Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

eva rice

  • Freddie Friday d'Eva Rice

    Imprimer

    eva rice, londres, années soixante, danse, freddie friday

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Freddie Friday ?

       "Bizarrement, bien que j'ai aimé l'Amour comme par Hasard du même auteur, je n'avais pas fait attention à ses nouvelles parutions. Je remercie donc particulièrement les éditions BakerStreet de m'avoir proposé cette lecture."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Marnie est une élève modèle et un génie des maths même si à la fin des années 60, les hommes qui l'entourent n'en voient pas l'intérêt. Mais le jour où elle obtient 20/20 à son examen, elle décide de se lâcher un peu et de fêter ça avec son amie Rachel sans se douter que les conséquences seront terribles."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Dès les premières lignes, je me suis souvenue de ce qui m'avait déjà plu dans la plume de l'auteur: l'humour, le rythme... Ce texte, c'est comme une musique et ce n'est pas étonnant quand on sait que c'est l'autre passion d'Eva Rice qui baigne dedans depuis sa plus tendre enfance. J'ai tout de suite aimé Marnie et je n'ai plus voulu lâcher le roman avant d'y lire le mot FIN. Tout sonne juste pour moi, la danse, l'adolescence, les peurs et les complexes des gens, tous ces personnages hauts en couleurs, et ces lionnes... Comme Marnie, on se demande à chaque instant ce que pense et cache Freddie Friday et l'on se souvient avec nostalgie de l'incertitude des premiers amours. C'est frais et c'est émouvant à la fois. C'est une partition très réussie il me semble."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "J'ai aimé jusqu'à la dernière ligne de ce roman mais je regrette vraiment que l'épilogue ne parle que de Miss Crewe et ne nous dise rien de ce que deviennent ceux qui nous intéressent le plus, à savoir Marnie et Freddie."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques sur Eva Rice ICI.

    Catégories : Lire en Légèreté 0 commentaire
  • L'Amour Comme Par Hasard d'Eva Rice

    Imprimer

    l'amour comme par hasard,eva rice,books are my wonderland

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec L'Amour Comme Par Hasard?

       "Si je me souviens bien, il s'agit ici encore d'une découverte bloguesque faite sur feu Oh My Books. Une intrigue légère qui se déroule à Londres dans les années 50, il n'en faut pas plus pour me convaincre!"

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Pénélope rencontre un jour, par hasard ou grâce aux forces du destin, la jeune Charlotte qui va bouleverser sa vie. A partir de ce jour-là, elle va prendre le thé chez Tante Clare, cotoyer le cousin Harry, croiser Rocky Dakota, le célèbre producteur et au fil de ces rencontres, tout va changer."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Comme Pénélope, à peine avons-nous rencontré Charlotte que nous ne pouvons plus nous passer d'elle, ni du cousin Harry, ni d'ailleurs d'aucun des protagonistes! Ils sont terriblement attachants et on a rapidement l'impression que se sont nos amis! Même lorsque je reposais le livre, je ne pouvais pas m'empêcher de continuer à penser à eux et à me demander ce qu'il pouvait bien leur arriver! L'écriture aussi est fantastique! Il semble que nous n'ayons jamais le temps de reprendre notre souffle ou de nous ennuyer une seule seconde. "

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Lorsqu'on apprécie autant un roman, l'angoisse monte au fur et à mesure que nous approchons de la fin, tellement la peur d'être déçue est présente! Ici, la façon dont se finit l'histoire est parfaite: certaines choses que l'on attend depuis longtemps arrivent enfin et d'autres plus inattendues se produisent également. En revanche, la façon dont cette fin est présentée m'a parue à peine effleurée, presque bâclée! Il y a même certains personnages dont on ne connaîtra pas vraiment le destin... Quel dommage de passer si près du coup de coeur!"

     

        Mlle Alice, merci, et à dimanche prochain... 

    Catégories : Lire des Romans 8 commentaires