Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

masse critique - Page 3

  • Juste une Mauvaise Action d'Elizabeth George

    Imprimer

    juste une mauvaise action, babelio, masse critique, elizabeth george

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Juste une Mauvaise Action?

       "J'ai lu une bonne partie de cette série quand j'étais ado étant donné que c'est l'un des auteurs favoris de ma mère et qu'avant de pouvoir m'acheter des livres moi-même, je lui piquais les siens. J'avais fini par perdre le fil mais j'en gardais un très bon souvenir et j'ai sauté sur l'occasion lorsque ce livre m'a été proposé par Babelio."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Le sergent Havers n'a pas beaucoup de personnes qui comptent dans sa vie mais elle considère son voisin Azhar et sa fille comme sa famille. Alors quand la compagne de ce dernier s'enfuit avec la petite Hadiyyah, elle est dans tous ses états, et prête à mettre sa carrière en danger pour rendre l'enfant à son père."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "J'ai trouvé ce tome bien différent de ceux dont je me rappelais et ce, pour de nombreuses raisons. Tout d'abord l'action se passe en grande partie sous le soleil de l'Italie alors que je me souvenais surtout de Londres et de ses brumes. Ensuite le personnage principal est ici Barbara Havers et non Lynley et enfin, différents autres personnages qui m'avaient marquée ne sont pas présents. Mais ce n'est que mieux. Même si j'aimais toutes ces choses dans les précédents opus, on finit souvent par tourner en rond dans ce genre de série policière et ici l'auteur nous montre qu'elle est capable de se renouveler complètement. Et ce n'est pas le seul point à m'avoir séduit. Les rebondissements sont nombreux et l'on suit finalement trois enquêtes à la suite l'une de l'autre. Même si les coupables ne sont pas extrêmement difficiles à démasquer, on arrive à se laisser surprendre ou au moins à être satisfait du dénouement. En plus de tout cela, Barbara est un personnage très fort, plein de personnalité et particulièrement attachant dans cette histoire, malgré sa tête de mule, son impulsion qui la pousse à des actions stupides et même son côté pathétique parfois."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "La fin n'est ni trop rose, ni trop noire et la destinée de certains protagonistes nous donne sans conteste envie de nous jeter sur le prochain tome. En bref, c'est pour moi un retour plus que réussi dans l'univers de cette série et je pense même tout relire depuis le début. Je la conseille vivement à tous les amateurs de policiers."

     

        Mlle Alice, merci, et à mercredi prochain...

    Catégories : Lire et Enquêter 6 commentaires
  • Le Mystère Fulcanelli de Henri Loevenbruck

    Imprimer

    henri loevenbruck,le mystère fulcanelli,flammarion,babelio,masse critique,alchimie

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Le Mystère Fulcanelli?

       "Henri Loevenbruck est un auteur que l'on croise souvent, aux titres et couvertures évocateurs et intrigants. J'avais donc depuis longtemps envie de le découvrir lorsque j'ai pu en avoir l'opportunité grâce à la masse critique Babelio."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Ari Mackenzie, ancien flic des renseignements, est embauché par une riche héritière pour prouver que son père a été assassiné et qu'on lui a volé un précieux carnet qui serait de la main même de Fulcanelli. La piste qu'il va suivre lui permettra peut-être de trouver l'identité du célèbre alchimiste restée secrète depuis plus d'un siècle."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Tout d'abord, j'ai adoré l'écriture et certaines répliques de l'auteur, amusantes, percutantes. J'en ai même noté quelques-unes, ce qui m'arrive assez rarement. Puis, les pages se tournant, je n'ai jamais vraiment réussi à accrocher à l'histoire, je dirais plutôt que je me suis accrochée justement! Le sujet de départ manquait peut-être un peu d'intérêt, après tout connaître l'identité de Fulcanelli m'importe peu, mais l'enquête, l'Histoire, les énigmes auraient pu m'emballer mais non. Je me suis d'ailleurs finalement rendue compte que j'avais déjà lu un livre du même auteur qui ne m'avait laissé aucun souvenir, c'était déjà un signe. Sur la fin, je commençais même par être agacée par les personnages caricaturaux et certaines piques de l'auteur qui ressortent par-ci, par-là et parmi lesquelles la plus cliché d'entre toutes: 'le Da Vinci Code c'est de la merde!"

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Le point positif c'est que l'on trouve le juste dosage entre les résolutions d'énigmes et la petite touche de mystère qui plane... Le point négatif, c'est qu'il n'y a vraiment que le flic de l'enquête qui est étonné de l'identité de l'assassin malheureusement."

     

        Mlle Alice, merci, et à mercredi prochain...

    Catégories : Lire et Enquêter 6 commentaires
  • Tout Sauf le Grand Amour de Kristan Higgins

    Imprimer

    tout sauf le grand amour,kristan higgins,babelio,masse critique

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Tout Sauf le Grand Amour?

        "J'avais déjà lu l'Amour et Tout ce qui va Avec de cet auteur et j'avais beaucoup aimé! Du coup, quand j'ai vu celui-ci  et sa jolie couverture dans la dernière Masse Critique Babelio, je n'ai pas hésité à le sélectionner."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

        "Lucy a perdu son mari voilà plus de cinq ans. Elle vient d'une famille où les femmes sont toutes veuves et s'en accommodent. Alors quand elle décide qu'il est temps de refaire sa vie et d'avoir des enfants, ça n'est pas au goût de tout le monde..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

        "J'aime toujours les personnages de Kristan Higgins, ainsi que sa façon d'écrire. On ne s'ennuie pas, on rigole même. En revanche, j'ai moins aimé l'histoire ici. Dès la page 40, on sait avec certitude comment cela va se terminer et le livre ne compte pas moins de 443 pages. Cela fait donc un peu long à attendre l'inévitable, à s'impatienter que l'héroïne ouvre enfin les yeux! On a donc bien envie de la secouer mais comme l'environnement est chaleureux et que l'on aime séjourner dans cette petite ville au bord de l'eau en compagnie des désopilantes veuves noires, on passe malgré tout un agréable moment."

    • Et comment cela s'est-il fini?

        "Une petite déception donc en comparaison du précédent mais une bonne lecture malgré tout! J'ai regretté également que, suivant uniquement l'héroïne, on rate certaines scènes essentielles, comme l'explication entre le héros et ses parents qui m'a manquée."

     

        Mlle Alice, merci, et à mercredi prochain...

    Retrouvez toutes les chroniques des livres de Kristan Higgins ICI

    Catégories : Lire en Légèreté 14 commentaires