Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Books are my Wonderland - Page 2

  • Sans Forme de Gail Carriger

    Imprimer

    sans âme,gail carriger,le protectorat de l'ombrelle,loup-garou,vampire,alexia tarabotti,époque victorienne,londrès

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Sans Âme ?

       "Même si le premier volume n'avait pas été un coup de coeur, je n'avais pas envie d'abandonner cette série et la suite était dans ma wishlist depuis un petit moment. Jusqu'à ce que l'adorable Lili est la gentillesse de me l'offrir."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Un phénomène étrange s'est abattu sur Londres, une humanisation massive exorcise les fantômes et rend aux vampires et aux loups-garou leur forme mortelle. Alexia, maintenant Lady Maccon, se doit d'enquêter..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "J'ai retrouvé Alexia avec grand plaisir. Ce personnage de femme forte et indépendante à l'époque victorienne n'est pas des plus habituels et c'est pour cela qu'on l'aime tant. Sans compter le couple qu'elle forme avec son mari ! Elle n'a rien perdu ici de sa folie et de ses bizarreries et l'humour est toujours l'atout majeur de cette série. J'ai donc une nouvelle fois dévoré ce tome et je l'ai même préféré au précédent. Et si, une fois encore, on se demande comment Lady Maccon n'a pas compris certaines choses plus tôt, le mystère se marie bien au reste de l'histoire. On découvre ici de nouvelles technologies, une partie du passé de Lord Maccon et on voyage jusqu'en Écosse. Bref, on ne s'ennuie pas une seconde. Sans oublier que tous les personnages secondaires sont vraiment intéressants, chacun à leur manière, que se soit l'amie idiote d'Alexia, sa soeur perfide ou l'inventrice française..."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "La fin est vraiment cruelle, pour l'héroïne comme pour le lecteur et  je ne vais vraiment pas me faire prier pour lire la suite au plus vite."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques sur les aventures d'Alexia Tarabotti ICI

    Catégories : Lire et Imaginer 0 commentaire
  • Echo d'Ingrid Desjours

    Imprimer

    echo,ingrid desjours,thriller,pocket,quais du polar

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Echo?

       "J'avais déjà rencontré Ingrid Desjours mais sans livre à lui faire signer, j'ai donc décidé d'acheter celui-ci à l'occasion des Quais du Polar, un super salon que je vous conseille vivement, afin qu'elle puisse enfin me griffonner quelques mots."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Les Frères Vaillants, des jumeaux aussi magnifiques que malsains, sont retrouvés assassinés dans leur appartement. Les suspects ne manquent pas, entre leur agent, l'auteur qu'ils ont ridiculisé dans leur émission ou le journaliste concurrent, le commandant Vivier va devoir faire le tri à l'aide de la jolie criminologue Garance Hermosa..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Comme pour Sa Vie dans les Yeux d'une Poupée, que j'ai lu très peu de temps avant, dès les premières pages, l'auteur ne nous épargne pas et nous plonge dans les pages du journal d'un enfant battu et violé par ses frères aînés. Mieux vaut avoir le coeur bien accroché donc et être prêt à éprouver une multitude de sentiments contradictoires tout au long de sa lecture, entre ces victimes peu sympathiques et cet enfant que l'on soupçonne d'être l'assassin mais que l'on ne peut s'empêcher de plaindre. J'ai trouvé cette lecture intéressante, avec toujours ces aspects psychologiques bien analysés chez Ingrid Desjours même si finalement le côté enquête de base en pâti un peu. Et ayant presque enchaîné deux lectures du même auteur, j'ai regretté également que certains ressorts et certains sujets soient un peu trop proches et récurrents."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Difficile de vous parler de cette fin, sans vous spoiler. J'ai aimé mais en même temps, je trouve que le procédé utilisé pour nous détourner de l'identité de l'assassin n'était pas très honnête et personnellement, ne m'a pas empêché de me douter de ce dénouement. Une petite déception donc de ce côté-là même si ça reste un bon thriller."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain... 

    Retrouvez toutes mes chroniques sur Ingrid Desjours ICI

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire
  • Le Bois du Rossignol de Stella Gibbons

    Imprimer

    le bois du rossignol,stella gibbons

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Le Bois du Rossignol?

       "J'ai reçu ce livre dans le cadre d'un swap qui avait pour thème "les villages et la campagne anglaise"."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Laissée sans un sou à la mort de son mari, la jeune et pétillante Viola est obligée d'aller vivre dans sa monotone belle-famille. De retour dans ce village anglais où il ne se passe jamais rien, elle s'attend à y mourir d'ennui jusqu'à ce qu'elle croise la route du jeune et riche Victor..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Si on en croit la quatrième de couverture, Viola serait l'héroïne de ce roman. Heureusement, ce n'est pas tout à fait le cas. Heureusement, parce qu'elle est assez creuse et qu'on ne croit pas du tout à son histoire avec Victor qui manque vraiment de profondeur. Tina en revanche, sa belle-soeur, ou encore Hetty, la cousine de Victor, sont bien plus intéressantes. Mais c'est en fait la palette complète des personnages de cette histoire, la peinture sociale d'un lieu et d'une époque qui importent vraiment. C'est délicat, charmant, parfois loufoque et plein de langueur. Certaines histoires sont un peu fleur bleue, d'autres plutôt invraisemblables mais c'est agréable à lire. Comme une sieste à l'ombre d'un grand arbre dans la chaleur de l'été."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "J'ai bien aimé la fin bien qu'elle soit honnêtement trop optimiste pour y croire mais comme je ne lis pas des romans pour pleurer, cela me convient parfaitement!"

     

       Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Catégories : Lire des Romans 2 commentaires