Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

qomaandaan kandar

  • Kaboul Express de Cédric Bannel

    Imprimer

    kaboul express,cédric bannel,robert laffont,la bête noire,qomaandaan kandar

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Kaboul Express ?

       "J'ai beaucoup aimé Baad, du même auteur, et j'avais vraiment hâte de découvrir la suite et de retrouver ses personnages et leur univers si particulier. J'ai, de plus, rencontré Cédric Bannel avec grand plaisir aux quais du polar début avril, et je me suis plongée dans Kaboul Express dès le retour en train."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Au détour d'une enquête, à Kaboul, le qomaandaan Kandar tombe sur des documents effrayants, suggérant qu'un attentat de grande envergure se prépare contre la France. Avec l'aide de Nicole Laguna, de la DGSI, ils vont tout tenter pour empêcher la catastrophe de se produire..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "J'ai vraiment eu grand plaisir à retrouver le qomaandaan, un personnage comme on voudrait en rencontrer plus souvent. J'ai également aimé me plonger de nouveau dans les beautés et les turpitudes de l'Afghanistan. En revanche, j'ai préféré l'enquête policière du précédent au scénario d'attentat de celui-ci. D'abord, parce que j'aime les thrillers, tout simplement et ensuite, vous vous en doutez, parce que c'est un peu trop proche de la réalité, une caractéristique que je ne recherche pas dans les romans que je lis, surtout sur ce sujet si sensible. Pour autant, si ce qu'on imagine est effrayant, ce qu'on apprend n'en est pas moins passionnant et je me dis à plusieurs reprises durant ma lecture que je retournerais bien poser plein de questions à l'auteur !"

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "La fin est un peu abrupte et je referme le livre avec l'envie d'en savoir plus et de retrouver au plus vite Nicole et Oussama. Même si l'histoire m'a moins emballée que le précédent, je reste donc très attachée à cet univers, aux personnages et à tout ce que nous transmet l'auteur avec efficacité. Un autre petit bémol pour finir, la couverture, que je trouve beaucoup moins attrayante que celle de Baad."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez mes chroniques des livres de Cédric Bannel ICI

    et celles de la Bête Noire LÀ

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire
  • Baad de Cédric Bannel

    Imprimer

    baad,cédric bannel,la bête noire,robert laffont,afghanistan,thriller,qomaandaan kandar

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Baad ?

       "J'apprécie beaucoup la plupart des publications de la Bête Noire depuis sa création et je me penche donc systématiquement sur les nouveautés. Pour celui-ci j'avoue que j'étais un peu moins tentée et que je ne me suis pas lancée immédiatement dans ma lecture."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Dans un pays ravagé par les guerres successives et qui cherche encore son équilibre entre les différents clans et les différents courants de l'Islam, un flic honnête et droit tente d'enquêter sur la mort de plusieurs petites filles..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Avec ce livre, j'ai découvert un monde nouveau, que je ne connaissais pas et la nouveauté dans un roman est assez rare, je crois, aujourd'hui, pour être soulignée. Le cadre choisi par l'auteur pour son enquête policière ainsi que sa connaissance et son amour de l'Afghanistan font l'originalité de ce livre. Parfois c'est affligeant, lorsque l'on plonge dans les méandres de la corruption, terrifiant quand on aborde les questions d'extrémisme ou tout simplement des droits de la Femme mais parfois aussi c'est sublime dans les confins de ce pays sauvage, dans ses paysages à couper le souffle où nous transporte sans difficulté Cédric Bannel. Et je ne vous ai même pas encore parlé de l'enquête, ni des personnages qui sont tout autant à la hauteur. Comment ne pas s'intéresser au destin du magnétique et unique en son genre qomaandaan Kandar ? Il ne s'agit d'ailleurs pas, apparemment, de sa première apparition sous la plume de l'auteur mais cela n'a m'a aucunement gêné et si je regrette de ne pas avoir eu connaissance avant des romans précédents, c'est uniquement parce que j'ai tout aimé de ma lecture. Une erreur à rattraper donc."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Comme le reste, la fin est efficace, tranchante et sans compromis. Et ce ne seront certainement pas les dernières pages de Cédric Bannel que je lirai. Et vous, tentés ?"

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques sur la collection de la Bête Noire

    Catégories : Lire et Enquêter 2 commentaires