Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lire des Romans - Page 4

  • Nuit Mère de Kurt Vonnegut

    Imprimer
    • nuit mère, Kurt Vonnegut, gallmeister, totem americana, nazi, seconde guerre mondialeMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Nuit Mère ?

       "J'ai étudié tout le catalogue des totems de Gallmeister à la recherche de pépites telles que celle-là : un auteur dont j'entends parler depuis longtemps et un sujet qui m'intrigue toujours."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Howard W. Campbell Jr. attend, dans une cellule à Jérusalem, d'être jugé pour crimes de guerre et nous raconte comment il en est arrivé là..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "J'ai été très déroutée par la façon dont est écrit ce roman. Il y a beaucoup d'humour pour un sujet si noir... Parfois, j'avais l'impression que cela nous tenait à distance du personnage principal, nous empêchait de le comprendre parfaitement, de compatir. Et en même temps, cela semble voulu. Howard W. Campbell tourne tout en ridicule parce que lui-même ne se pardonne pas et ne veut pas de notre compassion. En fait, c'est l'amertume qui se cache derrière tout ça et qui vient prendre le pas sur le reste petit à petit. C'est à la fois très intelligent et, comme je l'ai déjà dit, déroutant. Parce que c'est même sûrement encore plus après avoir refermé le roman que l'on en prend la mesure."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Là encore, beaucoup d'ironie et de violence dans cette fin. L'auteur fait mine de nous donner ce que nous attendons, ce que le héros attend depuis si longtemps, pour nous le retirer aussi sec. Kurt Vonnegut m'intrigue décidément énormément et pour arriver à mieux discerner mes propres sentiments, je crois qu'il me faudra à nouveau tenter l'expérience de sa plume."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des romans édités chez Gallmeister ICI

     

    Alors, vous craquez pour "Nuit Mère" ?

    Catégories : Lire des Romans 0 commentaire
  • Les Dynamiteurs de Benjamin Whitmer

    Imprimer
    • benjamin whitmer,les dynamiteurs,totem,gallmeister,denverMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Les Dynamiteurs ?

       "Depuis mon coup de coeur pour Évasion, je suis irrémédiablement attirée par les écrits de Benjamin Whitmer. J'ai attendu la sortie poche de celui-ci avec grande impatience et j'ai eu la chance de la recevoir de la part des éditions Gallmeister."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Sam et Cora sont orphelins, pauvres et à la rue et ensemble ils s'occupent des plus petits qu'eux. Une seule certitude, ils refusent de se mêler au monde des Crânes de Noeud, le monde des adultes. Pourtant ils vont apprendre petit à petit à leurs dépends que c'est une chose tout à fait inévitable..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "J'ai retrouvé la plume toujours aussi incisive de Benjamin Whitmer. Elle tranche, sans pitié, dit les choses comme elles sont, même les plus sales, mêmes les plus noires et étrangement ça fait du bien. Il joue avec nous, avec ses personnages, des enfants qui n'ont rien demandé à personne, des adultes qui sont tous plus salauds les uns que les autres... Et on comprend cette rage qui les consume, ce besoin de justice dans un monde où ce mot n'existe pas, dans une ville pourrie jusqu'à l'os, on comprend aussi que ça les consumera sûrement tous jusqu'au dernier et on les regarde foncer droit dans le mur, inexorablement. Et au milieu de toute cette merde, une ode à l'amour."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Je garde peut-être une légère préférence pour Évasion mais ce nouvel opus est une vraie réussite. Je continuerai à suivre cet auteur avec attention et je suis curieuse de savoir ce qu'il nous réserve d'autre."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de Benjamin Whitmer ICI

    et tous celles de mes lectures Gallmeister, par LÀ

     

    Alors, vous craquez pour "Les Dynamiteurs" ?

    Catégories : Lire des Romans 0 commentaire
  • The Fortnight in September de R.C. Sherriff

    Imprimer
    • the fortnight in September, r.c. Sherriff, Persephone Books, persephone classics, literature anglaiseMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec The Fortnight in September ?

       "Je suis déjà très éprise de la collection 'Classics' de Persephone Books mais je crois en plus, que parmi tous, c'est cette couverture que j'aime le plus. Chacun des petits détails de ce tableau d'Algernon Talmage m'émerveille. Je me devais donc de découvrir si le roman était tout aussi merveilleux..."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Chaque année, les Stevens prennent leurs vacances tous ensemble, en septembre, au bord de la mer. Mais cette fois, c'est peut-être bien la dernière fois que les parents et leurs trois enfants sont réunis à cette occasion et le voyage a un goût particulier..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Voilà peut-être un roman que j'aurais eu du mal à apprécier il y a quelques années mais qui aujourd'hui me ravit. Il n'y a pas de grande histoire, de rebondissements ou de drames à venir, seulement les petits tracas et les petites joies de la vie d'une famille ordinaire. De la veille du départ en vacances, au jour du retour, nous suivons les Stevens dans chacune des étapes de leur périple, que ce soit le voyage en train ou la première baignade, passant des pensées des uns aux pensées des autres. Et derrière tout cela bien sûr, le récit est loin d'être vide de sens, les parents reviennent sur certains des évènements de leur passé, les enfants s'interrogent sur leur avenir et chacun profite de cette quinzaine pour faire honnêtement le point sur l'année écoulée. Mais attention, si vous voulez vous-même être emporté jusqu'à la jetée et vous sentir comme un membre à part entière de cette famille, il vous faudra prendre le temps de découvrir et d'apprécier ce texte."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "J'ai vraiment passé un délicieux moment avec ce roman, qui est parfait pour la fin de l'été ou le début de l'automne, avec la dose idéale de mélancolie qui correspond bien à cette période de l'année."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des Persephone Books ICI

     

    Alors, vous craquez pour "The Fortnight in September" ?