Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Books are my Wonderland - Page 3

  • Tant que le Café est Encore Chaud de Toshikazu Kawaguchi

    Imprimer
    • tant que le café est encore chaud, Toshikazu Kawaguchi, Albin Michel, littérature japonaise, funiculi funiculaMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Tant que le Café est Encore Chaud ?

       "J'ai énormément vu passer ce livre sur les comptes anglais que je suis, toujours pour en dire beaucoup de bien, j'ai donc été ravie d'apprendre qu'il sortait en français chez Albin Michel."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Dans un petit café Japonais qui ne paie pas de mine, il est possible de retourner dans le passé. Mais attention, les règles sont très strictes et très contraignantes, à commencer par la première : rien de ce qui se passera ne pourra changer le présent..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Je ne lis quasiment pas de littérature asiatique et j'aimerais y remédier. Ici, j'ai découvert une écriture très simple, complètement dépouillée, qui colle bien avec l'image que je me fais du Japon et qui séduit justement par son extrême candeur. Voilà un mot qui correspond bien d'ailleurs à l'ensemble du livre, qui se découpe en quatre histoires très courtes seulement. J'ai aimé la galerie de personnages, j'ai bien sûr aimé la philosophie de ce livre, sa poésie mais je n'ai pas été emportée par l'émotion comme certains ont pu l'être.   Il m'a tout de même manqué un petit je ne sais quoi."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "C'est un livre très doux, je le conseille volontiers mais malgré tout ce que j'avais pu lire sur lui (ou peut-être un peu à cause de cela ?), je l'ai trouvé plus mignon que bouleversant."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

     

    Alors, vous craquez pour "Tant que le Café est Encore Chaud" ?

    Catégories : Lire en Légèreté 0 commentaire
  • The Fortnight in September de R.C. Sherriff

    Imprimer
    • the fortnight in September, r.c. Sherriff, Persephone Books, persephone classics, literature anglaiseMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec The Fortnight in September ?

       "Je suis déjà très éprise de la collection 'Classics' de Persephone Books mais je crois en plus, que parmi tous, c'est cette couverture que j'aime le plus. Chacun des petits détails de ce tableau d'Algernon Talmage m'émerveille. Je me devais donc de découvrir si le roman était tout aussi merveilleux..."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Chaque année, les Stevens prennent leurs vacances tous ensemble, en septembre, au bord de la mer. Mais cette fois, c'est peut-être bien la dernière fois que les parents et leurs trois enfants sont réunis à cette occasion et le voyage a un goût particulier..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Voilà peut-être un roman que j'aurais eu du mal à apprécier il y a quelques années mais qui aujourd'hui me ravit. Il n'y a pas de grande histoire, de rebondissements ou de drames à venir, seulement les petits tracas et les petites joies de la vie d'une famille ordinaire. De la veille du départ en vacances, au jour du retour, nous suivons les Stevens dans chacune des étapes de leur périple, que ce soit le voyage en train ou la première baignade, passant des pensées des uns aux pensées des autres. Et derrière tout cela bien sûr, le récit est loin d'être vide de sens, les parents reviennent sur certains des évènements de leur passé, les enfants s'interrogent sur leur avenir et chacun profite de cette quinzaine pour faire honnêtement le point sur l'année écoulée. Mais attention, si vous voulez vous-même être emporté jusqu'à la jetée et vous sentir comme un membre à part entière de cette famille, il vous faudra prendre le temps de découvrir et d'apprécier ce texte."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "J'ai vraiment passé un délicieux moment avec ce roman, qui est parfait pour la fin de l'été ou le début de l'automne, avec la dose idéale de mélancolie qui correspond bien à cette période de l'année."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des Persephone Books ICI

     

    Alors, vous craquez pour "The Fortnight in September" ?

  • Falaise Fatale de Robert Thorogood

    Imprimer
    • falaise fatale, robert thorogood, saga richard poole, meurtres au paradis, sainte-marie, policier anglaisMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Falaise Fatale ?

       "J'adore la série et j'ai adoré le premier tome, je n'ai donc eu vraiment aucune hésitation à acheter celui-ci."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Une célèbre mannequin est retrouvée, morte, au pied d'une falaise. Sa soeur a tout vu, elle l'affirme, c'est un suicide. Pourtant, très vite, les indices vont indiqués le contraire..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Une nouvelle fois, ce fut un régal. Ces livres ne sont peut-être pas de la grande littérature, c'est une lecture légère et facile, mais ils n'en restent pas moins de petits bijoux de divertissement. Vraiment, tous les ingrédients sont là. Le personnage principal, grognon au possible, est savoureux, l'humour est très justement dosé et, contrairement a beaucoup d'autres romans policiers dans ce style, l'enquête est vraiment interessante. Comme la première fois, j'ai eu l'impression d'avoir deviné certaines choses et je me suis bien fait balader. Et puis, qui ne rêve pas de partir quelques jours aux Caraïbes."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "J'ai déjà hâte de lire les deux suivants et j'espère vraiment que l'auteur a l'intention de continuer cette série qui est une vraie réussite selon moi."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de Robert Thorogood ICI

    et toutes celles de la saga Richard Poole, par LÀ

     

    Alors, vous craquez pour "Falaise Fatale" ?