Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Books are my Wonderland - Page 3

  • Merry and Bright de Debbie Macomber

    Imprimer

    debbie macomber,conte de noel,merry and bright,livre doudou,feelgood book

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Merry and Bright ?

       "Est-il possible de passer Noël sans lire un seul conte, une seule romance dont c'est le thème principal ? Pour ma part, j'ai du mal à résister et je suis tombée sur celui-ci lors de ma recherche de la parfaite pépite. Debbie Macomber ne m'a jamais déçue et elle écrit des livres qui vous réconfortent toujours, cela semblait donc un choix évident."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Débordée de travail, Merry n'a pas de vie sociale et sa famille décide de l'inscrire sur un site de rencontre. Très vite, elle y fait la connaissance de Jay qui, sans qu'elle le sache, n'est autre que son patron qu'elle déteste..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Vous l'avez compris, il s'agit ici plus ou mois d'une adaption de Vous avez un message, le film avec Tom Hanks et Meg Ryan. J'ai trouvé le début trop peu vraisemblable : les deux héros s'inscrivent sur un site de rencontre et tombent instantanément l'un sur l'autre. De plus, Jayson, qui avait du mal à croire, trois jours plus tôt, que son cousin puisse vouloir se marier, se découvre d'un coup tout à fait prêt à tomber amoureux. C'est vraiment trop facile et manque d'approfondissement mais comme toujours, on a envie d'y croire et on se laisse facilement convaincre. J'ai adoré la famille de Merry, les échanges entre son frère et Jay sont très touchants, l'amour est palpable. En comparaison, je trouve qu'il nous a manqué quelques éléments sur Jayson pour que ce soit équilibré, on ne rencontre même pas son oncle par exemple, dont il doit pourtant reprendre l'entreprise. Mais je suppose qu'on ne peut pas s'attendre à ce que ces petites histoires écrites spécialement pour Noël soient aussi bien développés que les autres romans de l'auteur même si c'est bien dommage."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "C'est mignon tout plein. J'ai passé un joli moment de lecture, baignée dans l'ambiance de Noël et tout est bien qui finit bien, évidement."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de Debbie MacombeICI

    Catégories : Lire en Légèreté 4 commentaires
  • Un Noël en Sicile d'Anne Perry

    Imprimer

    anne perry,conte de noël,saga monk,noel,enquete,policier

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Un Noël en Sicile ?

       "La nouvelle de Noël d'Anne Perry, c'est une tradition chaque année. Cette fois pourtant, le père Noël m'a appelé paniqué, impossible de le trouver !! C'est donc 10 18 qui a eu l'extrême gentillesse de le mettre sous mon sapin."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "James Latterly part loin de l'Angleterre et de sa vie quotidienne pour faire le point pendant les fêtes de Noël. Mais dans la petite pension sicilienne dans laquelle il loge, il est loin de trouver la paix. Entre les pensionnaires anglais qui ne s'entendent pas et le Stromboli qui gronde, la catastrophe n'est pas loin..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "James Latterly est le frère d'Esther, dans la série Monk et je pense que ce livre est destiné à ceux qui suivent cette série et s'intéressent particulièrement à ses personnages. Pour les autres, ça ne peut qu'être une déception. Tout d'abord, il n'est quasiment pas question de Noël et comme toujours dans ces petites nouvelles, l'enquête est quasi inexistante. Pour autant, j'ai bien aimé l'histoire et les personnages et ça reste un plaisir pour moi de retrouver la plume d'Anne Perry malgré quelques cafouillages et approximations. Malheureusement, d'autres éléments m'ont gênés comme la demande aberrante de Finbar à James qu'il connait depuis deux jours ou les sentiments de ce dernier envers Candace qui auraient grandement eu besoin d'éclaircissement selon moi..."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Si j'espère maintenant retrouver Candace dans la série Monk, franchement la fin est un peu facile et n'en dit pas assez. Quand aux tous derniers mots (attention spoiler), cette réjouissance chez une jeune fille de quatorze ans qui vient de perdre la dernière personne qu'elle avait au monde fait froid dans le dos !"

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres d'Anne Perry ICI

    et celles des contes de Noël par LÀ.

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire
  • Avec Vue sur l'Arno d'E.M. Forster

    Imprimer

    avec vue sur l'arno,e.m. forster,classique,pavillons poche,robert laffont,chambre avec vue

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Avec Vue sur l'Arno ?

       "Pavillons poche réédite régulièrement, sous une forme élégante, des classiques et des incontournables auxquels je vous conseille vivement de jeter un oeil. Vous ne pourrez manquer de trouver une pépite que vous aviez toujours eu envie de lire ou un auteur que vous projetiez de découvrir depuis longtemps..."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Lucy découvre Florence accompagnée de sa cousine, Miss Bartlett, en guise de chaperon. Dès leur arrivée surgit la première déception, leurs chambres, qui devaient donner sur l'Arno, sont situées côté cour, sans aucune vue. Mr Emerson et son fils, logeant dans la même pension, proposent alors d'échanger leurs chambres avec ses dames, provoquant des réactions diverses et des conséquences inattendues..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Si ce classique du genre a été écrit une centaine d'année après les romans si modernes de Jane Austen, il semble pourtant avoir au moins cent ans de plus. J'ai donc eu du mal, je l'avoue, à rentrer dans l'histoire, à ne pas trouver l'héroïne un peu idiote et la plume un peu trop pleine de fioritures : "De délicates bouffées sentimentales parfumaient ses remarques discontinues, leur conférant une beauté un peu étrange comme dans un bois délabré d'automne surgissent parfois des odeurs évocatrices du printemps." Vous voyez ce que je veux dire ? Heureusement, le roman est court et surtout plein d'humour. J'ai donc continué et ne l'ai pas regretté, la seconde partie étant bien plus fluide et agréable que la première et nous offrant enfin l'occasion de nous inquiéter rééllement pour Lucy et pour son avenir."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Je suis contente d'avoir enfin découvert ce récit bien connu dont j'ai beaucoup apprécié l'humour. Malgré tout, j'ai trouvé quelques éléments de la fin un peu dur pour la jeune Lucy dont les erreurs résultent plus de son éducation et de son entourage selon moi, que de sa propre volonté."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Catégories : Lire des Classiques 4 commentaires