Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Books are my Wonderland - Page 6

  • La Serpe de Philippe Jaenada

    Imprimer

    la serpe,philippe jaenada,henri girard,georges arnaud

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec La Serpe ?

       "Depuis ma rencontre avec Sulak, du même auteur, auquel je repense encore avec tendresse, j'attends toujours avec une grande impatience chaque nouvelle sortie."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Georges Arnaud, l'auteur du Salaire de la Peur, de son vrai nom Henri Girard, à massacrer, dans sa jeunesse, son père, sa tante et la bonne, à coup de serpes. Du moins, c'est ce que tout le monde pense..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Ça me fait mal de le dire mais j'ai beaucoup, beaucoup souffert à la lecture de ce livre que j'ai mis plus d'un mois à achever. Dans ces opus précédents, nous étions face à des personnes coupables mais éminemment sympathiques. Ici, toute la première moitié du livre est consacrée à nous démontrer qu'Henri Girard est un homme détestable qui a massacré sa famille par cupidité. Sans empathie pour lui, difficile d'éprouver de l'intérêt pour son histoire. La seconde partie du livre est bien plus passionnante et je regrette encore plus que Philippe Jaenada n'ait pas commencé par les lettres qu'échangeaient le père et le fils avant le meurtre, ça aurait absolument tout changer. Je suis consciente que le but de la manoeuvre était de nous montrer que les apparences sont trompeuses et après nous avoir convaincu d'une chose, arriver à nous convaincre du contraire mais moi, petite fille simple, j'aurais préféré que ma lecture soit agréable de la première à la 643 ème page ! Ça ne m'a pas empêchée d'adorer le dernier tiers, d'être outrée, une fois encore, par les ratés de la justice française et l'ignominie de la race humaine, de rire des mésaventures de l'auteur ou d'aimer avoir des nouvelles de Pauline..."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Je garde cette fascination qu'arrive toujours à créer l'auteur pour ses personnages mais beaucoup de frustrations aussi. Il a certes démontré que le travail de la justice avait été bâclé, au mieux mais, même si j'ai envie d'y croire, il ne m'a pas complètement persuadée de l'innocence du principal suspect. Il fait beaucoup de suppositions, interprète les faits à la façon qui l'arrange et au final, de toutes façons, on ne saura pas... Je me suis également demandée s'il avait essayé de retrouver les descendants des gardiens. Puisqu'on entend l'avis d'à peu près tout le monde, je trouve que le leur manque cruellement."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de Philippe Jaenada

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire
  • Le Petit Livre des Superstitions de Cathy Robin

    Imprimer

    éditions chêne,le petit livre,le petit livre des superstitions,cathy robin

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Le Petit Livre des Superstitions ?

       "J'avais complètement craqué sur cette collection dès son apparition dans les rayons de ma librairie mais malheureusement, mon budget est rarement à la hauteur de mes envies livresques. À l'occasion de la sortie de celui-ci, les éditions Chêne ont eu la gentillesse de me l'envoyer et je suis ravie de pouvoir embellir ma bibliothèque avec ce bel ouvrage."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Chat noir, fer à cheval, chandeleur... Si vous voulez tout savoir des superstitions, de leur explication et de leur origine, voilà le petit livre qu'il vous faut."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Ces livres sont vraiment magnifiques. Je le sais, vous le savez, et pourtant il n'est pas inutile de le rappeler parce qu'il est finalement assez rare de trouver des ouvrages aussi soignés. Le format est parfait, tiens dans la main comme un objet précieux, la couverture est moelleuse (je ne vois pas d'autre mot !) et la tranche dorée. Les illustrations rétros sont superbes et les motifs choisis pour la couverture ne sont pas en reste ! Quant au contenu, il faut bien sûr choisir un sujet qui vous intéresse mais vous en trouverez forcément un parmi toute la collection. Quant à moi, un peu trop superstitieuse, j'ai appris un peu trop de nouvelles croyances pour ma santé mentale mais ne vous inquiétez pas, je vais m'en remettre (touchons du bois !!)."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Je range ce petit trésor dans ma bibliothèque et ne peux m'empêcher de penser à tous ses petits amis que j'aimerais voir l'y rejoindre !"

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain... 

    Catégories : Lire de Beaux Livres 0 commentaire
  • Un Flair Infaillible pour le Crime d'Ann Granger

    Imprimer

    un flair infaillible pour le crime,ann granger,enquête,angleterre,lizzie et ben

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Un Flair Infaillible pour le Crime ?

       "Malgré mes réserves sur les tomes précédents, l'époque, mon inépuisable optimisme et les couvertures sublimes me font replonger à chaque fois..."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Quand Lizzie n'essaie pas de s'immiscer dans les enquêtes de son mari, se sont les meurtres qui s'invitent dans sa vie. Aussi, lorsque l'un de ses voisins est retrouvé mort et qu'elle se rend compte être l'une des dernières personnes à lui avoir parlé, elle ne peut faire autrement que d'intervenir..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "J'ai bien aimé cette intrigue, peut-être plus que les précédentes. Il y a toujours des choses qui me chiffonnent, comme l'incroyable ressemblance d'un grand nombre d'éléments avec les livres d'Anne Perry, au hasard, mais les personnages ont enfin pris un peu d'épaisseur. Je trouve toujours que Lizzie résout une trop grande partie des énigmes, faisant passer son mari pour un idiot mais je commence malgré tout à plus apprécier Benjamin Ross et à trouver de plus grandes nuances dans la palette d'individus rencontrés. L'enquête policière est intéressante et bien menée, le choix de cet homme mystérieux, assassiné sans qu'on ne sache rien de lui ou presque, est judicieux et on tourne rapidement les pages, impatients de savoir tout ce qu'il nous cache."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "La fin gâche tout. Jusqu'à la dernière ligne on attend la révélation d'un secret, d'une querelle, d'une incompréhension peut-être. N'importe quoi qui donnerait un motif valable à ce crime mais qui malheureusement n'arrive jamais. Quand ce ne sont pas les personnages, c'est donc la conclusion qui flanche. La bonne nouvelle c'est que la marge d'évolution reste ouverte..."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques sur Lizzie et Ben ICI

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire