Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lire en Images - Page 10

  • True Beauty, Volume 1 et 2 de Yaongyi

    Imprimer
    • true beauty, yaongyi, Lim ju-kyeong, manga coréen, manhwa, Lee su-hoMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec True Beauty ?

       "J'explore les différentes facettes de la culture coréenne et il fallait donc bien que je tente l'expérience du manhwa, le manga coréen, qui prend de plus en plus d'ampleur ces dernières années. Après avoir fait le tour de ce que nous proposent les éditeurs français, j'ai choisi True Beauty."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Dans les lycées coréens, si tu n'es pas jolie, tout le monde t'ignore. Et encore, ça c'est si tu as de la chance. Alors un jour, Ju-Kyeong décide d'apprendre à se maquiller et ça va changer sa vie..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "J'ai toujours bien aimé les mangas mais au regard du prix de chaque opus, du peu de temps qu'il faut pour les lire et du nombre de tomes par série, je n'ai jamais poussé l'expérience très loin. Le manhwa présente les mêmes désavantages, il est même encore plus cher, et il est souvent adapté d'un webtoon disponible sur internet gratuitement. Il fallait donc que je trouve une histoire assez prenante pour avoir envie de continuer au fil des mois, et un objet livre assez beau pour vouloir le posséder et non me contenter de lire en ligne. J'ai l'impression que c'est chose faite avec True Beauty. Dès le premier, j'étais accrochée et je voulais savoir la suite. L'histoire me plaît. Elle est chou et bien sûr, un brin prévisible mais commetrue beauty, yaongyi, Lim ju-kyeong, manga coréen, manhwa, Lee su-ho souvent avec la littérature coréenne, c'est plus profond que ce que l'on pourrait penser. J'ai aussi aimé les personnages et la culture du pays est bien présente, ce qui est important pour moi. Quant au livre en lui-même, il est juste canon. Le gros point fort par rapport à un manga japonais, c'est que le manhwa, lui, est en couleur et ça, croyez-moi, ça fait toute la différence ! Vous avez même droit à un joli marque-page en bonus. Pour le moment, je suis donc plus que ravie de ma découverte."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Les questions qui se posent maintenant : est-ce que mon intérêt va se maintenir sur une vingtaine de tomes ? Je l'espère. Est-ce que je vais résister à lire la suite en ligne et à regarder l'adaptation ? C'est beaucoup moins sûr !"

     

        Mlle Alice, merci, et à samedi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques de manhwas coréens ICI

    et toutes celles des livres autour de la Corée, par LÀ

     

    Alors, vous craquez pour "True Beauty" ?

    Catégories : Lire en Images 0 commentaire
  • Miss Charity - 2. Le Petit Théâtre de la Vie de Loïc Clément et Anne Montel

    Imprimer
    • Miss Charity, le petit théâtre de la vie, album jeunesse, Loïc clément, anne montel, marie-aude murailMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Le Petit Théâtre de la Vie ?

       "Dire que j'ai attendu la sortie de ce deuxième volet avec grande impatience serait bien en-deça de la vérité. Le premier fut un coup de coeur, plus encore que le roman, et je me suis donc jetée sur celui-ci dès le jour de sa sortie."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Nous retrouvons Charity adolescente, toujours entourée de ses animaux, apprenant à connaître ses cousins, cousines et se mêlant des histoires de coeur de sa préceptrice..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "J'ai commencé par replonger avec délice dans le premier tome avant d'enchaîner avec celui-ci et tout est aussi merveilleux que dans mon souvenir. Je ne me rappelais pas forcément en revanche du niveau quelque peu soutenu du langage ou du côté tragique de l'histoire. Je ne sais pas si je conseillerais ce livre aux plus jeunes mais à tous les autres, sans hésitation. Les dessins s'harmonisent parfaitement au récit et le choix de l'illustratrice est pour moi la clé de la réussite de cette adaptation, le secret de cette magie qui opère... Quant à Charity, je l'aime toujours autant, je voudrais la féliciter, l'encourager, la serrer dans mes bras, la réconforter, lui dire à quel point elle est précieuse. Tout ça à la fois."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "J'avoue, je n'avais pas forcément réfléchi au fait qu'un deuxième tome ne suffirait pas à couvrir le reste de l'histoire, et je ne vais pas me plaindre que celle-ci soit fidèlement adaptée bien sûr, mais du coup grosse frustration au moment de tourner la dernière page. Je vais devoir attendre, encore, et j'ai déjà hâte de lire et relire les trois albums à la suite."

     

        Mlle Alice, merci, et à samedi prochain...

    Retrouvez ma chronique du tome 1 de Miss Charity ICI

    et celle du roman de Marie-Aude Murail par LÀ

     

    Alors, vous craquez pour "Le Petit Théâtre de la Vie" ?

  • Love is... Vol. 1 et 2 de Puuung

    Imprimer
    • love is... , puuung, w two worlds apart, drama, kdrama, littérature coréenne, corée, hangukMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Love is... ?

       "C'est dans le kdrama 'W - Two Worlds Apart' que le héros lit ce livre à l'héroïne et j'ai trouvé ça tellement mignon qu'il me le fallait à tout prix ! J'ai été ravie de découvrir qu'il était disponible en version bilingue anglais / coréen."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Puuung a décidé d'illustrer les petits moments du quotidien d'un couple qui en font toute la magie..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "J'adore le principe déjà, rappeler que ce sont souvent de toutes petites choses, des gestes simples, qui apportent le plus de bonheur. En plus, l'objet livre est absolument magnifique, une belle couverture cartonnée élégante (dans un coffret si vous achetez les deux tomes ensemble) et des pages toutes douces. Les illustrations sont choux et la tendresse qui s'en dégage va droit au coeur. Et j'aime la richesse des détails de ses intérieurs, tous plus beaux les uns que les autres, et comprenant souvent de jolies bibliothèques. Enfin, ltraduction en anglais est un peu maladroite mais sachant que c'est Puuung elle-même qui a tout fait, je trouve le résultat d'autant plus touchant."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Le seul petit bémol peut-être c'est que certaines situations sont un peu répétitives. Est-ce que ça m'empêchera pour autant d'acheter le tome 3 s'il finit par sortir, je ne crois pas. À lire, à relire, à offrir et à partager bien sûr."

     

        Mlle Alice, merci, et à mercredi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques autour de la Corée du Sud ICI

    et toutes celles sur la littérature coréenne, par LÀ

     

    Alors, vous craquez pour "Love is..." ?