Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

j.k. rowling - Page 2

  • Le Ver à Soie de Robert Galbraith (J.K. Rowling)

    Imprimer

    le ver à soie,robert galbraith,j.k. rowling,l'appel du coucou

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Le Ver à Soie?

       "S'il y a bien une recherche que je fais régulièrement, ce sont les éventuels livres à venir de J.K. Rowling. J'avais donc marqué la sortie de celui-ci sur mon calendrier, comme il se doit."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Un écrivain a disparu et sa femme vient demander de l'aide à Cormoran Strike. Elle sait très bien où il se cache en fait, et charge le détective de le déloger et de le ramener à la maison. Touché par cette petite bonne femme excentrique, le détective décide de l'aider sans savoir que ses ennuis ne font que commencer."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Je dois dire que je ne comprends pas bien le choix des qualificatifs mis en avant sur la couverture: "un polar qui va à toute allure", "roman policier haletant" alors que pour moi c'est tout le contraire et que c'est ce qui fait tout son charme. En effet, Cormoran Strike, que j'ai retrouvé avec grand plaisir, est un homme très méticuleux, qui respecte les règles (en tous cas les siennes) et qui analyse chaque détail minutieusement, un à un. De plus, le meurtre n'est découvert qu'après plus de 150 pages donc je trouve que pour le côté haletant, on repassera. Mais pour une fois, ce n'est pas une critique, d'ailleurs, on ne s'ennuie pas une seconde. Je l'ai déjà dit, pour moi J.K. Rowling excelle dans la description des caractères et l'analyse psychologique, ce qui nous pousse à nous intéresser aux gens et à leurs histoires, comme le détective lui-même finalement et on se coule dans ses pas. Je me suis également délectée de l'ambiance du roman, Londres, ses pubs et son brouillard, ainsi que de cette plongée dans le monde de l'édition. C'est vrai que c'est paradoxal pour un roman policier mais ce n'est pas l'enquête qui me parait le plus important."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Malgré ce que je viens de dire, ne croyez pas que l'investigation est inintéressante. J'ai aimé le dénouement du meurtre et ses explications. Le nom du coupable m'avait traversé l'esprit, ce qui me parait normal pour un huis clos, mais l'auteur m'avait habilement égarée vers d'autres pistes depuis. En refermant ce livre, ma dernière pensée reste quand même pour les personnages et j'ai vraiment hâte de me plonger dans de nouvelles aventures de Cormoran et de son assistante."

     

        Mlle Alice, merci, et à mercredi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques sur J.K. Rowling ICI

    Catégories : Lire et Enquêter 6 commentaires
  • L'Appel du Coucou de Robert Galbraith (J.K. Rowling)

    Imprimer

    l'appel du coucou,robert galbraith,j.k. rowling,une place à prendre,harry potter,policier,cormoran strike

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec L'Appel du Coucou?

       "L'annonce d'un nouveau J.K. Rowling me rend aussi euphorique qu'un matin de Noël et peu importe d'ailleurs l'histoire, le genre ou le nom que l'auteur a choisi de se donner. Mais, adepte de romans policiers, c'est comme si en plus j'avais ouvert les volets pour me rendre compte qu'il avait neigé pendant la nuit!"

