Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

alexis aubenque

  • Ne Crains pas la Faucheuse d'Alexis Aubenque

    Imprimer

    ne crains pas la faucheuse, alexis aubenque, j'ai lu, quais du polar

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Ne Crains pas la Faucheuse ?

       "J'ai découvert Alexis Aubenque avec Tout le Monde te Haïra grâce à la collection de la Bête Noire chez Robert Laffont et j'ai saisi l'occasion de le rencontrer aux quais du polar. Je lui ai demandé de me conseiller l'un de ses livres et il a choisi celui-ci."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Le lieutenant Davis vient de s'installer à Pacific View avec ses enfants à la suite d'un héritage quelque peu mystérieux. Alors qu'il pense que son travail y sera plus calme qu'à San Francisco, un meurtre atroce est commis dès son premier jour..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "J'ai beaucoup aimé l'ambiance générale de ce livre, cette plongée dans une petite ville huppée des Etats-Unis qui m'a rappelée les polars américains que je dévorais pendant l'été il fut un temps. Les personnages sont à la fois intéressants et intrigants et plusieurs mystères se croisent et nous tiennent en haleine. Malgré tout, il manque un petit quelque chose à cette histoire pour nous emporter complètement, pour être de ces thrillers qui nous donnent la chair de poule ou nous marque durablement même s'il a l'avantage de se lire facilement. Quelques petites invraisemblances ou situations m'ont parfois agacées mais dans l'ensemble c'est un polar sympa."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Comme pour Tout le Monde te Haïra, j'ai trouvé que l'auteur en faisait trop sur la fin, avec des coïncidences un peu énormes et des situations difficiles à croire. Et ce que j'ai encore moins aimé, c'est que nous n'avons aucune réponse sur les intrigues secondaires qui tournent autour des personnages principaux. Quelques indices m'auraient plus donnés envie de lire la suite."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez la chronique de Tout le Monde te Haïra ICI

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire
  • Tout le Monde te Haïra d'Alexis Aubenque

    Imprimer

    tout le monde te haïra,alexis aubenque,la bête noire,robert laffont,thriller,alaska

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Tout le Monde te Haïra?

       "Troisième opus de la Bête Noire, je reste fidèle à cette nouvelle collection thrillers de Robert Laffont, qui n'a m'a pas déçue à ce jour."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Alice Lewis débarque en Alaska dans l'espoir de retrouver sa soeur disparue mais malheureusement personne ne veut l'écouter, ni la police, ni même la famille de celle-ci. Seul Nimrod, un ancien flic devenu détective, sera sensible à sa détresse. C'est en collaboration avec Tracy, son ancienne équipière, qu'il va enquêter sur des faits qui semblent prendre racines un siècle plus tôt avec un bateau russe échoué et une centaine d'orphelins disparus."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "J'ai beaucoup aimé l'ambiance de l'Alaska, ce bout du Monde qui reste l'Amérique, pétrifié sous une couche de glace. Cela laisse une place captivante à l'imagination. Les personnages sont également extrêmement intéressants, variés, écorchés comme on les aime. En bref, tout l'univers est habilement construit et l'on se laisse facilement embarquer dans l'histoire. De cette façon, presque bercé par le récit, on suit passivement les différents rebondissements plus que ce que l'on enquête. Je n'ai pas vraiment eu l'impression de me creuser la tête sur le pourquoi et le comment comme j'aime à le faire dans les thrillers mais ce ne fut pas désagréable pour autant. Je me suis simplement laissée happer par l'atmosphère et entraîner jusqu'à la dernière page. Parfait pour quelques soirées sous un plaid bien chaud."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "La conclusion de l'histoire est recherchée et nous dévoile plusieurs révélations inattendues. Si l'effet n'est pas aussi époustouflant que dans certains thrillers, cela reste original et bien amené. Une petite déception cependant en ce qui concerne l'explication du titre qui nous entraîne vraisemblablement vers les tomes suivants. Même si je retrouverai tous les personnages avec plaisir, j'aurais préféré que le titre soit en rapport direct avec l'enquête et ne nous amène pas à attendre tout au long des pages un élément qui n'arrive finalement pas."

     

       Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques sur la Bête Noire ICI

    Catégories : Lire et Frissoner 2 commentaires