Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

milady

  • J'aime Tout ce qui me Rappelle que je ne Suis pas Seule à Souffrir sur cette Terre de Stephanie Butland

    Imprimer

    j'aime tout ce qui me rappelle que ne suis pas seule à souffrir ,stephanie butland,librairie,milady,lecture légère

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec J'aime Tout ce qui me Rappelle que je ne Suis pas Seule à Souffrir sur cette Terre ?

       "Vous en connaissez beaucoup des livres avec un titre pareil ? Honnêtement, c'est déjà largement suffisant pour que je craque entre sa longueur, son thème et son humour. Mais quand on voit cette couverture pleine de livres et qu'on sait que l'héroïne travaille dans une librairie, il a carrément était écrit pour moi, non ?"

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Loveday vit très bien entourée des livres et en limitant autant que possible ses interactions avec le reste de l'humanité, merci bien. Mais des cartons de livres d'occasion déposés à la librairie où elle travaille vont l'obliger à affronter les fantômes de son passé..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Je pourrais facilement résumer mon avis en une seule phrase. Je ne devrais pas le faire, parce que c'est très réducteur, mais je pourrais. Bon, ok, d'accord, je me lance. Ce livre c'est La petite librairie des coeurs brisés, en moins bien mais avec un titre plus cool. Je vous avais dit que ça ne serait pas très sympa de faire ça mais malheureusement, c'est ce que je pense. Dans les premières pages, j'avais envie de noter au moins une citation par page. Loveday, c'est moi et je la comprends tellement ! Mais ensuite, il y a quelque chose qui ne fonctionne pas du tout et qui brise l'alchimie. Normalement, l'héroïne devrait passer le deux tiers du roman à régler ses problèmes avec le passé. Ici, on découvre ses secrets pendant quasiment la totalité du livre, ce qui créé une grande distance entre Loveday et nous, et elle finit par tout régler dans les dernières pages. C'est terriblement frustrant, trop long d'un côté, trop rapide de l'autre. Faire durer un peu le suspense c'est bien mais trop longtemps, alors qu'il n'est pas vraiment difficile de deviner, ça fait retomber l'intrigue."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Honnêtement, je ne vais pas vous dire que je n'ai pas passé un bon moment, que ce livre n'est pas agréable à lire avec ces dizaines de références littéraires et ses personnages attachants mais il lui manque quand même quelque chose et, comme je le disais, je me suis indéniablement plus régalée avec la série d'Annie Darling."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez mes chroniques de la Librairie des Cœurs Brisés ICI

    Catégories : Lire en Légèreté 2 commentaires
  • Coup de Foudre à la Librairie des Coeurs Brisés d'Annie Darling

    Imprimer

    coup de foudre à la librairie des coeurs brisés, annie darling, Milady, feelgood book

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Coup de Foudre à la Librairie des Coeurs Brisés ?

       "Le résumé faisant clairement référence à Jane Austen, je ne pouvais qu'avoir envie de découvrir cette histoire. Après avoir lu le premier tome, j'ai donc joyeusement enchaîné avec celui-ci."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Verity Love est parfaitement heureuse avec son petit ami imaginaire mais alors que ses amies insistent pour le rencontrer, elle se dit qu'elle va devoir leur annoncer leur rupture. Jusqu'à ce qu'un soir, l'une d'entre elle ne la suive et qu'elle se voit obligée de sauter sur le premier inconnu disponible (et qu'il soit grand, beau, riche et célibataire est un hasard total)..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Même si j'avais bien aimé le premier tome, j'avais eu quelques réserves sur le héros alors qu'ici j'ai été très touchée par Johnny et Verity. Ils sont tous deux d'une grande sensibilité qui a rendu pour eux certaines épreuves de la vie insurmontables et leur relation est aussi sincère que possible dès le départ. On retrouve donc l'ambiance que j'ai aimé dans le précédent, l'humour, les livres, les citations et de nombreuses références à Jane Austen, avec tout ce qu'il manquait au précédent : un couple qui fait vraiment rêver, des jolis moments, de l'amitié et bien sûr, une peste insupportable. Même si je n'avais que peu de doutes sur la manière dont tout cela pouvait se terminer, j'ai veillé jusqu'à trois heures du matin pour connaître le fin mot de l'histoire et ça, ça en dit assez long je pense sur le plaisir de lecture ressenti !"

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "J'ai trouvé l'auteur bien indulgente avec certains personnages mais les retrouvailles entre les deux héros (oups, j'ai gâché le suspense !) m'ont bien amusée. Qui ne rêverait pas d'un amoureux capable de réciter un passage clé d'Orgueil et Préjugés ?"

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez ma chronique du premier tome ICI

    Catégories : Lire en Légèreté 6 commentaires
  • Le Joueur de Billes de Cecilia Ahern

    Imprimer

    le joueur de billes,chicklit,cecilia ahern,milady

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Le Joueur de Billes ?

       "Je garde un bon souvenir des Jours Meilleurs du même auteur, lu récemment, et j'ai donc eu envie de découvrir ce nouvel opus, que j'ai lu en même temps que  ma copinaute Julie, des petites lectures de Scarlett."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Sabrina tombe sur une collection de billes qui a appartenu à son père et se rend compte qu'elle ne le connait pas si bien que ça. Victime d'un AVC, il ne peut rien lui dire de plus et c'est à elle de reconstruire le puzzle de ses souvenirs..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Nous suivons alternativement deux personnages et dans ce genre d'histoire je trouve qu'il est important qu'il y ait un véritable équilibre entre les différentes parties et les différents protagonistes. Le pari est réussi lorsque nous avons envie de ne quitter ni l'un ni l'autre. Ici, ce ne fut pas le cas. Si j'ai tout de suite eu énormément d'empathie pour le père, dont l'histoire est à la fois triste et extrêmement touchante, je n'ai jamais accroché avec la fille. L'auteur ne nous donne pas véritablement l'occasion de la connaitre, on ne sait pas grand chose d'elle, si ce n'est qu'elle ne va pas bien, mais sans jamais en comprendre véritablement les raisons. Et si on la suit malgré tout avec plaisir c'est parce qu'on veut savoir ce qu'elle va découvrir sur son père et nous révéler de son histoire avec les billes. J'ai malheureusement longtemps espéré un supplément d'âme qui n'est jamais venu."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "La fin est très émouvante, bien sûr, juste comme il faut mais pour moi choisir Sabrina comme héroïne reste une erreur et je ne suis pas sûre de garder un souvenir indélébile de cette lecture."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de Cecilia Ahern ICI

    et celle de Julie LÀ !

    Catégories : Lire en Légèreté 2 commentaires