Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Books are my Wonderland - Page 2

  • Agatha Raisin Enquête 24 - Gare aux Empoisonneuses de M. C. Beaton

    Imprimer
    • saga Agatha raisin, Agatha Raisin, m. c. beaton, gare aux empoisonneuses, Albin Michel, policier anglais, cotswoldsMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Gare aux Empoisonneuses ?

       "Je me dis toujours que je vais attendre un peu avant d'acheter les nouveaux tomes, surtout que nous approchons dangereusement de la fin de cette saga, mais je ne résiste jamais longtemps à ces magnifiques couvertures."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Un meurtre a été commis dans un tout petit village où tout le monde se connaît et où tout le monde commence à se soupçonner. Pour apaiser l'ambiance, le conseil municipal embauche Agatha pour résoudre l'enquête mais très vite, elle ne sera plus la bienvenue..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Je crois que j'ai peut-être un peu trop enchaîné les romans de la série ces derniers temps et pour une fois, je me suis presque ennuyée. D'abord, parlons de ce qui m'intéresse le plus, la relation d'Agatha et Charles : on semble être revenu plusieurs tomes en arrière et franchement ça m'agace. Ensuite, cette jeune Toni de plus en plus présente, que j'avais trouvé rafraîchissante au début, et bien je ne la supporte plus. Elle est toujours d'une exceptionnelle ingratitude envers Agatha et d'une grande bêtise avec les hommes. J'ai malgré tout été très fière de notre détective qui, pour une fois, ne s'est pas mêlée des affaires de coeur de son ex-mari et pour ça, un grand bravo.

       Pour ce qui est de l'enquête, là aussi le déroulement m'a un peu tapé sur les nerfs. Agatha n'arrivait jamais à échanger plus de deux mots avec les suspects avant de se faire mettre dehors, autant dire qu'on n'avançait pas vraiment. Bref, c'est vraiment un des tomes que j'ai le moins aimé."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Une fois n'est pas coutume, j'ai aimé la résolution de l'enquête et la découverte de l'assassin mais je pense que, pour changer, je vais attendre quelques temps avec de lire le prochain tome."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de M.C. Beaton ICI

    et toutes celles de la saga Agatha Raisin, par LÀ

     

    Alors, vous craquez pour "Gare aux Empoisonneuses" ?

  • Hamish Macbeth 7 dans Rira Bien qui Rira le Dernier de M.C. Beaton

    Imprimer
    • rira bien qui rira le dernier, Hamish Macbeth, m. c. beaton, littérature écossaise, highlands, cosy mysteryMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Rira Bien qui Rira le Dernier ?

       "Comme beaucoup d'entre nous, j'ai décidé de faire un dernier tour en librairie la veille du deuxième confinement et, pour une fois, de ne pas (trop) me restreindre dans mes achats. Les deux derniers Hamish Macbeth, tout juste édités, n'ont donc pas tardé à terminer dans mon panier."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Hamish est appelé chez Andrew Trent. Celui-ci aurait été retrouvé poignardé mais ce n'est pas la première fois que le vieux blagueur lui fait le coup et le policier n'y croit pas une minute. Pourtant, quand il arrive au manoir, il va bel et bien trouvé le propriétaire assassiné et tous les membres de sa famille présents et particulièrement suspects..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Pour ce qui est de l'enquête, sans deviner complètement tous les tenants et les aboutissants, certains secrets ne sont pas très difficiles à déterrer. S'il n'est pas étonnant que Blair n'y voit que du feu, et fasse preuve de préjugés racistes par-dessus le marché, je me demandais quand même pourquoi Hamish n'avait pas encore posé certaines questions. Au final, heureusement que Priscilla était là pour le mettre sur la bonne piste. Pour le reste, c'est l'humour de l'auteur et son excellente connaissance de la nature humaine qui contribuent, comme toujours, à nous faire passer un moment agréable, jamais dénué d'intérêt ni de leçon à retenir. C'était la lecture parfaite pour l'époque et la situation, une lecture qui ne manque jamais son objectif et qui fait du bien."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Une enquête résolue, une petite pique d'humour dans les dernières lignes et on referme le livre avec satisfaction. Mais pour être honnête, c'est un roman sans évènement majeur, ni marquant et je pense que ce sera peut-être l'un des tomes dont je garderai le moins de souvenirs. J'espère que le suivant bousculera un peu notre policier écossais préféré."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des aventures d'Hamish Macbeth ICI

    et celles des livres de M. C. Beaton par LÀ

     

    Alors, vous craquez pour "Rira Bien qui Rira le Dernier" ?

  • Winterhouse Hôtel de Ben Guterson

    Imprimer
    • ben guterson, winterhouse hotel, lecture de noël, roman jeunesse, imaginaire, magieMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Winterhouse Hôtel ?

       "J'ai envie de lire plus de romans jeunesse et la couverture de celui-ci, ainsi que ses bonnes critiques, avaient attiré mon attention. J'attendais avec impatience sa sortie poche qui est arrivée juste à temps pour que le père-noël me le dépose au pied du sapin."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Elizabeth vit chez son oncle et sa tante depuis la mort de ses parents mais pour Noël, ils ont décidé de partir en vacances sans elle et de l'envoyer dans un lieu dont elle n'a jamais entendu parler : le Winterhouse Hôtel...."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Je me suis vraiment régalée. C'est l'ambiance parfaite pour cette période de l'année et son ambiance, c'est incontestablement le point de fort de ce roman. Le personnage principal, c'est le Winterhouse Hôtel et qui pourrait y résister ? Honnêtement, je ne sais pas si je me souviendrai encore beaucoup d'Elizabeth et de Fred dans quelques mois mais je ne risque pas d'avoir oublié l'hôtel et toutes ses activités parfaites qui auraient comblé de bonheur l'enfant que j'étais et qui font toujours rêver l'adulte que je suis. Les jeux de mots sont également très agréables et apportent un petit plus à cette histoire qui est par ailleurs assez simple. Dans les points faibles je dirais d'ailleurs que l'intrigue est un peu trop facile à deviner dès le premier quart du roman. Et que personne ne parle du fait que la trame de fond est entièrement calquée sur Harry Potter me laisse assez perplexe. Je ne dirais pas que cela m'a dérangé mais ça m'interroge tout de même..."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Comme je le disais, aucune surprise, j'avais bien compris tous les tenants et les aboutissants dès le départ. Ce n'est pas très gênant mais c'est tout de même un peu contre-productif ces personnages que l'on nous dépeint comme extrêmement intelligents et qui ne voient pas ce qu'ils ont sous les yeux ! Quoi qu'il en soit, je retournerai sans hésitation au Winterhouse Hôtel à Noël prochain."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques de Noël ICI

     

    Alors, vous craquez pour "Winterhouse Hôtel" ?

    Catégories : Lire et Imaginer 0 commentaire