littéralement à l'intérieur de cette histoire, sous des torrents d'eau, aux côtés d'un personnage plus que cabossé, tout prêt à se foutre en l'air. C'est plutôt une bonne entrée en matière. Ensuite, il y a le retour en arrière, l'enfance, les souvenirs et j'ai un peu décroché. Enfin, l'ésotérisme entre en jeu, en quelques sortes, puisqu'on y croit jamais vraiment, et là ça m'a franchement fatigué. Quand le héros revient enfin à un discours rationnel, l'intérêt pour l'histoire renait également et à partir de là, je ne l'ai plus lâché jusqu'à la dernière page."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "La fin est vraiment à la hauteur, les évènements qui se bousculent, l'enquête, les révélations... J'ai beaucoup aimé aussi le soin apporté au destin de chacun des personnages, en revanche il y a un peu trop d'histoires d'amour qui se profilent tout à coup : six personnages = trois couples. Point trop n'en faut !"

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de la Bête Noire ICI

    Catégories : Lire et Enquêter 2 commentaires