Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

wild strawberries

  • Wild Strawberries d'Angela Thirkell

    Imprimer

    wild strawberries,le parfum des fraises sauvages,angela thirkell,campagne anglaise,rushwater

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Wild Strawberries ?

       "De retour de Londres, l'année dernière, il me restait quelques minutes avant d'embarquer et quelques livres à dépenser. Ayant beaucoup apprécié High Rising, le premier opus de cette petite série, quand j'ai vu celui-ci je n'ai pas hésité."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Lady Emily mène tout son petit monde sans en avoir l'air : son mari bien sûr, ses deux fils, l'un insouciant et l'autre veuf, ayant le coeur brisé, sa fille et la belle-soeur de celle-ci, une jeune et jolie jeune fille sans le sou, ses petits-enfants, ses domestiques et tout le reste du village bien sûr..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Je retrouve immédiatement ce qui fait pour moi la marque et le charme de cet auteur :  de l'humour, de la légèreté et des personnages complètement loufoques que l'on aimerait rencontrer dans la vraie vie. J'ai été déçue, cependant, de ne pas croiser ceux de l'opus précédent, ne serait-ce que pour une courte apparition, que j'avais finalement préféré à ceux-là. Si j'ai aimé Lady Emily et sa fille, l'impassible Agnès, j'ai été bien moins séduite par la jeune Mary Preston, excessive dans sa naïveté et son aveuglement, ce qui amenuisait malheureusement mon intérêt pour ses histoires sentimentales."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Tout est bien qui finit bien, évidement, mais avec des retournements de situations en peu trop soudain. Cela ne m'empêchera pas pour autant de poursuivre la lecture de cette petite série aux couvertures bien trop belles pour que je résiste. À noter d'ailleurs que ce livre est ressorti récemment en français chez Charleston."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres d'Angela Thirkell ICI