Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

nil éditions

  • Bienvenue à Korototoka d'Anne Østby

    Imprimer
    • anne ostby,bienvenue à korototoka,les îles fidji,plantation de cacao,nil éditions,manon bucciarelliMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Bienvenue à Korototoka ?

       "Il me faut saluer ici le travail de l'éditeur qui est entièrement responsable de mon envie de lire ce livre. Cette couverture de Marion Bucciarelli est sublime, pleine de soleil, et nous donne envie de plonger dans ce roman sans attendre. La tablette de chocolat que j'ai reçu avec n'y était certainement pas pour rien non plus."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Kat vit à l'autre bout du monde, dans les Îles Fidji. À la mort de son mari, elle propose à ses plus vieilles amies de venir l'y rejoindre pour finir leurs jours ensemble et tenter de renouer l'amitié qu'elles partageaient cinquante ans plus tôt..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "J'avoue bien volontiers que je m'attendais à quelque chose de beaucoup plus joyeux, de plus lumineux, en harmonie avec la couverture sûrement. Je m'attendais au récit de ce changement de vie radical, de cette installation folle, de cette amitié inébranlable. Je m'attendais à des rires, du baume au coeur et beaucoup, beaucoup de chocolat. En fait, tout ça est présent mais à toute petite dose. Il y a plus de réflexion que d'action, on ne sait quasiment rien de la façon dont tout se déroule, on saute de semaines en semaines, de mois en mois. On fait le bilan de leur vie avec ces femmes, bien sûr, mais on trouve tellement de déceptions, d'aigreurs et de désillusions... Il y a trop de retenue, trop de non-dits, trop d'introspection à mon goût. Chaque personnage est tourné vers lui-même et finalement le roman n'est pas assez ouvert vers le lecteur. Je ne sais pas si ce que je dis fait sens mais on ne partage pas grand chose avec ces femmes finalement, on reste sur le pas de la porte, comme leur contremaître, et on les observe de loin."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Les révélations n'en sont pas vraiment et pour le reste il n'y a pas non plus de grandes surprises. C'est une jolie histoire, un joli roman mais qui m'a tenu à distance, en surface, de la première à la dernière page."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

     

    Alors, vous craquez pour "Bienvenue à Korototoka" ?

    Catégories : Lire des Romans 0 commentaire
  • Le Best of d'Adam Sharp de Graeme Simsion

    Imprimer

    le best of d'adam sharp, Graeme simsion, nil éditions

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Le Best of d'Adam Sharp ?

       "Le théorème du Homard reste sans conteste l'un des cinq livres que j'ai le plus aimé depuis que j'ai ouvert ce blog, il y a plus de huit ans. Autant vous dire que même sans cette sublime couverture, je n'aurais pas résisté à l'appel d'un nouveau Graeme Simsion."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Alors qu'Adam Sharp, qui approche de la cinquantaine, se pose déjà pas mal de questions sur l'état de sa vie, son amour de jeunesse, qu'il n'a jamais vraiment oublié, reprend contact avec lui..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "J'ai bien aimé Adam mais je n'ai jamais réussi à apprécier Angelina. Elle est arrogante et égoïste, elle ne sait pas ce qu'elle veut, elle manipule les autres... Pas une seconde elle ne m'a touchée. Graeme Simsion a décidément un gros problème avec les personnages féminins puisque c'était également le point négatif que j'avais relevé dans sa précédente série. Ici, comme tout tourne autour de cette femme, l'impact sur mon ressenti est non négligeable. Bien sûr, c'est bien écrit, bien sûr, il y a des réflexions interessantes sur la vie et les choix que l'on fait, et bien sûr, j'ai été séduite par tout le côté musical mais malheureusement, ça s'arrête là. Plus le livre avance, plus la situation devient malsaine et Adam pathétique. À la fin, il ne reste plus rien à sauver."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "J'ai été soulagé que certains écueils nous soient épargnés mais cette fin rocambolesque et capillo-tractée, pleine de bons sentiments et de gens extra-ordinaires qui sont prêts à s'entre-aider malgré l'énorme passif, était-ce vraiment mieux ? Je ne crois pas."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de Graeme Simsion ICI

     

    Alors, vous craquez pour "le Best Of d'Adam Sharp" ?

    Catégories : Lire des Romans 0 commentaire
  • L'Irrésistible Histoire du Café Myrtille de Mary Simses

    Imprimer

    l'irrésistible histoire du café myrtille, Mary simses, Nil, Nil éditions, feelgood book

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec L'Irrésistible Histoire du Café Myrtille ?

       "Nous mais vous avez vu cette couv ? Et si ça ne vous suffit pas, jetez donc un coup d'oeil à l'histoire, elle n'est pas mal non plus !"

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Ellen, brillante avocate à New-York, se rend dans une petite ville du Maine pour tenir la promesse faite à sa grand-mère avant qu'elle ne meure : remettre une lettre à son amour de jeunesse. Mais en partant sur les traces du passé, à la rencontre de la jeune fille qu'était sa grand-mère, c'est sur elle-même qu'elle en apprendra le plus... "

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Dès la première page, on plonge dans le vif du sujet, et c'est le cas de le dire, puisqu'Ellen tombe dans la mer et est sauvée par un magnifique autochtone. Et bien sûr, elle est fiancée. Je ne veux pas vous en dire trop mais dans ce genre de livre, je ne crois pas extrapolée outre mesure en disant que l'on s'attend à ce que l'héroïne découvre un énorme défaut/secret chez son fiancé et finisse par se rendre compte que finalement elle est amoureuse de ce nouveau garçon sexy qu'elle a rencontré. Et figurez-vous qu'ici, ce n'est pas ce qu'il se passe. Ça m'a d'abord un peu déroutée je dois dire, puisque j'ai longtemps attendu quelque chose qui n'arrivait pas, mais finalement, l'auteur n'a pas choisi la facilité et nous offre une histoire plus proche de la réalité et des aléas de la vie et je lui tire mon chapeau pour ça. J'ai également aimé l'humour de l'auteur, le questionnement sur la vie en fil rouge de l'histoire, l'ambiance de cette petite ville, qui nous donne l'impression de prendre quelques jours de vacances au bord de la mer avec l'héroïne, ainsi que les passages sur la peinture et sur la photographie même si j'aurais aimé que ces deux sujets et leur impact sur les personnages soient plus approfondis."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "La fin n'apporte pas de grandes surprises et j'aurais aimé une conclusion légèrement différente mais tout est bien qui finit bien et c'est l'essentiel. C'est une lecture que je vous conseille volontiers, parfaite pour les longues heures d'été à paresser sur la plage ou à l'ombre d'un arbre centenaire..."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Catégories : Lire en Légèreté 4 commentaires