Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

A l'Ombre des Jeunes Filles en Fleur de Marcel Proust

Imprimer

a l'ombre des jeunes filles en fleur, marcel proust, christian lacroix

  • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec A l'Ombre des Jeunes Filles en Fleur?

   "C'est le dernier livre de la collection Christian Lacroix pour le Livre de Poche que je n'avais pas encore lu et celui que je redoutais le plus je l'avoue."

  • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

   "Le narrateur nous raconte sa vie et ses pensées, ses rencontres, sa première pièce de théâtre, ses idoles, ses amours, ses vacances..."

  • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

   "Ce n'est pas un hasard si c'est le livre de cette collection que j'ai gardé pour la fin. Il fait plus de 600 pages d'une écriture minuscule et je conservais un mauvais souvenir de ma dernière plongée dans l'univers de Proust. Ce nouvel essai s'est avéré plus concluant. J'ai aimé m'immerger dans cette époque, dans les pensées de ce jeune homme naïf et dans ces belles phrases poétique et ce français parfait! D'un autre côté, ce livre illustre parfaitement cette mode des auteurs qui couchaient sur un papier tout ce qui leur passait par la tête et qu'on publiait tel quel! Certains adorent, je sais, mais pas moi. Je ne juge pas mais ce n'est pas mon truc. Je me passerais facilement et sans regret d'une bonne moitié des descriptions et des atermoiements."

  • Et comment cela s'est-il fini?

   "Ce n'est pas un livre avec un début et une fin, c'est une tranche de vie. Ce que j'en retiendrais, c'est la beauté de l'écriture, la joie de découvrir que je suis finalement capable de lire du Proust, mais pas l'envie de recommencer..."

 

    Mlle Alice, merci, et à dimanche prochain...

Retrouvez toutes mes chroniques sur le coffret Christian Lacroix ICI

Catégories : Lire des Classiques 16 commentaires

Commentaires

  • Alors ça c'est amusant, parce que ma soeur lit aussi Proust mais pour ses cours et selon elle le rythme des phrases longues est particulier mais pas désagréable.
    Et puis ce que tu dis concernant la tranche de vie me tente bien parce que j'aime bien connaitre les pensées et les atermoiements d'un personnages. En revanche, ce que tu me dis concernant le fait que les auteurs écrivaient tout ce qui leur passait par les tête et le couchait tel quel sur le papier à de quoi me refroidir un peu. (j'ai eu une mauvaise expérience avec Stendhal et sa Chartreuse de Parme et ce que j'appelle son "effet guimauve" qui consiste a tirer tant et si bien sur une idée qu'elle en perd de sa force, selon moi)
    En tout cas, il faudrait que je m'y mette un jour peut être bientôt, c'est peut être l'occasion de se décider... A voir (mais je note)
    Merci pour ta chronique!

  • J'ai lu la Chartreuse de Parme mais il y a bien longtemps, je serais donc bien incapable de comparer! Je suis d'accord avec ta soeur cela dit, c'est particulier mais pas désagréable. Je lis toutes sortes de livres avec différents niveaux de langage et retrouver la beauté de la langue de Molière en lisant Proust, c'est quand même beaucoup de plaisir (même si l'histoire ne m'a pas emballée en revanche).

  • Il faudrait que je me remette à Proust mais comme toi, je n'en ai pas de très bons souvenirs... peut être que l'expérience acquise (pour ne pas dire les années :)) lui sera favorable, à voir. En tout cas ce que tu dis est encourageant.

  • Oui, je suis quand même contente d'avoir dépassé mes préjugés et pris un certain plzisir à cette lecture. Mais j'avoue que je n'irai pas jusqu'à renouveler l'expérience.