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "La jeune et belle Lula, star montante du mannequinat, s'est jetée par la fenêtre de son appartement. La police conclut bien vite au suicide mais trois mois après, son frère ne veut toujours pas y croire et décide d'engager un détective plutôt atypique: Cormoran Strike."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Je comprends pourquoi, dès le départ, certains ont eu du mal à croire que ce livre était le premier de son auteur, même si personnellement je n'aurais jamais démasquée la géniale créatrice de Harry Potter. Ce livre est facile à lire tout en employant un vocabulaire riche et varié. Chaque lieu et chaque personnage nous sont décrits de façon imagée mais en seulement une ou deux phrases. En bref, l'auteur plante le décor mieux que personne, sans pour autant nous noyer sous les descriptions à rallonge. Tous les personnages sont hauts en couleur et intéressants mais tout ça n'est vraiment pas une surprise lorsque l'on connaît un peu le travail de J.K. Rowling, capable d'écrire une biographie entière pour un personnage auquel elle ne consacrera finalement que deux lignes. Une fois encore, c'est donc le réalisme qui ressort de ce livre et cette faculté incroyable à aller au fond des choses sans fioriture inutile. Pour ce qui est de cette histoire en particulier, j'ai trouvé l'enquête très bien ficelée, intéressante et offrant plus d'une énigme à résoudre même si au final, sans avoir deviné la fin, je n'ai pas pour autant été particulièrement surprise."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Pour remettre un peu d'ordre dans mes idées, je dirais que j'ai aimé cette lecture et que j'ai vraiment hâte de retrouver son détective dans de prochaines aventures, mais qu'il manquait tout de même un je ne sais quoi, la petite touche de magie qui m'avait toujours retournée jusque là."

     

        Mlle Alice, merci, et à mercredi prochain...

    Retrouvez toutes les chroniques sur J.K. Rowling ICI

    Catégories : Lire et Enquêter 16 commentaires
  • Une Place à Prendre de J.K. Rowling

    Imprimer

    jk rowling,j.k. rowling,une place à prendre,grasset,harry potter

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Une Place à Prendre?

        "Est-ce bien utile de dire d'où m'est venue l'envie de lire ce livre? J.K. Rowling est pour moi une magicienne qui possède une plume en guise de baguette magique! Elle réécrirait le dictionnaire que je le lirais sûrement; et je remercie donc d'autant plus Grasset pour l'envoi de ce livre."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

        "Barry Fairbrother, conseiller paroissial de la petite ville de Pagford, vient de mourir subitement. Au-delà du choc que cela cause à ses proches, sa mort laisse un siège vacant au conseil et va réveiller tous les plus sombres côté de ses concitoyens désirant l'obtenir."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

        "Ce n'est pas un livre drôle. Je dirais même que c'est un drame. Et ce n'est pas du tout le genre de lecture que j'apprécie habituellement, et pourtant... On apprend à connaître petit à petit les habitants de Pagford, et s'ils se révèlent attachants par certains côtés, ils sont loin d'être parfaits. C'est ça qui surprend, prend aux tripes, dérange peut-être: le réalisme, la façon crue et au combien juste avec laquelle l'auteur décortique l'espèce humaine. L'humour est parfois présent dans les réactions grotesques de certains mais tout est bien trop réaliste pour qu'on ait envie d'en rire. Réalisme, c'est vraiment le mot qui me vient à l'esprit, pas cynisme, juste réalisme. Et quant aux longueurs que certains lui reprochent, je n'en ai pas trouvé une seule, moi qui déteste les livres longs, je n'ai pas sauté une ligne, perdu un mot des chroniques de cette petite ville et de ses habitants.

       Enfin, le sujet qui brûle les lèvres de tout le monde, la comparaison avec Harry Potter... La seule chose que je voudrais dire c'est que penser que c'est le même auteur qui a écrit la plus bellejk rowling,j.k. rowling,une place à prendre,grasset,harry potter saga fantastique de tous les temps qui nous a fait rêver et qui a écrit le livre le plus criant de réalité que j'ai jamais lu, c'est juste époustouflant!

    • Et comment cela s'est-il fini?

        "Ce n'est peut-être pas un livre que l'on a envie de relire, mais un livre qui chamboule, qui nous marque, que l'on n'oubliera pas! Impossible de commencer un autre livre juste après pour moi, c'est dire!! La fin est puissante, à la hauteur du reste du livre, elle ne fournit pas toutes les réponses, tout ne finit pas bien, loin de là!! La vie quoi! Et j'ai versé ma petite larme!"

     

    Cadeau pour ceux qui l'ont lu:

     

     

       Mlle Alice, merci, et à dimanche prochain...