Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Le Best of d'Adam Sharp de Graeme Simsion

    Imprimer

    le best of d'adam sharp, Graeme simsion, nil éditions

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Le Best of d'Adam Sharp ?

       "Le théorème du Homard reste sans conteste l'un des cinq livres que j'ai le plus aimé depuis que j'ai ouvert ce blog, il y a plus de huit ans. Autant vous dire que même sans cette sublime couverture, je n'aurais pas résisté à l'appel d'un nouveau Graeme Simsion."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Alors qu'Adam Sharp, qui approche de la cinquantaine, se pose déjà pas mal de questions sur l'état de sa vie, son amour de jeunesse, qu'il n'a jamais vraiment oublié, reprend contact avec lui..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "J'ai bien aimé Adam mais je n'ai jamais réussi à apprécier Angelina. Elle est arrogante et égoïste, elle ne sait pas ce qu'elle veut, elle manipule les autres... Pas une seconde elle ne m'a touchée. Graeme Simsion a décidément un gros problème avec les personnages féminins puisque c'était également le point négatif que j'avais relevé dans sa précédente série. Ici, comme tout tourne autour de cette femme, l'impact sur mon ressenti est non négligeable. Bien sûr, c'est bien écrit, bien sûr, il y a des réflexions interessantes sur la vie et les choix que l'on fait, et bien sûr, j'ai été séduite par tout le côté musical mais malheureusement, ça s'arrête là. Plus le livre avance, plus la situation devient malsaine et Adam pathétique. À la fin, il ne reste plus rien à sauver."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "J'ai été soulagé que certains écueils nous soient épargnés mais cette fin rocambolesque et capillo-tractée, pleine de bons sentiments et de gens extra-ordinaires qui sont prêts à s'entre-aider malgré l'énorme passif, était-ce vraiment mieux ? Je ne crois pas."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de Graeme Simsion ICI

     

    Alors, vous craquez pour "le Best Of d'Adam Sharp" ?

    Catégories : Lire des Romans 0 commentaire
  • L'île au Ciel Noir de Lara Dearman

    Imprimer

    lara dearman, la bête noire, policier, thriller, Guernesey, Jennifer dorey

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec L'Île au Ciel Noir ?

       "J'avais beaucoup aimé le cadre et l'ambiance du premier tome, sur l'île de Guernesey. J'avais moins accroché aux personnages mais je voulais persévérer malgré tout dans cette série qui a indéniablement des atouts."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Des ossements humains viennent d'être retrouvés sur la plage de Sercq et toute l'île ne parle plus que de ça. Mais alors que tous se pressent pour voir ça de plus près, un vieil homme est assassiné..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Comme la première fois, je suis séduite par le cadre. L'isolement de ces îles et le comportement des habitants nous plongent directement dans le bon état d'esprit pour avoir envie de déterrer quelques secrets. J'ai commencé à m'attacher aux personnages et à plus les apprécier même si leur vie personnelle reste un peu sous-exploité il me semble. L'enquête, quant à elle, même si elle est interessante, m'a parue assez similaire à la précédente et si je commence déjà à me lasser du procédé dès le deuxième tome, j'espère vraiment que l'auteur saura trouver un nouvel angle et quelques ficelles plus originales pour la suite. En revanche, je lui suis extrêmement reconnaissante de nous avoir donné les réponses que nous attendions sur la mort du père de l'héroïne sans avoir fait traîner cela sur une dizaine de tomes comme un bien trop grand nombre d'auteurs auraient fait."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Ce n'est pas parfait mais on a malgré tout bien du mal à quitter ces îles envoûtantes, il y a donc fort à parier que je continuerai la lecture de cette série."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de la Bête Noire ICI

    et ceux de Lara Dearman LÀ

     

    Alors, vous craquez pour "L'île au Ciel Noir" ?

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire
  • J'aime Tout ce qui me Rappelle que je ne Suis pas Seule à Souffrir sur cette Terre de Stephanie Butland

    Imprimer

    j'aime tout ce qui me rappelle que ne suis pas seule à souffrir ,stephanie butland,librairie,milady,lecture légère

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec J'aime Tout ce qui me Rappelle que je ne Suis pas Seule à Souffrir sur cette Terre ?

       "Vous en connaissez beaucoup des livres avec un titre pareil ? Honnêtement, c'est déjà largement suffisant pour que je craque entre sa longueur, son thème et son humour. Mais quand on voit cette couverture pleine de livres et qu'on sait que l'héroïne travaille dans une librairie, il a carrément était écrit pour moi, non ?"

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Loveday vit très bien entourée des livres et en limitant autant que possible ses interactions avec le reste de l'humanité, merci bien. Mais des cartons de livres d'occasion déposés à la librairie où elle travaille vont l'obliger à affronter les fantômes de son passé..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Je pourrais facilement résumer mon avis en une seule phrase. Je ne devrais pas le faire, parce que c'est très réducteur, mais je pourrais. Bon, ok, d'accord, je me lance. Ce livre c'est La petite librairie des coeurs brisés, en moins bien mais avec un titre plus cool. Je vous avais dit que ça ne serait pas très sympa de faire ça mais malheureusement, c'est ce que je pense. Dans les premières pages, j'avais envie de noter au moins une citation par page. Loveday, c'est moi et je la comprends tellement ! Mais ensuite, il y a quelque chose qui ne fonctionne pas du tout et qui brise l'alchimie. Normalement, l'héroïne devrait passer le deux tiers du roman à régler ses problèmes avec le passé. Ici, on découvre ses secrets pendant quasiment la totalité du livre, ce qui créé une grande distance entre Loveday et nous, et elle finit par tout régler dans les dernières pages. C'est terriblement frustrant, trop long d'un côté, trop rapide de l'autre. Faire durer un peu le suspense c'est bien mais trop longtemps, alors qu'il n'est pas vraiment difficile de deviner, ça fait retomber l'intrigue."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Honnêtement, je ne vais pas vous dire que je n'ai pas passé un bon moment, que ce livre n'est pas agréable à lire avec ces dizaines de références littéraires et ses personnages attachants mais il lui manque quand même quelque chose et, comme je le disais, je me suis indéniablement plus régalée avec la série d'Annie Darling."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez mes chroniques de la Librairie des Cœurs Brisés ICI

     

    Alors, vous craquez pour "J'aime tout ce qui me rappelle que je ne suis pas seule à souffrir sur cette Terre" ?

    Catégories : Lire en Légèreté 2 commentaires