Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

anne perry

  • L'Attentat de Lancaster Gate d'Anne Perry

    Imprimer

    saga pitt, Anne Perry, l'attentat de lancaster gate, policier, anglais, charlotte et Thomas Pitt, spécial branch

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec L'attentat de Lancaster Gate ?

       "Entre les Pitt et moi, c'est une histoire d'amour qui dure, même si je dois bien avouer qu'elle s'étiole un peu avec le temps. S'il est vrai que les derniers tomes sont moins bons que les premiers, je ne peux pour autant tout simplement pas les abandonner en cours de route."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "À Lancaster Gate, un attentat visant des policiers a fait deux morts et des blessés graves. Les anarchistes sont les suspects idéaux mais il se pourrait bien que l'enquête de Pitt et de Tellman mette à jour une réalité bien plus dérangeante..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "J'avoue que cette série ne me passionne plus comme au premier jour et ça faisait un moment que je ne m'y étais pas replongée. Du coup, j'étais franchement contente de retrouver cet univers et tous ses personnages, toujours aussi attachants. J'ai également beaucoup aimé le sujet de l'enquête, riche en rebondissements et en confrontations en tous genres. En revanche, la façon dont sont menées les investigations me laisse franchement perplexe : par exemple, cette dénonciation maladroite dès les premières pages qui sort franchement de nul part, ou le traitement excessivement léger des soupçons qui pèsent sur un jeune homme bien né, pour ne citer que les principaux éléments. Malheureusement, cela donne vraiment l'impression que Pitt accorde certaines faveurs aux privilégiés alors que c'est aux antipodes de ce qu'il est réellement. Il s'agit en fait ici de compassion mais cela n'a rien à faire au début du roman, alors qu'il ne connait pas encore tous les tenants et les aboutissants de l'histoire et ça enlève de l'impact à la fin du roman je trouve, pourtant très bien menée. C'est à mon sens la seule erreur, mais pas des moindres, de ce tome, que j'ai trouvé par ailleurs bien meilleur que certains des derniers que j'avais lu."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "J'ai vraiment beaucoup aimé la fin parce qu'elle est différente, amusante et pleine d'humanité. Je suis ravie d'avoir fait un bon de chemin supplémentaire aux côtés de Thomas, Charlotte, Emily, Vespasia et les autres..."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques de la série Charlotte et Thomas Pitt ICI

    et toutes celles des livres d'Anne Perry LÀ

     

    Alors, vous craquez pour "l'Attentat de Lancaster Gate" ?

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire
  • Un Noël à Jérusalem d'Anne Perry

    Imprimer

    anne perry,un noel à jerusalem,saga de noël,saga pitt,conte de noel,policier anglais

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Un Noël à Jérusalem ?

       "Je ne rate jamais au grand jamais un Anne Perry de Noël. Celui-ci en plus est centré sur l'un des meilleurs personnages de la saga Pitt : Lady Vespasia Narraway !"

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Victor Narraway a décidé d'offrir à sa femme un Noël à Jérusalem. Au cours de leur périple, ils font la connaissance d'un homme sage, qui sera retrouvé mort le lendemain, non sans leur avoir confié la mission d'une vie."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Ces petits opus d'Anne Perry sont très souvent critiqués, j'avoue moi-même que je ne les ai pas tous aimés, mais je les défends toujours bec et ongles en insistant tout de même sur le fait qu'il faut les réserver aux inconditionnels des séries de l'auteur. En effet, l'intérêt réside toujours plus dans la découverte d'une nouvelle facette de l'un ou l'autre de ses personnages que dans l'enquête à proprement parler. Pour ce qui est de celui-ci, je dois bien admettre pourtant, à contre-coeur, qu'il est réellement mauvais. Le sujet n'est autre qu'une quête spirituelle, voire religieuse et nous ne sommes plus du tout dans le réalisme, bien au contraire. Comprenez-moi bien, je n'ai rien contre la spiritualité et je suis croyante, ce n'est donc absolument pas le sujet qui me dérange mais franchement ce livre ne rime à rien. On nage dans les métaphores sans queue ni tête, rien n'a vraiment de sens ou d'intérêt, on se demande même si les personnages ne rêvent pas. Quand la minute après avoir risquée de se faire tuer, Vespasia perd son ami de vue parce qu'elle admirait les étoiles, j'ai commencé à me dire que l'auteur planait complètement."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Franchement, ce livre est une énorme déception. Le sujet aurait pu me plaire mais c'est tellement bateau et mal amené que je n'en retiendrai absolument rien, même pas une jolie citation spirituelle..."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres d'Anne Perry ICI

    et toutes celles des contes de Noël LÀ

     

    Alors, vous craquez pour "un Noël à Jérusalem" ?

    Catégories : Lire et Enquêter 4 commentaires
  • Un Plat qui se Mange Froid d'Anne Perry

    Imprimer

    anne perry, terreur, révolution française, mort, histoire de france

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Un Plat qui se Mange Froid ?

       "Curieuse de tout ce qu'écrit Anne Perry, cela fait longtemps que j'attends la réédition de cette nouvelle. Ne la voyant toujours pas arriver, j'ai fini par craquer lorsque j'ai croisé cette version d'occasion."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Août 1792 à Paris, alors que se déroule les pires actes de la Terreur, le bébé de Camille meurt soudainement. Mais son amie Sophie, qui avait la garde de l'enfant, ne lui cache-t-elle pas quelque chose ?"

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "C'est une histoire courte mais qui nous accroche assez facilement et même s'il n'y a pas de véritable enquête, la tension croissante accentuée par les évènements historiques nous entraîne et nous pousse à tourner les pages à toute allure. Je dois dire que j'ai pris plaisir à découvrir une fois encore Anne Perry dans une ville et une époque différentes même si j'aurais aimé qu'elle s'abstienne de mettre sans cesse tous les actes de violence sur le dos des Marseillais."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Comme toutes les nouvelles ou presque, la fin arrive trop vite et j'aurais aimé en savoir un peu plus sur le destin des personnages mais je ne regrette pas du tout ma lecture."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques sur Anne Perry ICI.

    Catégories : Lire et Enquêter 2 commentaires