Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

la saga des cazalet

  • À Rude Épreuve - la Saga des Cazalet d'Elizabeth Jane Howard

    Imprimer
    • à rude épreuve, la saga des Cazalet, Elizabeth Jane Howard, la table ronde, mathieu persanMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec À Rude Épreuve ?

       "Après le joli lien qui s'est formé entre la famille Cazalet et moi à la lecture d'Étés Anglais, j'étais impatiente de savoir ce qu'ils allaient devenir en ces temps troublés et je remercie les éditions de la Table Ronde de m'avoir permis de le découvrir en avant première."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Un an après avoir appris avec soulagement que la guerre n'aurait pas lieu, nous retrouvons les Cazalet au moment même où elle devient inévitable. Les premiers temps, à part une nouvelle organisation et l'engagement de certains des hommes, elle ne changera pas grand chose à leur vie, jusqu'à devenir de plus en plus présente, réelle et dévastatrice..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Ce n'est pas le genre de roman, il me semble, que l'on lit d'une traite et pour lequel on a un énorme coup de coeur. Ce serait plutôt une histoire qui se savoure, que l'on prend le temps de découvrir et qui nous offre la possibilité d'accompagner toute une famille sur plusieurs mois. Une famille dont le destin nous tiens un peu plus à coeur à chaque page tournée. Ici la magie opère à nouveau, peut-être même davantage qu'avec le premier tome. Nous suivons essentiellement Clary, Polly et Louise qui ont entre 15 et 19 ans, un âge où beaucoup de choses changent, beaucoup de choses se décident sauf qu'ici, leur avenir est comme mis en suspend par une guerre qui ne fait que commencer et qui, comme nous le savons mais pas elles, durera plusieurs années. C'est également une époque charnière pour les femmes en général et c'est à travers leurs regards essentiellement que nous découvrons tout cela. D'ailleurs, il me semble que l'auteur a bien du mal à dépeindre un homme à la fois viril et sympathique mais ce n'est pas forcément quelque chose qui a gêné ma lecture, plutôt quelque chose que je ne remarque qu'après coup mais qui sera peut-être interessant à creuser dans les prochains tomes."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "J'avais très peur de cette fin parce que, bien sûr, en temps de guerre, il ne faut pas s'attendre qu'à de bonnes nouvelles mais j'ai adoré jusqu'à la dernière page et je suis reconnaissante à l'auteur pour cette jolie lueur d'espoir.

       Enfin, un dernier mot pour saluer le magnifique travail de couverture de Mathieu Persan, qui fait aussi certaines des plus belles couvertures de Gallmeister. Décidément, je suis fan."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques de la saga des Cazalet ICI

     

    Alors, vous craquez pour "À Rude Épreuve" ?

    Catégories : Lire des Romans 0 commentaire
  • Étés Anglais d'Elizabeth Jane Howard

    Imprimer
    • étés anglais, Elizabeth jane howard, la saga des Cazalet, roman anglais, éditions la table rondeMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Étés Anglais ?

       "Si vous me connaissez un peu, vous vous doutez bien qu'entre l'ambiance "campagne anglaise" et cette couverture sublime, je n'aurais jamais pu résister à ce livre. Je salue donc le travail des Éditions de la Table Ronde, qui font partie de ces rares maisons d'éditions à avoir compris l'importance du visuel, et je les remercie également pour cet découverte."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Mr et Mrs Cazalet, alias la Duche et le Brig, ont trois fils et huit petits enfants et chaque été, toute la famille se retrouve à la campagne. Dans ce premier volet de cette saga qui en comptera cinq, nous les suivons ici en 1937, une année encore remplie d'insouciance, puis en 1938 avec la menace de la guerre qui se profile à l'horizon..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Au cours de ses cinq cents et quelques pages, nous apprenons à connaître chaque membre de la famille Cazalet et les caractères se dessinent et se distinguent rapidement les uns des autres. C'est le premier point fort de ce roman, chaque personnage, et bien qu'ils soient nombreux, à sa personnalité propre, parfaitement dépeinte par l'auteur. L'autre attrait principal, il me semble, c'est que sous couvert d'une histoire centrée sur les petits évènements du quotidien, se cache habilement des monstres et des tragédies. Pourtant, tout est traité sur le même ton, avec le même détachement et il est vrai qu'à certains moments je n'aurais pas été contre quelques coups d'éclats mais le résultat est d'une grande délicatesse. Sur la fin, la guerre est de plus en plus présente dans les esprits et j'ai été très touchée par les réactions de chacun, les inquiétudes, les préparations et cette volonté de vouloir protéger ses proches à tout prix, pas si éloignés de ce que nous ressentons tous je crois en ce moment."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Honnêtement, les Cazalet me manquent déjà. J'ai pensé à eux à plusieurs reprises après avoir refermé le livre, comme à des amis avec lesquels on partage de jolis souvenirs et dont on aimerait bien avoir quelques nouvelles. Vivement le prochain volet, prévu pour octobre."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

     

    Alors, vous craquez pour "Étés Anglais" ?

    Catégories : Lire des Romans 4 commentaires