Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

millenium

  • Millenium 4 - Ce qui ne me Tue pas de David Lagercrantz

    Imprimer

    millenium, ce qui ne me tue pas, millenium 4, david lagercrantz, lisbeth salander, mikael blomkvist

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Ce qui ne me Tue pas ?

       "J'avais dit que je ne le lirais pas. Je ne vais pas en remettre une couche sur la polémique entre les héritiers de Stieg Larsson mais je la trouve assez dégueulasse. Mais voilà, je suis faible, très faible. J'ai adoré la trilogie Millenium et je n'ai pas pu résister à l'appel du livre dédicacé aux Quais du Polar de Lyon (et ça ne risque pourtant pas d'être le sourire de l'auteur qui m'aura corrompu...)."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Il se murmure que Mikael Blomkvist est fini, d'ailleurs, même lui commence à le penser. Millenium est dans une mauvaise passe et il se demande s'il n'est pas temps de passer à autre chose. Mais lorsqu'il retrouve le corps d'un chercheur suédois spécialiste de l'intelligence artificielle alors même que celui-ci voulait lui confier des informations capitales, il comprend qu'il n'est pas encore de jeter l'éponge..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Alors je vous le dis tout de suite, je ne vais pas faire une étude comparative entre les deux auteurs, ma lecture de la trilogie étant bien trop lointaine pour que ce soit objectif. J'ai eu grand plaisir à retrouver les personnages, j'ai trouvé le sujet intéressant et extrêmement fouillé ici aussi et j'ai eu du mal à décoller de ma lecture. Je suis tout de suite rentrée dans l'histoire et j'avais sans cesse envie de retourner à mon livre dès que je devais le poser. Que du positif donc même si ce ne fut pas un aussi gros coup de coeur que pour les précédents - mais ça aurait sûrement également été le cas avec Stieg Larsson. Ce que j'ai un peu moins aimé en revanche, ce sont les longs discours sur divers sujets, politiques par exemple, surtout vers la fin, lorsque l'action s'accélère et que l'on n'a pas envie d'avoir l'impression de lire un cours magistral. J'ai également trouvé quelques sujets et/ou personnages un peu bateau, surtout autour de l'autisme je dois dire même si évidement August est l'un des protagonistes qui nous touche particulièrement, ce qui prouve que malgré le procédé éculé, cela marche encore. Enfin, tout au long du livre Mikael et Lisbeth évoluent en parallèle sans jamais se croiser et c'est quand même extrêmement frustrant."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Avant de lire le livre, je me demandais : est-ce que la commande de ce roman a été motivée par une véritable envie d'offrir aux lecteurs la fin qu'ils n'ont pas eu ou est-ce encore une fois le moyen de faire plus de fric sur le dos d'un pauvre type mort ? La fin du roman ne résout pas tout et indique clairement la suite à venir, j'ai donc ma réponse... Pourtant, de la première à la dernière ligne, je dois le confesser, je n'ai pas regretté une seconde mon achat et je crois que je me laisserai encore une fois tenter par le prochain tome. Oui, je suis faible."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Catégories : Lire et Enquêter 2 commentaires