Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

angleterre

  • Dans la Cave de Minette Walters

    Imprimer

    minette Walters, esclavage moderne, Angleterre, thriller psychologique, dans la cave

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Dans la Cave ?

       "J'ai été ravie d'apprendre que Robert Laffont allait publier cette auteure que j'aime bien mais dont les romans sont assez difficiles à trouver en français malheureusement. Je ne me suis donc pas faite prier pour lire celui-ci."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Depuis la disparition d'Abiola, la vie de Muna s'est améliorée. Les Songoli ont été obligé d'appeler la police pour retrouver leur petit garçon chéri et de la faire passer pour leur fille. Depuis, elle ne dort plus à la cave, M. Songoli ne vient plus la rejoindre la nuit et Mme Songoli ne peut plus la battre. Un changement du tout au tout auquel elle n'a pas l'intention de renoncer..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Cette histoire est très différente des deux précédentes que j'ai lu (même si finalement les thèmes du racisme et de la différence sont souvent bien présents dans l'oeuvre de Minette Walters). De la première à la dernière ligne, nous ne sortons quasiment jamais de la maison des Songoli et l'atmosphère est de plus en plus pesante dans ce huit-clos terrible. Même si j'ai un peu regretté l'ambiance 'village anglais' que j'affectionne chez l'auteur, on rentre trop vite dans l'action pour se poser la moindre question. Page après page, nous découvrons l'histoire de Muna, de ce qu'elle a subi et il devient impossible de décrocher. On ne peut que se prendre d'affection pour cette enfant enlevée et maltraitée, s'émerveiller devant son intelligence, son ingéniosité et sa force de résistance. Et même quand elle va commencer à s'en servir à mauvais escient, il sera trop tard pour nous, trop difficile de lui en vouloir... Ce roman est terriblement efficace et parfaitement bien orchestré pour nous perdre."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Je suis un peu déçue par la fin. Comme toujours, j'aime bien que l'on m'apporte des réponses claires et ce flou m'agace. Mais l'auteur avait d'abord écrit une fin différente pour une précédente édition que l'on peut également lire ici et elle était franchement pire !"

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de Minette Walters ICI

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire
  • Une Colonne de Feu de Ken Follett

    Imprimer

    une colonne de feu,ken follett,kingsbridge,elisabeth 1er,angleterre

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Une Colonne de Feu ?

       "Depuis le temps que j'entends parler de Ken Follett, il était quand même grand temps que je me lance, d'autant que j'avais adoré l'adaptation des Piliers de la Terre avec Eddie Redmayne."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "En 1558, alors que Marie Tudor est toujours sur le trône d'Angleterre, le jeune Ned rentre à Kingsbridge avec l'espoir d'épouser Margery mais sa famille a prévu une union plus prestigieuse pour la jeune fille..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Dès le départ, nous nous retrouvons projetés dans une histoire à la Roméo et Juliette et on veut forcément en savoir plus. La saga historique, dans une Angleterre en plein chamboulement, mêlée à la saga familiale fonctionnent à la perfection et les pages se tournent facilement. On traverse les années avec ces personnages que l'on aime ou que l'on déteste, que l'on attend de voir triompher ou tomber, on découvre l'Espagne, le Nouveau Monde, le Pays-Bas, la France et l'Angleterre, on parle amour, esclavage, politique, religion et histoire et on apprend énormément de choses ! Bref, on ne peut pas s'ennuyer. J'ai adoré ce roman qui m'a rappelé London, d'Edward Rutherfurd : l'histoire de Londres de sa création à nos jours à travers la vie de plusieurs générations d'une même famille. Ce que j'ai aimé également c'est que, la plupart du temps, Ken Follett réussi le difficile exercice de ne pas prendre parti pour les uns et pour les autres, surtout en terme de religion et ce n'était pas gagné d'avance. Donc de l'imagination, une belle plume et une grande érudition, je tire mon chapeau à l'auteur."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "J'ai peu de reproches à faire à ce roman mais je n'aime pas et n'ai jamais aimé les pavés. Les livres qui m'ont fait changer d'avis sur le sujet se comptent sur les doigts d'une main (le Trône de Fer, Harry Potter, Une Place à Prendre) et celui-ci n'en fait pas partie. Je dois dire que sur les cent dernières pages, j'avais rudement hâte d'en finir."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Catégories : Lire des Romans 0 commentaire
  • Agatha Raisin Enquête 8 - Coiffeur pour Dames de M. C. Beaton

    Imprimer

    agatha raisin enquête, enquête, policier, agatha raisin, cotswolds, angleterre, village anglais

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Coiffeur Pour Dames ?

       "Une nouvelle fois, c'est le père-noël qu'il faut remercier. Et je crois que c'était un cadeau intéressé d'ailleurs et qu'il aimerait bien m'emprunter tous mes Agatha Raisin..."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Un nouveau coiffeur arrive en ville et il fait des miracles avec les cheveux d'Agatha, en plus de l'inviter à dîner. Mais quelque chose de louche se cache derrière tous ces sourires et notre détective en herbe préférée est bien décidée à trouver de quoi il s'agit !"

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "J'aime vraiment beaucoup Agatha mais certaines répétions commencent à m'agacer, ainsi que la tournure que prend son histoire avec James. J'avais donc beaucoup d'attentes concernant ce tome-ci. Pour ce qui est de l'enquête, c'est plutôt une bonne surprise, ça change un peu et Agatha commence à enquêter avant même qu'un meurtre ne se produise. D'ailleurs, j'aurais même préféré que le meurtre n'arrive pas du tout parce que, soyons honnêtes, autant de morts dans un si petit périmètre, ce n'est absolument pas crédible et il y a bien d'autres crimes sur lesquels on peut enquêter il me semble. Pour ce qui est de James, en revanche, il faudra attendre les tomes suivants pour espérer un dénouement puisqu'il est absent de ces aventures mais sa réapparition dans les dernières pages n'annonce rien de bon pour la suite j'en ai peur."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Je crois que je me suis de toutes façons trop attachée à Agatha pour l'abandonner en cours de route et heureusement, l'humour sauve le tout mais une fois encore j'espère que la suite lui remettra un peu de baume au coeur, et nous avec."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes les enquêtes d'Agatha Raisin ICI