Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

thriller

  • Ragdoll de Daniel Cole

    Imprimer

    ragdoll,thriller,tueur en série,daniel cole,robert laffont,la bête noire

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Ragdoll ?

       "Je continue à guetter chaque sortie de la Bête Noire et celui-ci paraissait au-dessus du lot. D'ailleurs, il me semble n'avoir vu que des chroniques positives à son sujet."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "L'inspecteur Wolf, récemment réintégré dans la police, est appelé sur une scène de crime où l'on vient de découvrir un corps composé de six victimes différentes. Une enquête déjà éprouvante pour un flic à la dérive... Ajoutez à ça que le corps se trouve dans l'immeuble en face du sien et pointe sa fenêtre du doigt et vous obtiendrez une situation explosive..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "J'ai adoré l'entrée en matière qui nous plonge directement dans les remous de l'histoire et nous dépeint Wolf sous un jour peu flatteur mais qui nous touche directement au coeur malgré tout. J'ai lu le reste du livre presque d'une traite, ce qui est un bon indicateur à la fois de la qualité de son écriture et de son intrigue. L'épaisseur des personnages est particulièrement intéressante, il y a ceux que l'on aime, ceux que l'on déteste mais il y aussi toutes les nuances qui motivent le comportement humain. En bref, on se dirigeait aisément vers un coup de coeur si seulement... Je lis beaucoup de thrillers et il y a donc de nombreuses ficelles que je commence à connaître. Ce que j'aime par-dessus tout, c'est que l'auteur arrive à me balader et à m'étonner et la seule chose que je déteste, c'est l'emploi d'un procédé que je trouve malheureusement de plus en plus répandu : mentir au lecteur. Je ne peux pas en dire beaucoup plus sans vous spoiler mais ce fut pour moi la douche froide en approchant de la fin de constater que l'auteur avait choisi cet angle d'attaque. Je me suis sentie flouée."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Même si je suis déçue du dénouement, je ne suis pas sûre de résister à une suite, ne serait-ce que pour savoir comment l'auteur s'en sort avec les éléments qu'il a déjà posé. Et pour retrouver le héros aussi bien sûr..."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques de la Bête Noire ICI 

    Catégories : Lire et Enquêter 1 commentaire
  • Le Cri de Nicolas Beuglet

    Imprimer

    le cri,nicolas beuglet,babelio,masse critique,hôpital psychiatrique,thriller

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Le Cri ?

       "J'ai d'abord repéré ce livre en librairie. Tout chez lui m'appelait en cette période d'Halloween, sa couverture angoissante, son titre et son résumé qui promettaient également des frissons. J'ai résisté vaillamment dans un premier temps, puis j'ai eu la chance de le recevoir à l'occasion de la dernière masse critique Babelio."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Sarah Geringën est appelée en pleine nuit à l'hôpital psychiatrique de Gaustad pour enquêter sur la mort suspecte d'un patient. Mais son investigation n'aura pas le temps d'aller bien loin avant que tout le bâtiment ne parte en fumée..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Ce n'est pas que ce livre soit mauvais mais pour moi, il ne tient pas ses promesses. Pas d'enquête terrifiante ou de révélation fracassante, rien qui nous pousse à tourner les pages plus vite, tout au moins dans la première partie. La suite est un peu meilleure grâce à l'ultimatum qui accélère le rythme mais là encore, les découvertes sont finalement assez décevantes et j'attends toujours de frissonner. Peut-être qu'on en sait pas assez, que certains éléments ne sont pas assez détaillés, je ne sais pas... Les personnages, quant à eux, sont attachants mais leur relation manque cruellement de subtilité au point que j'ai parfois eu envie d'en rire, ce qui à mon avis, n'était pas l'effet souhaité."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Il m'aura manqué l'ingrédient secret qui lie le tout et transforme une recette banale en quelque chose de magique, si je peux me permettre cette métaphore culinaire."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire
  • Baad de Cédric Bannel

    Imprimer

    baad,cédric bannel,la bête noire,robert laffont,afghanistan,thriller,qomaandaan kandar

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Baad ?

       "J'apprécie beaucoup la plupart des publications de la Bête Noire depuis sa création et je me penche donc systématiquement sur les nouveautés. Pour celui-ci j'avoue que j'étais un peu moins tentée et que je ne me suis pas lancée immédiatement dans ma lecture."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Dans un pays ravagé par les guerres successives et qui cherche encore son équilibre entre les différents clans et les différents courants de l'Islam, un flic honnête et droit tente d'enquêter sur la mort de plusieurs petites filles..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Avec ce livre, j'ai découvert un monde nouveau, que je ne connaissais pas et la nouveauté dans un roman est assez rare, je crois, aujourd'hui, pour être soulignée. Le cadre choisi par l'auteur pour son enquête policière ainsi que sa connaissance et son amour de l'Afghanistan font l'originalité de ce livre. Parfois c'est affligeant, lorsque l'on plonge dans les méandres de la corruption, terrifiant quand on aborde les questions d'extrémisme ou tout simplement des droits de la Femme mais parfois aussi c'est sublime dans les confins de ce pays sauvage, dans ses paysages à couper le souffle où nous transporte sans difficulté Cédric Bannel. Et je ne vous ai même pas encore parlé de l'enquête, ni des personnages qui sont tout autant à la hauteur. Comment ne pas s'intéresser au destin du magnétique et unique en son genre qomaandaan Kandar ? Il ne s'agit d'ailleurs pas, apparemment, de sa première apparition sous la plume de l'auteur mais cela n'a m'a aucunement gêné et si je regrette de ne pas avoir eu connaissance avant des romans précédents, c'est uniquement parce que j'ai tout aimé de ma lecture. Une erreur à rattraper donc."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Comme le reste, la fin est efficace, tranchante et sans compromis. Et ce ne seront certainement pas les dernières pages de Cédric Bannel que je lirai. Et vous, tentés ?"

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques sur la collection de la Bête Noire

    Catégories : Lire et Enquêter 2 commentaires