Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Books are my Wonderland - Page 8

  • Miss Charity de Marie-Aude Murail

    Imprimer

    miss charity, marie-aude murail, lecture jeunesse, Beatrix potter

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Miss Charity ?

       "Cela fait des années qu'en tant que fan de Jane Austen, on me conseille de lire Miss Charity. L'occasion parfaite s'est présentée au salon du livres puisque l'auteur était présente. Malheureusement, après m'avoir laissée acheter le roman, on m'a refusé l'accès à la queue pour la rencontrer sous prétexte qu'il y avait déjà trop de monde..."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Charity Tiddler est un mélange de l'auteur elle-même et de la vie de Beatrix Potter : une petite fille intelligente mais esseulée dans l'Angleterre victorienne, qui recueille, soigne et étudie tous les animaux qu'elle trouve et qui finira par raconter leurs histoires..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "On ne peut que se prendre d'affection pour cette petite fille à part, qui essaie de comprendre le monde dans lequel elle vit et ce que l'on attend d'elle sans jamais vraiment pouvoir s'adapter, qui s'écrit des lettres pour ses futurs anniversaires et qui s'entend mieux avec les animaux qu'avec les humains. On grandit et on évolue avec elle, on s'impatiente parfois, on espère et s'énerve mais on s'amuse surtout beaucoup. Je conseille ce livre non seulement à tout ceux et celles qui aiment cette époque mais également à ceux qui ont parfois du mal à trouver leur place au milieu des règles de notre société. Et pour ne rien gâcher, le roman est magnifiquement illustré par Philippe Dumas."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "L'auteur le dit elle-même, les livres qui finissent mal devraient être interdits alors rien à craindre de ce coté-là ici. C'est même certainement un peu trop beau pour être vrai mais qu'importe ! Mon seul regret est que nous n'ayons pas quelques lignes d'explications qui nous permettraient de démêler cette biographie romancée de la véritable vie de Beatrix Potter."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain... 

    Catégories : Lire en Légèreté 8 commentaires
  • La Nuit de Feu d'Eric-Emmanuel Schmitt

    Imprimer

    croire en dieu, philosophie, eric-emmanuel schmitt, la nuit de feu

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec La Nuit de Feu ?

       "L'auteur aborde ici le sujet de la croyance, qui m'intéresse particulièrement, surtout lorsqu'elle survient à l'âge adulte. Expliquée avec les mots de ce philosophe que j'admire, il faut bien l'avouer, j'étais curieuse du résultat."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Eric-Emmanuel Schmitt nous raconte comment, à vingt-huit ans, alors qu'il était en repérage pour un film dans le grand Sud algérien, il est parti non croyant et revenu croyant..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "À la toute fin du livre, l'auteur explique qu'il n'a l'intention de convaincre personne, qu'il n'est pas là pour ça et n'écrit pas son histoire dans ce but. Je comprends tout à fait cette position mais il est assez difficile d'appréhender l'immensité de ce qu'il a vécu et ressenti de cette manière, évoqué en seulement quelques lignes au détour d'une mésaventure. Finalement, ce passage est même presque anecdotique dans cette histoire. De ce point de vue là, je suis un peu déçue parce que personnellement, c'est pour cela que j'avais choisi ce livre mais d'un autre côté, et même si je l'ai trouvé un petit peu long à démarrer, il y a beaucoup d'autres belles choses dans ce récit dont la rencontre entre un français et un touareg qui ne parlent pas la même langue et qui vont pourtant devenir amis."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "C'est étrange, je ne suis jamais complètement convaincue par le côté "roman" des livres du philosophe mais ses mots me touchent et j'ai toujours envie d'en découvrir plus. Je vous laisse sur ces mots à méditer, concernant la religion et illustrant le fait que le plus important n'est pas de croire ou de ne pas croire mais de s'interroger : les certitudes ne créent que des cadavres."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres d'Eric-Emmanuel Schmitt

    Catégories : Lire des Romans 0 commentaire
  • Un Chant d'Enfant de Raphaël Gérard

    Imprimer

    un chant d'enfant, Raphaël gérard, dystopie, roman jeunesse

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Un Chant d'Enfant ?

       "Une amie connaît le jeune auteur et, bien consciente de mon amour de la lecture, m'a gentiment offert le premier tome de cette trilogie."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Maëlle, petite fille Brune de huit ans, vit avec la marraine qu'on lui a attribué et passe ses journées dans la mine. Surveillée par les Blonds, elle travaille pour la Maison Princière dirigée par les Roux. Sa vie ne semble pas pouvoir dévier de cette trajectoire jusqu'au jour où d'étranges évènements vont commencer à se produire à chaque fois qu'elle chante."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Commençons par être honnête : quand le livre vous a été offert, que l'auteur est l'ami de votre amie, que l'éditeur ne vous dit absolument rien, que la couverture ne vous plait pas, vous n'attendez pas grand chose de votre lecture non ? Et bien, je peux dire que mes préjugés ont pris une bonne claque. Je me suis régalée. D'abord l'histoire est originale et très poétique en elle-même. Ses personnages sont attachants et si certains sont assez typiques de ce genre de romans, d'autres sont complètement inattendus et nous touchent profondément, comme la jeune Zoé. Enfin, nous suivons différents points de vue et à chaque fois que nous passons de l'un à l'autre, nous pouvons nous en rendre compte dès les premières lignes. Le vocabulaire, la façon de parler, la vision, tout s'adapte au personnage, démontrant un talent pour l'écriture chez ce jeune auteur que peu de ses condisciples, même très connus, possèdent. En bref, j'ai vraiment été bluffée. Malheureusement, il y a un gros "mais". Il y a un personnage un peu irréel qui fait de la poésie et de longs discours. Ce sont des chapitres complètement à part, qui n'apportent pas grand chose, et heureusement, parce que j'ai fini par ne plus les lire tellement ils sont barbants. Mais avec un bon éditeur et un tout petit peu de remaniement, ce roman pourrait vraiment faire son chemin."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Le deuxième petit bémol est sur la fin. Même si c'est une trilogie, j'aime bien quand chaque tome à une fin propre et ce n'est pas la cas ici mais ça ne m'empêchera pas de lire la suite."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Catégories : Lire et Imaginer 6 commentaires