Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Books are my Wonderland - Page 3

  • The Ten Thousand Doors of January d'Alix E. Harrow

    Imprimer
    • the ten thousand doors of January, fantasy, the in english please challenge, Alix E. HarrowMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec The Ten Thousand Doors of January ?

       "Voilà bien l'exemple d'un craquage totalement futile et entièrement imputable à Instagram ! Si vous arrivez à résister à une couverture aussi sublime, moi pas. Mais je ne voudrais pas me faire passer pour plus superficielle que je ne le suis, ce roman avait également de super critiques et son auteur a gagné plusieurs prix en Fantasy... Prometteur donc !"

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "January Scaller grandit dans la maison du riche Mr Locke, sous sa protection et entourée de pièces de musée que son père ramène régulièrement de ses voyages autour du Monde. Mais alors qu'on lui demande d'être une gentille fille et de savoir rester à sa place, elle ne rêve que d'aventures et de découvrir ce qui se cache réellement derrière cette porte bleue qu'elle a ouvert, enfant, et qui sentait la mer..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Je n'irais pas jusqu'à dire que je n'ai pas aimé ce livre mais disons qu'il a échoué à retenir mon attention. J'ai apprécié ma lecture mais je ne ressentais aucune urgence à la poursuivre et c'est d'autant plus dommageable que je l'ai lu en anglais. Le livre a donc traîné en longueur et je déteste passer trop de temps sur le même livre.

       Pour moi, c'est comme si l'auteur s'était trompée d'histoire. Elle nous raconte celle de January, une jeune fille qui pendant longtemps s'ennuie et ignore tout des mondes qui l'entourent et on s'ennuie avec elle. J'aurais tellement préféré suivre Adelaïde, qui a passé une grande partie de sa vie à voyager à travers les portes, à traquer les histoires pour les déceler, à découvrir de nouveaux mondes tous plus extraordinaires les uns que les autres. Voilà qui aurait retenu mon attention, sans aucun doute. C'est amusant parce qu'à la fin du roman, on retrouve une interview de l'auteur et elle explique qu'elle a placé son histoire dans notre monde parce qu'elle manquait d'imagination pour la placer ailleurs et je crois bien qu'elle a effectivement mis le doigt sur le soucis principal. Elle a eu cette idée géniale de portes entre différents mondes mais elle n'a finalement pas su la développer à mon goût."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Ça reste un livre sympa et j'ai finalement aimé l'histoire contrairement à ce qu'on pourrait croire. J'aurais d'ailleurs sûrement plus apprécié encore si je l'avais lu en français, une grande partie du problème vient donc de moi. Mais malgré tout, c'est un roman qui n'exploite pas tout son potentiel et ça, ça m'agace toujours un peu."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

     

    Alors, vous craquez pour "The T'en Thousand Doors of January" ?

    Catégories : Lire et Imaginer 0 commentaire
  • The Telephone Box Library de Rachael Lucas

    Imprimer
    • the telephone box library, rachael Lucas, feelgood book, Sarah McMenemyMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec The Telephone Box Library ?

       "Je l'ai découvert grâce à ma dealeuse d'envies, Emjy. Et doublement, qui plus est. D'abord parce que c'est sur son compte que je l'ai vu et que je suis tombée amoureuse de la couverture, illustrée par la talentueuse Sarah McMenemy, et ensuite parce qu'elle a eu la gentillesse de me l'envoyer."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Après des années de pression et de travail acharné, Lucy se voit obligée de lever le pied à cause de sa santé. Elle décide alors de s'isoler six mois dans un petit village des Cotswolds, afin de se reposer et de faire quelques recherches sur la Seconde Guerre Mondiale..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "J'ai adoré l'ambiance de ce village anglais, j'avais sans cesse envie d'y retourner, de me blottir dans ce cadre rassurant, avec ses habitants emblématiques, ses traditions, ses commérages... C'est indéniablement le point fort du roman. Pour ce qui est de l'histoire, c'est moins réussi j'en ai peur. J'ai trouvé que l'intrigue était vraiment lente à démarrer, et à progresser d'ailleurs. Il y a aussi peu de suspense dans le dénouement qu'il y en a dans les secrets de guerre de la vieille Bunty que l'on devine aisément. Cela manque donc de tension, d'une raison qui nous pousserait à tourner les pages plus vite et bizarrement, le constat est le même du côté du héros. Franchement, on a bien envie de secouer tout ça, lui compris, parce que bon, le flegme anglais ça va bien cinq minutes mais quand sa fille adolescente sèche les cours, lui ment les yeux dans les yeux et qu'il lui dit juste de ne pas recommencer, pitié !"

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "C'est bien sûr mignon tout plein sur la fin et il y a plein de petites choses très chouettes tout au long du roman également, comme le chat qui s'appelle Darcy, les chiens très présents ou l'histoire de la cabine téléphonique bien sûr, disons juste qu'il ne faut pas en attendre trop."

     

        Mlle Alice, merci pour cette cinquième participation au challenge "In English, please", et à lundi prochain...

     

    Alors, vous craquez pour "The Telephone Box Library" ?

  • Agatha Raisin Enquête 22 - Du Lard ou du Cochon de M. C. Beaton

    Imprimer
    • m. c. beaton, agahta raisin, agatha raisin enquête, saga Agatha raisin, du lard ou du cochon, cotswolds, village anglaisMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Du Lard ou du Cochon ?

       "J'ai eu la chance de recevoir cet exemplaire de la part des éditions Albin Michel, que je remercie. Cela fait bien longtemps déjà que je suis accro à cette saga et je ne raterais une nouvelle sortie sous aucun prétexte."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Alors qu'elle se rend à une fête médiévale avec ses amis, bien décidée à profiter de sa journée, Agatha va une nouvelle fois découvrir un corps en lieu en place du cochon censé tourner sur la broche. Et malheureusement pour elle, la victime n'est autre que le policier dont elle a souhaité la mort devant témoins quelques jours plus tôt..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "M. C. Beaton a une arme secrète, elle a le chic pour lâcher des bombes dans les dernières lignes de ses romans. On fait alors la seule chose raisonnable : se jeter sur le suivant, pour se rendre compte qu'elle agit assez souvent comme s'il ne s'était rien passé. La plupart du temps, c'est très ingénieux, cela nous tient en haleine. Ici, ça m'a agacée. Après vingt-et-un tomes des aventures d'Agatha Raisin, j'aimerais vraiment que l'on avance un petit peu plus vite, d'autant qu'il n'en reste malheureusement que quelques-uns et que je ne suis pas certaine du tout que l'on ait droit à une fin digne de ce nom. Alors bien sûr, j'ai quand même aimé ma lecture, comment aurait-il pu en être autrement quand tous les éléments que j'apprécie habituellement sont toujours bien présents, l'humour, la belle palette de personnages, l'humanité touchante de son héroïne et son besoin dévorant de se faire aimer... Mais sur le plan de la vie personnelle d'Agatha, c'est la déception. Et j'aime de moins en moins Toni aussi et son indécrottable ingratitude envers sa patronne."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "La fin me fait également craindre un nouveau retour en arrière, là où j'attends désespérément que l'on avance. De toutes manières, je vais vite être fixée puisque je vais évidemment me jeter une nouvelle fois sur le tome suivant..."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des enquêtes d'Agatha Raisin ICI

    et toutes celles des livres de M.C. Beaton par LÀ

     

    Alors, vous craquez pour "Du Lard ou du Cochon" ?

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire