Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

librairie

  • J'aime Tout ce qui me Rappelle que je ne Suis pas Seule à Souffrir sur cette Terre de Stephanie Butland

    Imprimer

    j'aime tout ce qui me rappelle que ne suis pas seule à souffrir ,stephanie butland,librairie,milady,lecture légère

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec J'aime Tout ce qui me Rappelle que je ne Suis pas Seule à Souffrir sur cette Terre ?

       "Vous en connaissez beaucoup des livres avec un titre pareil ? Honnêtement, c'est déjà largement suffisant pour que je craque entre sa longueur, son thème et son humour. Mais quand on voit cette couverture pleine de livres et qu'on sait que l'héroïne travaille dans une librairie, il a carrément était écrit pour moi, non ?"

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Loveday vit très bien entourée des livres et en limitant autant que possible ses interactions avec le reste de l'humanité, merci bien. Mais des cartons de livres d'occasion déposés à la librairie où elle travaille vont l'obliger à affronter les fantômes de son passé..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Je pourrais facilement résumer mon avis en une seule phrase. Je ne devrais pas le faire, parce que c'est très réducteur, mais je pourrais. Bon, ok, d'accord, je me lance. Ce livre c'est La petite librairie des coeurs brisés, en moins bien mais avec un titre plus cool. Je vous avais dit que ça ne serait pas très sympa de faire ça mais malheureusement, c'est ce que je pense. Dans les premières pages, j'avais envie de noter au moins une citation par page. Loveday, c'est moi et je la comprends tellement ! Mais ensuite, il y a quelque chose qui ne fonctionne pas du tout et qui brise l'alchimie. Normalement, l'héroïne devrait passer le deux tiers du roman à régler ses problèmes avec le passé. Ici, on découvre ses secrets pendant quasiment la totalité du livre, ce qui créé une grande distance entre Loveday et nous, et elle finit par tout régler dans les dernières pages. C'est terriblement frustrant, trop long d'un côté, trop rapide de l'autre. Faire durer un peu le suspense c'est bien mais trop longtemps, alors qu'il n'est pas vraiment difficile de deviner, ça fait retomber l'intrigue."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Honnêtement, je ne vais pas vous dire que je n'ai pas passé un bon moment, que ce livre n'est pas agréable à lire avec ces dizaines de références littéraires et ses personnages attachants mais il lui manque quand même quelque chose et, comme je le disais, je me suis indéniablement plus régalée avec la série d'Annie Darling."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez mes chroniques de la Librairie des Cœurs Brisés ICI

    Catégories : Lire en Légèreté 2 commentaires