Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

harper collins

  • Ginny Moon de Benjamin Ludwig

    Imprimer

    ginny moon, enfant adopté, enfant autiste, harper collins, benjamin ludwig

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Ginny Moon ?

       "Le résumé m'a donné envie de découvrir ce livre atypique mais également la recommandation faite par Graeme Simsion, l'auteur du Théorème du Homard, que j'avais adoré !"

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Ginny Moon, jeune autiste de 14 ans, vient enfin d'être adoptée par une famille qui prend soin d'elle. Pourtant, elle va mettre tout en oeuvre pour se faire kidnapper par sa mère biologique et retrouver sa poupée."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Bien que la maison d'édition fasse de gros efforts pour changer son image, avec un livre Harper Collins (Harlequin), on a toujours tendance à s'attendre à quelque chose de très léger. Ici, on aurait complètement tort ! Il s'agit en fait de propos très graves et très touchants mais racontés avec légèreté à travers les yeux de Ginny. Au début, c'est amusant, cette jeune adolescente obsédée par sa poupée, c'est même un peu redondant au bout d'un moment, jusqu'à ce que l'on comprenne qu'il se cache quelque chose de beaucoup plus important derrière tout ça. C'est comme un déclic dans la lecture et après ça, impossible de lâcher le livre avant la dernière page. On veut absolument savoir ce qu'il va se passer !"

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "J'ai beaucoup aimé cette lecture, son héroïne si touchante et si courageuse malgré son handicap, je n'avais d'ailleurs pas très envie de la laisser et sur la fin, je crois quand même qu'il m'a manqué un petit quelque chose."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Catégories : Lire en Légèreté 2 commentaires
  • Pas Celle que tu Crois de Mhairi McFarlane

    Imprimer

    pas celle que tu crois,livre doudou,feelgood book,feel good book,mohair mcfarland,harper collins,harlequin

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Pas Celle que tu Crois ?

       "Je trouve la couverture très jolie et attractive (oui mes critères sont toujours aussi futiles) mais j'avais peur de tomber sur un roman un peu trop cucul la praline et j'ai commencé par être raisonnable. Jusqu'à ce que les premières bonnes critiques tombent."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Edie se rend au mariage de Jack, un collègue, à contrecoeur. En effet, elle doit bien se l'avouer, elle espérait qu'il n'épouserait pas sa fiancée. Alors qu'elle essaie de faire le point sur ses sentiments, Jack la rejoint dans la soirée et l'embrasse subitement. Edie en serait encore à se demander ce qu'elle en pense si la jeune mariée ne les avait pas découverts à ce moment précis..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "L'histoire commence sur les chapeaux de roues et nous entraîne au coeur de la tourmente que vit Edie. Impossible de ne pas se prendre tout de suite d'affection pour cette fille un peu perdue, à qui tout le monde va tourner le dos. J'ai eu du mal à lâcher le roman, c'est léger mais bien écrit, pas prise de tête mais prenant. Certes, on se doute un peu de la façon dont cela va finir mais le voyage qui y mène est tout aussi intéressant. L'auteur ne se contente pas de l'histoire d'amour, il y a aussi des histoires d'amitié, de travail, de famille, une vraie remise en question de la part de l'héroïne principale et c'est ce qui fait sa qualité. On est dans un vrai feelgood book, de ceux à lire sous un plaid bien chaud avec un thé fumant et qui vous font rêver. Et si je ne placerais pas encore Mhairi McFarlane au niveau de Kristan Higgins par exemple, je la lirai de nouveau avec grand plaisir."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "J'ai vraiment apprécié que l'auteur ne nous abandonne pas à peine le premier baiser échangé même si, finalement, elle s'arrête toujours trop tôt à notre goût..."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Catégories : Lire en Légèreté 0 commentaire