Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

roman policier

  • Code 93 d'Olivier Norek

    Imprimer

    olivier norek, roman policier, flic auteur, code 93, quais du polar

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Code 93 ?

       "Lorsque je suis allée pour la première fois aux Quais du Polar à Lyon, Olivier Norek, flic et auteur, était présent et avec lui déjà, son lot de lecteurs enthousiastes. L'année d'après, le phénomène s'est amplifié et je me suis dit qu'il fallait vraiment que je le lise. Cette année, il sera de nouveau présent alors cette fois-ci, j'ai pris les devants et j'ai acheté son premier opus."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Victor Coste, capitaine de police en Seine-Saint-Denis, se retrouve avec des morts plus étranges les unes que les autres sur les bras. Et que dire des lettres anonymes qu'il reçoit et qui le poussent à regarder de plus près certains dossiers de la police ? Comme il le dit lui-même, c'est sans aucun doute l'enquête d'une carrière !"

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Les points forts de l'auteur sont sans aucun doute le réalisme et sa connaissance approfondie du sujet qui font passer certains romans et séries policiers pour des farces. Les personnages, l'écriture, le cadre, tout passe bien. Le point un peu en-dessous pour moi, c'est l'enquête. Elle est intéressante et plutôt originale mais elle manque clairement de suspense. On devine assez facilement les tenants et les aboutissants et les suspects ne sont pas bien nombreux. Après, ce n'est pas forcément un point essentiel dans un roman policier, certains vous révèlent même le nom du meurtrier dès les premières pages, mais j'avoue que personnellement j'aime bien les retournements de situation de dernière minute et les révélations surprenantes."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Une fin logique et un peu attendue mais bien amenée et qui ne manque pas d'éveiller divers sentiments chez le lecteur qui a presque plus d'empathie pour le tueur que pour ses victimes... Et alors que je me demande si je vais ou non poursuivre ma découverte de cet auteur, le premier chapitre de l'opus suivant, habilement offert à la fin de celui-ci, m'accroche en quelques lignes et je sais déjà que les Quais du Polar seront l'occasion parfaite pour me procurer Territoires. Et dédicacé si possible.

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain... 

    Catégories : Lire et Enquêter 2 commentaires
  • Nymphéas Noirs de Michel Bussi

    Imprimer

    nymphéas noirs,michel bussi,roman policier,givrent,peintres impressionnistes,monet

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Nymphéas Noirs ?

       "Michel Bussi m'a été recommandé à plusieurs reprises et j'avais depuis longtemps envie de le découvrir. Suivant en ce moment des cours d'Histoire de l'Art et aimant particulièrement les impressionnistes, une amie a fini de me convaincre qu'il était temps de me lancer dans celui-ci en particulier."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Un corps vient d'être retrouvé dans la rivière de Giverny et il ne fait aucun doute qu'il ne s'agit pas d'un accident. La vieille habitante du moulin, du haut de sa tour, voit tout sans être vue et va nous raconter les différents drames qui vont se dérouler dans le célèbre village de Monet."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Je crois qu'il s'agit de l'exemple typique du livre dont j'attendais trop et qui fut finalement une grande déception. Pour commencer, non seulement je n'ai accroché avec quasiment aucun des personnages mais il y en a même certains qui m'ont fortement agacés dès les premières pages. Difficile donc de s'intéresser à leur destin et les longueurs que j'ai trouvé au roman en sont certainement la conséquence directe. Malgré tout, le procédé utilisé par l'auteur dès les premières pages nous promet une révélation époustouflante qui nous pousse à tourner les pages jusqu'à la fin. En chemin, j'ai quand même pris plaisir à découvrir Giverny et à parler de Monet et de peinture mais une biographie de l'artiste aurait finalement était plus adaptée."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Cette révélation donc, que l'on nous promet, que l'on nous vante, que l'on attend avec impatience est tombée pour moi complètement à plat et je n'en reviens pas que l'auteur ait osé nous faire ça ! S'il a réussi à nous berner jusqu'à la dernière page, c'est tout simplement qu'il nous a menti dans son récit et je n'apprécie vraiment pas le procédé. Une belle déception donc, même si j'hésite tout de même à retenter l'expérience avec Un Avion sans Elle."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain... 

    Catégories : Lire et Enquêter 6 commentaires