Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

développement personnel

  • Le Jour où j'ai Appris à Vivre de Laurent Gounelle

    Imprimer
    • le jour où j'ai appris à vivre,laurent gounelle,développement personnelMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Le Jour où j'ai Appris à Vivre ?

       "Ma première rencontre avec la plume de Laurent Gounelle fut un hasard (mais le hasard existe-t-il vraiment ?), la seconde un choix un peu trop longuement réfléchi et j'avais décidé de ne plus attendre aussi longtemps pour découvrir ses autres romans alors quand j'ai vu celui-ci chez ma soeur, ni une, ni deux, je lui ai piqué !"

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Jonathan vient de se séparer, ce qui impact non seulement sa vie personnelle bien sûr mais également sa vie professionnelle puisque son ex-femme est aussi son associée. Une situation inconfortable dans laquelle il se laisse pourtant vivre mais qui va être secouée lorsqu'une bohémienne va lui prédire qu'il ne lui reste que peu de temps à vivre..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Habituellement, je suis chamboulée par les sujets abordés, les pistes de réflexion qu'apporte l'auteur, les savoirs, les recherches mais en contrepartie, l'histoire me laisse plutôt indifférente. Ici, je l'ai trouvée bien plus accrocheuse que d'habitude, avec des personnages attachants et d'autres qui le sont moins, des chemins qui se croisent, de près ou de loin, et du suspense qui nous pousse à tourner les pages. J'aurais dû en être ravie mais malheureusement, c'est cette fois l'autre partie qui pêche. Je n'ai pas appris grand chose et pourtant le sujet abordé, celui de la connexion de tous les êtres vivants entre eux, celui des champs morphiques, me passionnent littéralement et pour cause, j'en parle depuis toujours sans avoir jamais su que cela avait un nom et que certains l'étudiaient très sérieusement, et la plupart des gens me regardent comme si j'étais folle. J'en attendais donc beaucoup, j'étais prête à absorber tout ce que l'auteur pourrait me proposer sur ce thème mais c'était plié en à peine quelques pages et retour à la petite vie de Jonathan."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Comme je suis un être tout à fait imparfait, j'aurais aimé une meilleure fin pour l'un des personnages et une bien pire pour un autre mais Laurent Gounelle est au-dessus de ça et c'est tant mieux."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de Laurent Gounelle ICI

     

    Alors, vous craquez pour "Le Jour où j'ai Appris à Vivre" ?

    Catégories : Lire en Légèreté 0 commentaire
  • Et tu Trouveras le Trésor qui Dort en Toi de Laurent Gounelle

    Imprimer
    • Laurent Gounelle, chemin de vie, et tu trouveras le trésor qui dort en toi, développement personnel, espoir, religionMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Et tu Trouveras le Trésor qui Dort en Toi ?

       "J'avais lu, il y a longtemps, l'Homme qui Voulait Être Heureux, que j'avais gagné à un concours. J'ai toujours eu envie depuis, de découvrir un autre roman de Laurent Gounelle. Celui-ci m'a littéralement appelé dans la librairie et en plus son héroïne s'appelle Alice alors..."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Alice est conseillère en communication. Sa spécialité : la gestion de crise, alors quand elle va retrouver son ami d'enfance, Jérémie, déprimé par le nombre de fidèles qui se présentent chaque dimanche dans son église, elle va décider de prendre les choses en main. Elle n'a qu'une seule condition, qu'on ne lui parle pas de Dieu, mais pour faire correctement son travail, elle va devoir se plonger dans la Bible et va être la première étonnée de ce qu'elle va y découvrir..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "C'est un tout petit livre que je pensais finir en deux soirées mais il m'a finalement accompagné pendant presque une semaine. Il faut, je crois, prendre le temps d'ingérer et de digérer ce que nous offre l'auteur. Ici, ce n'est pas vraiment l'histoire qui compte mais les questionnements, les cheminements, les expérimentations et finalement, les découvertes du personnage principal. Personnellement, j'ai été beaucoup touchée par certaines d'entre elles, qui se rapprochent de la manière dont j'envisage ma religion, j'ai été surprise aussi par d'autres  qui rejoignent là encore ma philosophie de vie. C'est comme si l'auteur arrivait à mettre des mots sur des choses que nous ressentons déjà profondément sans savoir exactement les expliquer. C'est par ailleurs bien amené, progressivement et sans donner l'impression au lecteur qu'on essaie de lui vendre un mauvais tour de magie. C'est le genre de livre dont on a envie de parler ensuite autour de soi et de partager avec le plus grande nombre. Ce qu'il nous dévoile est à la fois si simple et si essentiel."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Le seul bémol que je peux trouver à ce roman est le traitement bien trop caricatural de la religion catholique et de ses représentants. Attention, j'ai trouvé passionnants les remises en question du dogme et les questionnements sur la Bible présentés par l'auteur, par exemple, mais je ne connais pas un prêtre qui refuserait de baptiser un enfant sous prétexte que son grand frère n'est jamais allé au catéchisme comme l'avaient promis les parents. Je suppose que ça sert l'intrigue mais j'ai trouvé cela un peu facile et je n'ai d'ailleurs pas vraiment aimé la fin du roman non plus mais comme je le disais, l'histoire ici n'est qu'accessoire."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de Laurent Gounelle ICI

