Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

minette walters

  • Les Dernières Heures de Minette Walters

    Imprimer
    • minette Walters, saga historique, les dernières heures, Robert laffont, la mort noireMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Les Dernières Heures ?

       "J'ai une certaine affection pour Minette Walters et je suis heureuse de voir qu'elle est de nouveau publiée en France. En revanche, je ne connaissais d'elle que ses romans policiers jusque-là et j'ai un peu hésité à me lancer dans celui-ci mais j'ai décidé de lui faire confiance."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "En 1348, lorsque la pestilence frappe le Dorset, le seigneur de Develish n'est pas sur ses terres. Sa femme, Lady Anne, devra alors prendre seule les décisions qui s'imposent pour tenter de sauver le domaine et ses serfs mais tout son bon sens ne suffira pas à les mettre à l'abri de la famine qui guette..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Ce roman m'a littéralement coupée le souffle. Trois chapitres et j'étais déjà irrémédiablement perdue, plongée au coeur de l'intrigue, incapable de lâcher le livre. Dans une histoire qui nous transporte dans un autre pays et à une autre époque, je trouve que c'est réellement un tour de force. Et mon intérêt ne s'est pas démentie au cours des 500 pages suivantes, moi qui n'aime pourtant pas particulièrement les pavés et qui ai peiné pour terminer le dernier Ken Follett. Le mot "page turner" qui est utilisé à toutes les sauces par les éditeurs est ici amplement justifié. Ce n'est pas un policier mais nous n'en sommes pas si loin, avec la pestilence dans le rôle du meurtrier, et des héros qui mettent tout en oeuvre pour se cacher de lui. La tension est à son comble et l'intérêt du lecteur retenu en otage. Les personnages sont indéniablement le point fort de ce huis clos et ils ne manquent ni de relief ni de diversité."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Je n'ai découvert qu'à la dernière page qu'il s'agissait d'une saga en plusieurs tomes et ça m'agace vraiment. Je trouve légèrement malhonnête de ne pas le préciser sur la couverture. Pour en remettre une couche, cette fin est particulièrement abrupte, surtout en comparaison des développements auxquels nous avons été habitués tout au long du roman mais comme c'est le seul point faible du roman, je suis prête à le lui pardonner. En revanche, j'espère sincèrement que nous ne devrons pas attendre trop longtemps pour avoir la suite."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de Minette Walters ICI

     

    Alors, vous craquez pour "Les Dernières Heures" ?

    Catégories : Lire des Romans 2 commentaires
  • Dans la Cave de Minette Walters

    Imprimer

    minette Walters, esclavage moderne, Angleterre, thriller psychologique, dans la cave

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Dans la Cave ?

       "J'ai été ravie d'apprendre que Robert Laffont allait publier cette auteure que j'aime bien mais dont les romans sont assez difficiles à trouver en français malheureusement. Je ne me suis donc pas faite prier pour lire celui-ci."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Depuis la disparition d'Abiola, la vie de Muna s'est améliorée. Les Songoli ont été obligé d'appeler la police pour retrouver leur petit garçon chéri et de la faire passer pour leur fille. Depuis, elle ne dort plus à la cave, M. Songoli ne vient plus la rejoindre la nuit et Mme Songoli ne peut plus la battre. Un changement du tout au tout auquel elle n'a pas l'intention de renoncer..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Cette histoire est très différente des deux précédentes que j'ai lu (même si finalement les thèmes du racisme et de la différence sont souvent bien présents dans l'oeuvre de Minette Walters). De la première à la dernière ligne, nous ne sortons quasiment jamais de la maison des Songoli et l'atmosphère est de plus en plus pesante dans ce huit-clos terrible. Même si j'ai un peu regretté l'ambiance 'village anglais' que j'affectionne chez l'auteur, on rentre trop vite dans l'action pour se poser la moindre question. Page après page, nous découvrons l'histoire de Muna, de ce qu'elle a subi et il devient impossible de décrocher. On ne peut que se prendre d'affection pour cette enfant enlevée et maltraitée, s'émerveiller devant son intelligence, son ingéniosité et sa force de résistance. Et même quand elle va commencer à s'en servir à mauvais escient, il sera trop tard pour nous, trop difficile de lui en vouloir... Ce roman est terriblement efficace et parfaitement bien orchestré pour nous perdre."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Je suis un peu déçue par la fin. Comme toujours, j'aime bien que l'on m'apporte des réponses claires et ce flou m'agace. Mais l'auteur avait d'abord écrit une fin différente pour une précédente édition que l'on peut également lire ici et elle était franchement pire !"

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de Minette Walters ICI

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire
  • Ni Chaud Ni Froid de Minette Walters

    Imprimer

    ni chaud ni froid,minette walters,pocket,policier anglais,village anglais

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Ni Chaud Ni Froid?

       "J'ai découvert Minette Walters l'année dernière et j'avais bien envie de continuer ma découverte. J'ai trouvé celui-ci à l'occasion d'une petite virée parisienne et d'une excursion chez Book Off avec mes copines Emjy et Titine (et j'ajouterais même que Titine m'a menacée pour que j'achète des livres!!!)."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Siobahn vit dans une petite ville d'Angleterre avec son mari et ses enfants. Bien qu'elle soit irlandaise, ses voisins la tolèrent parce qu'elle est riche et éduquée. Mais quand une vieille dame fortunée va se faire assassiner, tous vous accuser la seule autre famille irlandaise du coin, et pauvre de surcroit. Devant cette condamnation sans procès, Siobhan va se sentir obligée de défendre ses compatriotes. A tort ou à raison?"

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Ce livre est très court et se lit en une soirée. L'enquête n'est pas inintéressante mais reste assez superficielle en si peu de pages. Ce qui est extrêmement intéressant en revanche, c'est la vie dans ce petit village anglais et l'extraordinaire racisme de ces anglais envers les irlandais. J'avoue que c'est un sujet plutôt inédit pour moi et que j'en suis restée bouche bée. Ajoutez à ça les préjugés, les mesquineries et les secrets inhérents à la condition humaine et vous avez quand même de quoi occuper votre lecture..."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Bon, une fois encore, ce n'est pas la découverte du siècle pour moi et je n'ai pas encore eu de coup de coeur avec cet auteur. Mais malgré tout, j'aime sa plume et l'ambiance de ses romans et je ne serais pas contre en lire quelques autres."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

     Retrouvez ma chronique de Chambre Froide de Minette Walters ICI

    Catégories : Lire et Enquêter 4 commentaires