Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lire des Romans

  • Le Bois du Rossignol de Stella Gibbons

    Imprimer

    le bois du rossignol,stella gibbons

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Le Bois du Rossignol?

       "J'ai reçu ce livre dans le cadre d'un swap qui avait pour thème "les villages et la campagne anglaise"."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Laissée sans un sou à la mort de son mari, la jeune et pétillante Viola est obligée d'aller vivre dans sa monotone belle-famille. De retour dans ce village anglais où il ne se passe jamais rien, elle s'attend à y mourir d'ennui jusqu'à ce qu'elle croise la route du jeune et riche Victor..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Si on en croit la quatrième de couverture, Viola serait l'héroïne de ce roman. Heureusement, ce n'est pas tout à fait le cas. Heureusement, parce qu'elle est assez creuse et qu'on ne croit pas du tout à son histoire avec Victor qui manque vraiment de profondeur. Tina en revanche, sa belle-soeur, ou encore Hetty, la cousine de Victor, sont bien plus intéressantes. Mais c'est en fait la palette complète des personnages de cette histoire, la peinture sociale d'un lieu et d'une époque qui importent vraiment. C'est délicat, charmant, parfois loufoque et plein de langueur. Certaines histoires sont un peu fleur bleue, d'autres plutôt invraisemblables mais c'est agréable à lire. Comme une sieste à l'ombre d'un grand arbre dans la chaleur de l'été."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "J'ai bien aimé la fin bien qu'elle soit honnêtement trop optimiste pour y croire mais comme je ne lis pas des romans pour pleurer, cela me convient parfaitement!"

     

       Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Catégories : Lire des Romans 2 commentaires
  • The Two Mrs Abbotts de D.E. Stevenson

    Imprimer

    d.e. stevenson,the two mrs abbott,barbara buncle,miss buncle saga,village anglais

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec The Two Mrs Abbotts ?

       "J'ai découvert D.E. Stevenson avec Miss Buncle's Book et les magnifiques rééditions de Sourcebooks. Depuis, j'explore son univers avec délices et j'ai chaque fois un peu plus de tendresse pour ses personnages."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Nous retrouvons Barbara, sa nièce, ses voisins et tout son petit village de Wandlebury en temps de guerre, aussi occupés à dénicher quelques litres de lait qu'à s'inquiéter des amours des uns et des autres..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Je dois bien admettre qu'il m'a fallu quelques dizaines de pages pour me replonger dans la vie de ce charmant village anglais et de ses divers habitants mais une fois que ce fut fait, je n'avais plus envie de les quitter. D.E. Stevenson a le pouvoir de nous faire développer une réelle affection pour ses personnages. C'est une fois de plus une histoire charmante, divertissante, pleine d'humour et d'esprit. J'ai été un peu surprise que certains évènements se précipitent après avoir traîné quelque temps mais cela à le mérite de nous surprendre et de ne pas toujours nous emmener là où on s'attend. Ce qui m'a plus gênée en revanche, c'est que l'auteur reproduit à l'écrit la façon de parler et les accents de ses protagonistes. C'est déjà un procédé qui ne m'emballe pas en français, mais pour un livre que je lis en anglais, j'avoue que cela m'a rendu certains dialogues pénibles à décrypter !"

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Parfois l'intrigue s'est un peu éparpillée et la fin m'a parue légèrement abrupte, me laissant un goût d'inachevé. Pour autant, ces livres restent pour moi des petits délices et j'ai hâte de me continuer mon exploration de l'univers de l'auteur..."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de D.E. Stevenson ICI

  • Tu Seras ma Beauté de Gwenaële Robert

    Imprimer

    tu seras ma beauté,gwenaële robert,robert laffont,les passe-murailles,cyrano de bergerac

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Tu Seras ma Beauté ?

       "J'aime beaucoup l'esprit de cette nouvelle collection "les Passe-Murailles" de chez Robert Laffont et je garde un bon souvenir de leur premier opus, Les Attentifs de Marc Mauguin. En plus, il est ici question de littérature, de belles lettres et de Cyrano de Bergerac, de quoi me mettre l'eau à la bouche."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Lisa, magnifique et sûre d'elle, veut séduire un écrivain croisé lors d'un salon mais tout ce qu'elle a, c'est son adresse. Consciente de ses avantages aussi bien que de ses limites, elle préfère demander à sa collègue professeur de français, Irène, d'entretenir cette correspondance à sa place mais cette dernière va peut-être se prendre un peu trop au jeu..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "J'ai tout aimé dans ce roman, j'ai été touchée, émue, emportée par les mots... Il faut dire que dès le début, j'ai l'impression qu'Irène, c'est moi. Je me retrouve dans ses doutes, dans ses espoirs, dans son amour pour les livres, les histoires, les tournures de phrase. Elle est fragile et on n'a de cesse de s'inquiéter pour elle. J'ai apprécié également toutes les citations et les nombreuses références à diverses oeuvres, notamment Cyrano de Bergerac, bien sûr, bien amenées et rappelant l'essentiel de l'intrigue pour ceux qui ne l'aurait pas lu. On ne trouve pas le temps de s'ennuyer parce que comme dans un thriller, on attend de savoir comment tout ça va bien pouvoir finir. Et il y a aussi, bien sûr, beaucoup de douceur et une jolie mélancolie... Bref, je vous l'ai dit, j'ai tout aimé, pas comme un énorme coup de coeur, un livre qui vous étonne et vous époustoufle mais comme une histoire qui vous fait du bien et sonne joliment à votre oreille."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Je suis tellement curieuse que j'aurais aimé en savoir plus, ne pas abandonner Irène non plus à ce moment-là mais je dois bien avouer que c'est assez justement dosé et je m'interroge sur la difficulté ou non pour l'auteur de savoir s'arrêter au bon moment..."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques sur la collection Passe-Murailles ICI

    Catégories : Lire des Romans 0 commentaire