Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lire des Romans - Page 2

  • The Four Graces de D.E. Stevenson

    Imprimer

    the four graces,d.e. stevenson,campagne anglaise

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec The Four Graces ?

       "Plus je découvre D.E. Stevenson, plus j'aime ses romans, leur ambiance, sa plume. Sans compter que ces éditions sont justes sublimes alors pourquoi s'en priver ?"

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "L'histoire se déroule dans le village de Miss Buncle mais nous suivons cette fois les quatre charmantes filles du pasteur. Malgré la guerre qui fait rage et l'absence de leur mère, morte pendant leur enfance, elles mènent une vie heureuse. Du moins, jusqu'à l'arrivée de leur tante..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "On se sent comme chez soi dans ce village que l'on commence à bien connaître et dont on retrouve les habitants avec grand plaisir. J'ai adoré découvrir la vie de ces jeunes filles si semblables et si différentes à la fois, ayant chacune un caractère bien défini. Les personnages de l'auteur sont toujours hauts en couleur et c'est une nouvelle fois le cas ici avec des dialogues distrayants, des babillages sans importance et des futilités qui nous ravissent. On a tout simplement l'impression de prendre nous aussi le thé au presbytère et la place y est confortable. Bien sûr, nous n'avons que peu de doutes sur la façon dont les choses vont se terminer mais cela n'occulte en rien le charme de la lecture."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Quelques petites choses sont restées en suspend et il y a, selon moi, encore matière à retourner séjourner à Chevis Green. Malheureusement, sauf erreur de ma part, il s'agit du dernier opus de la série et je quitte donc le village à grand regret. Cela dit, ce sera l'occasion de me pencher sur un autre des écrits de l'auteur et, pour le moment, je n'ai jamais été déçue."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de D.E. Stevenson ICI

    et la chronique de Celia's House, réécriture de Mansfield Park, sur Jane Austen is my Wonderland

     

    Alors, vous craquez pour "The Four Graces" ?

  • Mes Nuits Apaches d'Olivier Martinelli - Illustré par Topolino

    Imprimer

    mes nuits apaches,olivier martinelli,topolino,rock'n'roll,les passes-murailles,robert laffont

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Mes Nuits Apaches ?

       "Je suis de près cette collection Passe-Murailles depuis sa création. J'adore l'idée d'associer la littérature à d'autres formes d'art et j'ai déjà eu de belles surprises dans ce format. Ici le trait de Topolino m'a attiré comme un aimant."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Jonas est un jeune adolescent qui nous raconte comment le rock l'a sauvé de l'absence et du silence..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Honnêtement, l'histoire en elle-même se lit vite et facilement mais j'ai trouvé qu'elle manquait terriblement d'approfondissement alors que la matière est bien présente. On pourrait presque penser que cet adolescent finalement n'avait pas tant de soucis que ça alors qu'en grattant un peu, je pense qu'on découvrirait beaucoup de souffrance derrière cette trop grande pudeur. J'ai bien peur que ceux qui ne sont pas habitués à user de leur sensibilité passent complètement à côté. En revanche, j'ai aimé découvrir toutes ces références musicales au fil du récit et accompagner ma lecture de musique et j'ai adoré les dessins de Topolino, noirs et bruts, reflets adéquats des errances du héros."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Je ne regrette pas d'ajouter ce livre à ma collection mais si j'ai eu un coup de coeur pour les illustrations, je pense que le récit, lui, ne me marquera pas malheureusement."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de la collection des Passe-Murailles

     

    Alors, vous craquez pour "Mes Nuits Apaches" ?

    Catégories : Lire des Romans 0 commentaire
  • La Goûteuse d'Hitler de Rosella Postorino

    Imprimer

    la goûteuse d'hitler, hitler, Rosella posterino, 39-45, seconde guerre mondiale, Albin Michel

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec La Goûteuse d'Hitler ?

       "Je suis une personne étrange mais le mot Hitler, dans le titre d'un livre, ça peut facilement me faire craquer. La période me fascine, j'adore en savoir toujours plus, découvrir de nouvelles facettes de l'Histoire et creuser la psychologie des ses pires et de ses meilleurs personnages."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Alors que Rosa s'est installée à la campagne, chez ses beaux-parents qu'elle connait encore si peu, pour échapper aux bombardements sur Berlin, elle est réquisitionnée pour devenir goûteuse d'Hitler et va devoir affronter chaque nouvelle journée avec la peur de mourir empoisonnée..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Ici, suivre une allemande pendant la guerre, passer de l'autre côté de la frontière, c'était déjà pour moi une promesse alléchante. Plonger au coeur du système méconnu des goûteuses d'Hitler, un bonus inespéré. Malheureusement, le résultat ne s'est pas révélé aussi passionnant que je l'espérais, sûrement parce que le côté roman prend trop le dessus. Je ne suis pas sûre de savoir exactement comment l'expliquer mais on ne sent pas assez la réalité qui se cache derrière cette histoire. De plus, j'ai eu beaucoup de mal à m'attacher à l'héroïne qui m'a longtemps plus agacée que touchée. Il y a heureusement d'autres éléments beaucoup plus convaincants mais sous-exploités à mon goût : la palette des personnages des goûteuses, l'histoire d'amour avec un SS, le complot contre Hitler. Il y a avait de la matière...

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "La fin est très mélancolique et il y a tellement de choses que l'auteur laisse en suspend ! Comme tout au long de ce roman, j'ai l'impression que les parties qui auraient pu être les plus interessantes sont toutes celles qu'elle a laissé de côté. J'ai quand même aimé ce roman mais je sais que je l'oublierai vite aussi, loin de HhHH ou la Part de l'Autre."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres autour de cette période ICI

     

    Alors, vous craquez pour "La Goûteuse d'Hitler" ?

    Catégories : Lire des Romans 2 commentaires