     

    Alors, vous craquez pour "Et tu Trouveras le Trésor qui Dort en Toi" ?

    Catégories : Lire des Romans 0 commentaire
  • La Magie du Rangement de Marie Kondo

    Imprimer
    • la magie du rangement,marie kondo,l'étincelle de bonheur,série netflix,développement personnelMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec La Magie du Rangement ?

       "Comme tout le monde, j'en avais beaucoup entendu parler à sa sortie. Comme je suis déjà quelqu'un d'ordonné, j'étais bien sûre intéressée mais je pensais que je ne serais pas une bonne cliente. Jusqu'à ce que je me rende compte que j'aimais un peu trop collectionner et que j'étais sûrement un peu trop attachée aux objets également... Mais c'est en visionnant l'émission de Marie Kondo sur Netflix que j'ai eu le déclic. Après avoir dévoré les épisodes du show, j'ai couru acheter le livre."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Marie Kondo nous réapprend à vivre avec nos objets, à faire le tri entre ce qui nous apporte du bonheur et ce qui nous tire vers le passé, à nous aménager un espace qui nous libère l'esprit plutôt que de l'encombrer. Du moins, c'est comme ça que je vois les choses..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Je crois que si je n'avais pas vu la petite série Netflix, j'aurais sûrement interrompu ma lecture. J'ai trouvé, dans ces premières pages, une Marie Kondo très autoritaire et un peu imbue d'elle-même et heureusement que je l'appréciais déjà, ce qui m'a donné envie de persévérer. Pour ce qui est de la méthode, je ne cache pas que pas mal de choses me laissaient perplexes (comment peut-on jeter ses livres !). J'étais dans l'état d'esprit suivant : "prends ce qui te correspond et laisse le reste". Je l'ai lu en entier donc, noté quelques petites choses et puis je comptais écrire ma chronique. Finalement, je me suis dit que j'allais quand même commencé à expérimenter sa méthode pour pouvoir mieux en parler et trois semaines plus tard, j'en vois quasiment le bout ! Je ne dis pas que j'ai vraiment tout suivi à la lettre, par exemple, je n'ai toujours pas trié mes vêtements, mais je m'y suis vraiment conformée dans l'esprit (si je n'ai pas trié mes vêtements, c'est parce que j'ai pour eux un véritable attachement sentimental, ils entrent donc bien dans la dernière catégorie). Et finalement, plus on avance, plus on se rend compte qu'elle a raison. J'ai vidé ma bibliothèque des dizaines de fois pour finir par donner une dizaine de livres. Cette fois, j'en ai donné plus de 230, sans aucun regret. Il y a peut-être bien un peu de magie derrière tout ça."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Je ne dis pas que je suis maintenant 100% d'accord avec tout ce qu'elle dit (là encore, comment peut-on ranger ses livres dans le placard à chaussures) mais je pense que ce livre présente deux problèmes qui n'ont finalement rien à voir avec la méthode. Le premier, c'est la différence de culture. Je pense qu'elle a une façon de présenter les choses qui ne nous correspond pas vraiment mais en l'appliquant, petit à petit, on comprend ce qu'elle a voulu dire. L'autre problème, ce sont les nombreux raccourcis qui ont été faits. Non, Marie Kondo ne dit pas de jeter tous ses livres, elle dit de garder tout ce qui vous apporte du bonheur, et si c'est le cas de vos livres alors c'est très bien. En tous cas moi, je peux vous dire que moi ça m'a fait un bien fou mais je pense qu'il faut être psychologiquement prêt à se lancer. Tiens, "psychologie", voilà bien l'exemple d'un mot qui n'est pas utilisé une seule fois dans ce livre qui pourtant ne parle que de ça..."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

     

    Alors, vous craquez pour " la Magie du Rangement" ?