Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Books are my Wonderland - Page 3

  • Casanova et la Femme sans Visage d'Olivier Barde-Cabuçon

    Imprimer

    casanova et la femme sans visage,olivier barde-cabuçon,le commissaire aux morts étranges,policier,babel noir

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Casanova et la Femme sans Visage ?

       "Cela fait longtemps que ce sous-titre de "commissaire aux morts étranges" m'intrigue et l'auteur étant présent au salon du livre de Paris, j'en ai profité pour faire l'acquisition de ce premier tome."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Le corps d'une femme sans visage est retrouvé sur les pavés de Paris au petit matin. Il n'en faut pas plus au jeune Volnay pour récupérer l'enquête et tenter de la résoudre avec l'aide du moine hérétique et de ses méthodes particulières, au balbutiement de la police scientifique..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "J'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l'histoire pour la simple raison que j'ai trouvé difficile de m'intéresser au héros, le jeune Volnay et fameux commissaire aux morts étranges. Étant donné sa fonction et son titre, on s'attend à un homme brillant, un original or dès les premières heures de l'enquête, il se fait tourner la tête par une jeune dame charmante et en oublie complètement de voir ce qui est évident pour le lecteur. Cette dernière, qui se joue clairement de lui et ne sait pas bien ce qu'elle veut, m'a d'ailleurs plutôt agacée, quant à leur troisième acolyte, Casanova en personne, je n'ai pas été plus séduite, ce qui est un comble, non ? Heureusement, la présence du prêtre et l'enquête elle-même attisent un peu plus notre intérêt mais je ne me suis jamais complètement remise de ma déception de trouver ce héros faible et régulièrement ridiculisé à la place de l'homme intelligent et intransigeant que j'espérais."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "J'attendais peut-être trop de ce titre accrocheur et de ces sublimes couvertures, d'autant que l'enquête est plutôt bien menée et que les révélations finales m'ont bien plues. Du coup, je ne sais pas encore si je me laisserai de nouveau tenter, sachant que les tomes suivants sont mieux notés, ou s'il vaut mieux que je m'en tienne là. "

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Catégories : Lire et Enquêter 4 commentaires
  • L'Odeur de l'Herbe après la Pluie de Patrick Jacquemin

    Imprimer

    l'odeur de l'herbe après la pluie, Patrick jacquemin, rue du commerce, développement personnel

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec l'Odeur de l'Herbe après la Pluie ?

       "Je vous l'ai dit, ce genre de bouquins, en ce moment, ça m'interpelle. Celui-ci a été écrit le co-fondateur de Rue du Commerce, qui a quitté son entreprise en 2012 et se consacre maintenant à l'écriture et à la protection des animaux alors forcément, j'avais envie de découvrir sa vision de la vie."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Annabelle est extrêmement brillante et réussit tout ce qu'elle entreprend. Pourtant, à quarante ans, a-t-elle réalisé ses rêves ou ceux que ses parents avaient pour elle ? Sur une route de campagne, sa rencontre avec Georges va l'aider à tout remettre en question..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Ça se lit très vite et très facilement. Trop, peut-être. Ça m'embête de critiquer ce genre de livre parce que j'admire la démarche de son auteur et qu'il y a beaucoup d'humanité derrière tout ça et pourtant, j'ai trouvé ce livre creux, restant très en surface de toutes les jolies choses qu'il évoque là où le sujet donnait pourtant matière à développer. Il ne m'a pas remuée, pas provoquée d'émotion, de prise de conscience, rien. Alors bien sûr, c'est sûrement trop en demander, trop en attendre d'un livre qui n'avait peut-être pas du tout ces prétentions-là mais c'est malgré tout une déception que cette histoire farfelue qui ne mène à rien, n'explique rien et n'approfondit rien, même si c'est... mignon."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Mouais. Je pense que d'ici un mois maximum j'aurais complètement oublié ce livre là où d'autres lectures de ce genre m'ont marquées à vie et c'est bien dommage..."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Catégories : Lire en Légèreté 0 commentaire
  • Mais Qui a Tué Harry de Jack Trevor Story

    Imprimer

    salon du livre,livre paris,mais qui a tué harry,jack trésor story,éditions cambourakis,hitchcock

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Mais Qui a Tué Harry ?

       "J'ai acheté ce livre sous la menace sur les conseils de Titine au Salon du Livre, qui est toujours pour moi l'occasion de faire de jolies découvertes et de me laisser tenter par des titres inattendus."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Il ne se passe pas grand chose dans la petite communauté de Sparroswick jusqu'au jour où on retrouve le corps d'Harry étendu dans les fougères. Mais alors qu'on pourrait croire que cela va créer l'évènement, cela ennuie plutôt tout le monde et le pauvre Harry se retrouve traîné d'un buisson à un autre, enterré et déterré à plusieurs reprises sans qu'on ne sache quoi faire de lui..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Cette petite histoire caustique ne peut que faire sourire le lecteur par les réactions inattendues des protagonistes et les situations incongrues dans lesquelles ils s'empêtrent, nous plongeant purement et simplement dans le vaudeville. Et malgré le manque de réaction des différents personnages devant le corps de ce pauvre Harry, on ne peut que se prendre d'affection pour eux et espérer qu'ils réussiront à se sortir de ce pétrin. Ajoutez à cela de la tendresse, des rebondissements et une enquête en trame de fond et je vous défie de vous ennuyer une minute à Sparrowswick !"

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Ce livre, c'est comme une petite friandise à laquelle on ne regrette pas d'avoir goûté. J'ai maintenant très envie de voir l'adaptation d'Hitchcock !"

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...