Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Books are my Wonderland - Page 4

  • Les Jours Meilleurs de Cecilia Ahern

    Imprimer

    les jours meilleurs,cecilia ahern,p.s. i love you,amour

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Les Jours Meilleurs ?

       "P.S. I Love You est un des films que je passe mon temps à prêter et recommander autour de moi. Même si j'avais un peu moins aimé le livre, cela faisait longtemps que l'envie de me replonger dans l'univers de Cecilia Ahern me tenaillait et c'est maintenant chose faite, grâce à Milady."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Kitty est journalistiquement finie. Elle a commis une erreur gravissime et tout le pays est au courant. Sa famille n'est d'aucun soutien, son petit ami a déserté  sans un mot et son appartement est régulièrement vandalisé. Pour couronner le tout, sa meilleure amie est en train de mourir. Pour lui rendre hommage et reprendre sa vie en main, Kitty va devoir écrire à sa place son dernier article mais le seul indice qu'elle ait en sa possession est une liste de noms..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Même si on est dans une lecture plutôt légère, les thèmes abordés ne se cantonnent pas à l'amour et à l'amitié. La mort, le deuil, sujets visiblement chers à l'auteur sont ici au premier plan, ainsi que la responsabilité de ses actes, la culpabilité, l'honnêteté. Les nombreuses rencontres de la journaliste, et cette liste de 100 noms, permettent une multitude d'histoires de vies, de sentiments, de personnalités. On ne s'ennuie jamais et on ne peut qu'être touché. Bien sûr, comme souvent, les ficelles sont assez évidentes et la fin n'est pas bien difficile à deviner mais ce sont des mots et des histoires qui font du bien et qui nous donnent envie de croire qu'en réunissant des personnes de tous les horizons, ce qu'on obtient, c'est une alchimie magnifique. Bon, pour moi, il y a quand même une légère surdose de gens qui découvrent tout à coup que l'amour était au coin de la rue mais l'auteur a indéniablement le talent d'imaginer de jolies histoires comme celle de Mary-Rose Godfrey aka celle qu'on demande en mariage..."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "La fin dans son ensemble est ce que l'on attend d'elle : joyeuse, salvatrice, pleine d'amour et de bons sentiments, ce qui est bien mais plutôt sans surprise. Mais le tout dernier chapitre, ces derniers mots posés là par l'auteur, c'est la petite touche en plus qui nous fait refermer le livre avec la larme à l'oeil et l'envie de se replonger bientôt dans une histoire de Cecilia Ahern."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain... 

    Catégories : Lire en Légèreté 4 commentaires
  • Miséricorde de Jussi Adler-Olsen

    Imprimer

    misericorde, jussi adler-olsen, audible, livre audio, polar, thriller, policier danois, polar du froid

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Miséricorde ?

       "Audible m'a proposé de choisir un livre audio et après avoir parcouru leur catalogue, j'ai jeté mon dévolu sur cet auteur dont j'ai souvent croisé les romans."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Merete Lyyngaard, femme politique en vue, a été enlevé il y a cinq ans et plus personne ne s'intéresse à l'affaire. Pourtant, quelque part, la jeune femme est toujours prisonnière. La création d'une nouvelle unité avec, à sa tête, l'enquêteur Carl Mørck, doué mais irascible, pourrait être son dernier espoir de revoir le jour..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Je voudrais différencier deux choses : l'expérience audio, et l'histoire en elle-même. Pour ce qui est d'écouter un livre plutôt que de le lire, j'étais plutôt sceptique au départ et dès les premiers chapitres, je me suis rendue compte que j'avais besoin d'être concentrée pour suivre l'histoire et que je ne pouvais donc pas faire grand chose en même temps. Du coup, ça perd un peu de son intérêt. Mais petit à petit, je m'y suis faite et finalement, j'ai apprécié cette nouvelle façon de découvrir une histoire, et d'autant plus que le texte est extrêmement bien lu par Éric Herson-Macarel, dont la voix se prête particulièrement bien au thriller.

       Pour ce qui est de l'histoire en elle-même, j'ai aimé l'ambiance danoise et les personnages, le pourquoi du comment et l'intensité du récit qui s'installe par au fur et mesure que le temps d'emprisonnement de Merete s'allonge. En revanche, il n'y a absolument aucun suspense quant à l'identité du criminel et à son mobile et pour moi ça reste quand même normalement l'attrait principal d'un thriller non ? Je me demande, de plus, si je ne l'aurais pas trouvé le récit un peu long si j'avais dû le lire mais ça reste difficile à juger..."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "En conclusion, je pense que je renouvèlerai l'expérience du livre audio mais je suis moins sûre de lire la suite de cette saga..."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire
  • La Servante Écarlate de Margaret Atwood

    Imprimer

    margaret atwood,la servante écarlate,dystopie,pavillons poche,robert laffont

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec La Servante Écarlate ?

       "J'ai beaucoup entendu parler de la série et à l'occasion de son succès, Pavillons Poche a décidé de rééditer le livre. Difficile de résister (oui, je suis faible face à un livre, ce n'est pas nouveau, remettez-vous)."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Dans un monde qui pourrait être le notre, une jeune servante à la fonction bien particulière nous raconte son quotidien dans lequel aucune décision, ou presque, ne lui est permise."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Le problème, avec le succès de la série, c'est que je connaissais déjà le rôle des "servantes" avant de commencer le livre. Du coup, les 160 pages nécessaires à cette révélation m'ont parues longues et honnêtement, même sans savoir je pense que le suspense n'aurait pas été assez insoutenable pour me passionner. Par la suite, il se passe enfin plus de choses avec l'interaction de l'héroïne avec d'autres personnages et c'est à partir de là que l'on s'intéresse plus à son destin. Il y a évidement des passages éloquents et des messages intéressants dans ce récit mais je crois qu'à notre époque, plus qu'à celle de la sortie du livre, s'ils restent plus que jamais essentiels, ils ont perdus de leur nouveauté. De plus, le mystère qu'entretient l'auteur sur les détails de son univers établit pour moi une distance qui dessert l'identification que peut ressentir le lecteur. Sérieusement, on en apprend autant avec la quatrième de couverture en une minute que dans tout le livre et d'ailleurs, je vous déconseille fortement d'y jeter un oeil. Pour résumer, j'ai donc bien aimé ma lecture mais on est très loin du coup de coeur que j'avais espéré."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "La fin est frustrante, même si j'ai trouvé l'épilogue bien sympathique. Sans vous spoiler, puisque c'est l'héroïne nous raconte son histoire à posteriori, on sait déjà qu'il y a un après alors pourquoi ne pas nous en dire plus. Je trouve toujours qu'il y a une forme de cruauté et d'égoïsme chez l'auteur qui nous pousse à aimer ses personnages pour ne finalement pas nous révéler ce qu'il advient d'eux."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Catégories : Lire et Imaginer 2 commentaires