  • Proust est un auteur que j'ai toujours voulu essayer de lire. J'ai "Un amour de Swann" mais je ne sais pas très bien à quel tome il correspond...
    J'avais vu que tu avais mis ce livre dans "les critiques à venir" et j'avais hâte de voir ce que tu en pensais.
    Je crois qu'il vaut mieux être concentré en tout cas ! Ces prochaines vacances peut-être... ;)

  • Oui, il faut avoir du temps devant soi parce que je pense qu'il est difficile de lire deux pages par-ci, par-là. Si je ne me trompe pas, "Un amour de Swann" est la deuxième partie du livre "Du côté de chez Swann" qui lui-même est le premier tome de "A la Recherche du Temps Perdu". Cela dit, j'ai lu "A l'Ombre des Jeunes Filles en Fleur" qui est le deuxième tome et cela ne m'a pas particulièrement gêné de ne pas avoir lu le premier.

  • Je te comprends tout à fait : je n'ai jamais réussi à me plonger dans l'univers de cet auteur, quand j'étais étudiante... Je devrais peut être réessayer, mais pas tout de suite ;)

  • C'est quand même assez particulier. Si le livre n'avait pas fait parti de la collection Christian Lacroix, je crois que je n'aurais jamais retenté l'expérience.

  • J'ai lu les trois premiers tomes de la recherche du temps perdu (du côté de chez Swan, à l'ombre des jeunes filles en fleurs et le côté de guermantes) il y a quelques années, en me disant que je ne tarderai pas à lire la suite. Finalement je tarde... pour autant j'avais plutôt aimé, le français est sublime, l'époque intéressante et plus le narrateur vieillit plus c'est intéressant. Pour autant, il faut avoir une certaine plage de temps pour lire ces livres (j'ai lu les premiers tomes dans mes grandes vacances quand j'étais étudiante). Cette lecture ne se prête plus à mon rythme de vie (30 minutes par ci dans le RER, 15 minutes à un petit moment de libre...).
    Du coup, peut-être ne lirai ja la suite qu'à ma retraite ;D

  • Déjà tu as tout mon respect pour avoir "A la Recherche du Temps Perdu" en entier! Bravo. Et je crois effectivement que se sont des livres qu'il faut se sonner le temps de lire.

  • Proust est dans mon panthéon d'auteurs ! Contrairement à toi, j'adore cette langue dans laquelle on plonge en apnée pour se laisser porter par les détails, les ressentis, les circonvolutions des pensées de l'auteur. Finalement, peu importe l'histoire, j'avoue que je ne m'en souviens pas très bien ;-) Je vais peut-être m'y remettre, tiens !

  • C'est amusant, j'aurais pu parier que c'était le genre d'auteur que tu aimais :)
    Moi j'avoue que je suis plus une pro histoire, qu'une pro écriture (enfin pas au point non plus de ne pas me rendre compte du niveau 0 de l'écriture qu'est Twilight) mais avec le temps mon goût s'affine tout de même!

  • Je n'ai encore pas eu le courage de me lancer dans la lecture de Proust. Mais j'aimerai bien un jour.
    Je serai assez tenter en livre audio, même si je ne sais pas si ces oeuvres existent sur ce support.

  • Je ne sais pas non plus, mais maintenant que tu le dis, ça me parait une excellente idée le livre audio! Si ça existe, je pense que du coup je me pencherai bien sur la suite parce que si c'est un peu fastidieux à lire, ce doit être agréable à écouter. Merci pour cette bonne idée!

  • Aïe aïe aïe... Proust ! Entre lui et moi, c'est une histoire de désamour qui dure... Et pourtant, Dieu sait que j'ai essayé ! Du côté de chez Swann, Guermantes, A l'ombre... Je les ai tous commencés, j'étais bien partie, j'adorais le style et l'écriture, mais rien n'y fait : si j'avais le malheur de laisser le livre de côté quelques jours, je perdais toute envie (courage ?) de m'y remettre. Ma grand-mère me dit qu'il faut déjà avoir vécu sa vie pour apprécier Proust, je m'y replongerai donc dans 50 ans ! ;-)
    Bonne journée !

  • Quelle persévérance tout de même!! Et je crois que ta grand-mère a tout à fait raison et je me souviendrai de cette belle phrase!

Écrire un commentaire

Optionnel