Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Books are my Wonderland - Page 8

  • Agatha Raisin Enquête - Randonnée Mortelle de M. C. Beaton

    Imprimer

    agatha raisin,m. c. beaton,randonnée mortelle,littérature anglaise,cotswolds

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Randonnée Mortelle ?

       "Une fois qu'on a fait la connaissance de cette chère Agatha Raisin, impossible de s'en dépêtrer !"

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Agatha cherche toujours à se rapprocher de son voisin et s'inscrit dans un club de randonnée avec lui, quand une marcheuse d'un autre groupe se fait assassiner. Voilà pour elle l'occasion idéale de renouer avec James et quelle meilleure idée pour cela que d'enquêter en se faisant passer pour mari et femme..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "J'étais très impatiente de retrouver Agatha, partie à Londres pour quelques mois à la fin du tome précédent. J'avais d'ailleurs espéré que le nouveau crime se déroulerait dans la capitale, histoire de varier les plaisirs, mais même si ce ne fut pas le cas, j'ai trouvé que l'auteur arrivait malgré tout à se renouveler dans cette quatrième enquête. Bon, bien sûr, une fois encore, il faut s'attendre à un côté criminel plus que léger, à des personnages légèrement caricaturaux et à des bourdes phénoménales d'Agatha qui a bien du mal à évoluer mais allez comprendre, c'est addictif. Agatha, c'est vous, c'est moi (dans quelques années quand même) et rien que pour ça, on ne peut pas l'abandonner."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Même je ne peux pas dire que la fin m'ait déplue, et il est vrai qu'elle donne indéniablement envie de se jeter sur la suite, j'ai quand même trouvé ça extrêmement soudain, non ?"

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes les enquêtes d'Agatha Raisin ICI 

  • Snjór de Ragnar Jónasson

    Imprimer

    snjor, ragnar jonasson, islande

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Snjór ?

       "Il y a une mode indéniable pour les nouveaux thrillers venus du froid et j'étais curieuse de découvrir celui-ci. Là encore, j'ai saisi l'occasion de rencontrer l'auteur aux Quais du Polar. Bon, je ne parle pas islandais, mais l'enthousiasme de son éditrice en tous cas était communicatif et explique que le roman n'ait pas séjourné longtemps dans ma PAL."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Ari Thor, tout jeune flic en cours de formation, accepte sans trop réfléchir le premier poste qu'on lui propose dans la petite ville très isolée de Siglufjördur, où il ne se passe jamais rien. Mais peu après son arrivée, un vieil écrivain fait une chute mortelle dans l'escalier et une femme est retrouvée à moitié nue dans la neige. L'enquêteur va vite se rendre compte que la communauté cache bien des secrets..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "J'aime les enquêtes, et même n'importe quel roman en fait, qui se déroulent autour des secrets et du fonctionnement d'une petite communauté. Dans un petit échantillon de personnes, et que ce soit en Angleterre ou en Islande n'y change rien, on retrouve toute la palette de la psychologie humaine et je trouve ça fascinant ! C'est bien présenté par l'auteur qui émaille le récit de nombreuses petites intrigues bien amenées. Peut-être que j'aime trop l'ambiance de ces petites villes d'ailleurs car contrairement à Ari Thor, je ne l'ai pas trouvée oppressante malgré la neige et l'isolement, ce qui a sûrement un peu desservi l'efficacité du roman dans son ensemble. Enfin, le plus gros problème pour moi, je dois bien l'avouer, fut de retenir les différents prénoms des protagonistes et de les différencier les uns des autres."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Je suis un peu perplexe. J'ai bien aimé et en même temps, je ne suis pas sûre d'en garder un souvenir impérissable. Seules les éléments non résolus concernant la vie personnelle des différents personnages auraient pu me donner envie de lire la suite mais j'ai été déçue de découvrir que le deuxième tome se déroule plusieurs années plus tard..."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain... 

    Catégories : Lire et Enquêter 4 commentaires
  • En Attendant Bojangles d'Olivier Bourdeaut

    Imprimer

    mr bojangles, nina simone, en attendant bojangles, olivier bourdeaut, éditions finitude, finitude

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec En Attendant Bojangles ?

       "J'avais deux raisons de vouloir lire ce livre et aucune n'est celle que vous pensez. Tout d'abord, je me réjouis de son énorme succès pour les Éditions Finitude, que j'aime et qui font un travail formidable et ensuite, je suis tombée sur une émission dans laquelle Olivier Bourdeaut racontait son parcours de vie et j'ai été extrêmement touchée."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Ce petit garçon nous raconte l'histoire de ses parents, de leur amour, de leur vie folle, de châteaux en Espagne sur des airs de Mr. Bojangles..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "C'est un roman qui commence avec légèreté mais qui renferme en fait beaucoup de gravité et de profondeur sous une plume magnifique. Si je suis prête à lui reconnaître beaucoup de qualités, dont la poésie avec laquelle il aborde des sujets difficiles, j'ai du mal à comprendre les nombreux qualificatifs qui lui ont été attribués et qui tournent autour de l'idée de quelque chose d'extrêmement joyeux. Pour ma part, j'avais emmené ce roman pour un voyage en avion et j'ai dû le refermer en cours de route tellement je me sentais écrasée par la tristesse et la difficulté de la situation. Et même évoqué avec délicatesse, humour ou joie de vivre, un drame n'en reste pas moins un drame."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "C'est très beau, c'est certain mais j'ai du mal à m'extasier sur ce que beaucoup qualifieront sûrement d'incroyable geste d'amour et que je trouve pour ma part d'un incommensurable égoïsme. Ça ne m'empêche pas d'aimer ce livre mais je continue à me sentir en décalage avec l'avis général (mais ne vous inquiétez pas, j'ai l'habitude)."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain... 

    Catégories : Lire des Romans 2 commentaires